dimanche 22 novembre 2009

ça dégouline

En ce moment nous apprenons à la chorale "La confiture", des Frères Jacques :


Frères Jacques - La confiture

Or dans cette chanson, on dit que la confiture, ça dégouline, certes,
ça passe par les trous de la tartine, aussi,
et ça vous coule dans la manche (arf, ça pègue !),
et ça vous longe le pourpoint,
de l'avant-bras jusqu'à la hanche,
quand ça ne descend pas plus loin  (noooon, pas la serpillèèèèère !)

Le pourpoint.

Pour une fois j'ai été prévoyante et j'ai cherché dans mon ami le dico ce qu'est un pourpoint, exactement.
Donc je sais qu'un pourpoint, c'est "la partie de l'ancien habillement français (Moyen-Âge) qui couvrait le corps des hommes depuis le cou jusqu'à la ceinture, très ajusté."

                                         Ceci, en fait :  Pourpoint

Et donc je m'arrête dans la chanson pour expliquer à la classe entière ce qu'est un pourpoint. On retient mieux les paroles quand on comprend ce qu'on chante, c'est une évidence !

Ils ont pigé, on reprend l'apprentissage de la chanson :
♫  Et ça vous coule dans la manche
            et ça vous longe le pourpoint,
           de l'avant-bras jusqu'à la hanche,...

Sauf que voilà mon Juju qui lève la main, pendant qu'on chante. Et qui demande tout à fait sérieusement :
- Qu'est-ce que c'est, un pourpoint ?

Eclat de rire général.
Je ravale ma propre envie de pouffer, et je répète mon explication, Moyen-Âge gnagna, vêtement d'homme près du corps, gnagnagna, cou gnagna ceinture gna.
Juju acquiesce d'un air entendu.

On rereprend la chanson là où nous en étions.

Fin de la séance, ils remettent leurs blousons, Juju vient me voir.

- En fait maîtresse je me suis trompé tout à l'heure. C'est pas pourpoint que je voulais demander, c'était avant-bras, je sais pas ce que c'est un avant-bras.

...

Bah quoi il a raison, il faut demander quand on ne sait pas.
:-)

Posté par Mimi Je Reve à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

lundi 9 novembre 2009

Bonne question

Collègue1 a été absent une semaine, et fort heureusement il était remplacé. Mes élèves avaient bien remarqué qu'il y avait une nouvelle maîtresse dans la cour et se/me demandaient pourquoi. J'ai expliqué alors que le directeur s'était fait très mal au dos samedi pendant que nous peignions la cour (oui, avec une poignée de parents d'élèves nous avons passé 2 samedis matins à se les cailler sévère en peignant le préau ainsi que des jeux au sol dans la cour, 2 supers matinées très sympas, mais brrrrr), et que donc il ne peut plus bouger et qu'il n'a pas le droit de venir travailler pendant une semaine en attendant de retrouver un semblant de mobilité. (Bon techniquement il a une sciatique, mais je n'ai pas envie de me lancer dans l'explication...)

- Ah bon mais alors il est pas malade ?
- Non, mais il a très très mal, il marche tout tordu comme ça (et tant que j'y suis je mime et j'imite, je le sais bien je suis passée le voir chez lui la veille au soir pour y prendre mes instructions !), il ne peut pas rester debout. D'ailleurs pendant qu'il est absent, c'est moi qui devient directrice pour le remplacer, donc si le téléphone sonne je devrai répondre, et vous vous devrez faire un grand silence pour que je puisse entendre la personne qui téléphone, compris ?

- Et ben moi mon papa, une fois, il pouvait plus bouger non plus, il pouvait même pas s'asseoir !
- Et bah moi, mon tonton, une fois, bla bla blaaaa...
- Moi mon papa aussi, il a mal au dos aussi et le docteur a dit qu'il pouvait pas aller travailler aujourd'hui.
(Oh lalalala, sont drôlement fragiles ces papas !!!)
- Moi d'abord mon papa une fois il est pas allé travailler parce qu'il avait de la fièvre, il vomissait, et pis...
(Ah tiens , nous dévions doucement...) (on va bientôt arriver à the grippe...) (bingo, c'est parti !)

Juju (6 ans, je le rappelle) écoute, mais d'un air rêveur, il est visiblement parti bien plus loin que nous. Il finit par lever le doigt à son tour.
- Oui, Juju ?
- Quand même, la grippe A... Depuis le temps je me demande s'ils ont inventé la grippe B ... ?

^^

...

Posté par Mimi Je Reve à 19:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 7 novembre 2009

Florilège

Jeudi a été une journée faste en termes de jolies réponses, répliques surprenantes, situations cocasses, en classe. Comme s'ils savaient que c'était un jour anniversaire et rivalisaient de perles...
Sauf que le jeudi soir je n'ai pas une minute à moi et que donc je ne pouvais pas vous mettre ça en ligne, et puis c'était des minis anecdotes et une fois sorties de leur contextes, bah, ça rend pas pareil...

Moi en tout cas je me suis mordue les lèvres un max de fois. Sont tout mimis mes loulous cette année.

(Toute) petite sélection :

* Line, l'avs, nous amené une mâchoire de requin, et nous avons remarqué que d'une part le requin a plusieurs rangées de dents, et ensuite que toutes ses dents ont la même forme, contrairement à nous. Le requin n'a que des canines. Il est probable qu'il ne mâche pas, avant d'avaler ! Au fait comment s'appellent ces dents un peu plates que nous avons, nous, au fond la bouche, qui servent à mastiquer ? Lala croit savoir, mais elle n'est pas bien sûre...
- Euuuuh, y'a "aire" dedans, euh, les... auriculaires ?
(Loupééé... :-D)

* Nous avons croisé le verbe "exaucer" dans une lecture et nous l'expliquons, réaliser un voeu, toussa.
Au fond de la classe, Lili se met à rêver à voix haute :
- Moi, y'a un truc que j'aurais vraiment voulu être, mais ça sera jamais possible pour de vrai...
- Et quoi donc ?
- J'aurais vraiment voulu être une indienne... mais même mes parents y peuvent rien y faire. (gros soupiiir...)
(Rha ben mince aloooors...)
Et en sortant en récré, la minette s'appliquait à montrer aux autres comment dansent les indiens, genre la scène dans Peter Pan :

                              
                                        Peter Pan - Pourquoi sa peau est rouge

...

* Quand je demande de repérer un son dans un mot, et de le colorier en jaune, Juju me fait souvent ça en rouge ou en vert, "parce qu'il préfère." Bien sûr que ça ne me dérange pas, mais c'est pour le principe, si je demande du jaune, je veux du jaune. Je lui ai déjà expliqué que si je choisis le jaune, c'est pour que je puisse encore lire les lettres à travers leur coloriage, l'expérience m'ayant moultes fois montré que certains n'hésitent pas à choisir le noir ou le violet foncé, en appuyant bien fort, et là pour corriger, macach.
Alors quand ce jeudi je demande de colorier les lettres qui font "ch" en jaune, je regarde Juju droit dans les yeux pendant la consigne et j'insiste bien sur les mots "crayon de couleur jaune".
Quand un peu plus tard je passe dans les rangs pour voir où ils en sont, je constate que Juju travaille bien en jaune, mais... au feutre (et ça, ça transperce les pages du cahier.)
Bien sûr je lui demande pourquoi, où sont donc ses crayons ? Il me répond qu'il a bien ses crayons de couleur, mais que le jaune n'est pas dans la boîte. Alors je lui demande où peut donc bien se trouver ce crayon jaune ?
- Ben, dans mon château, maîtresse.

Ah. Ben oui, forcément, hein !!!
(renseignement pris auprès du collègue qui a le grand frère, ils habitent bien dans un lieu-dit "le château de chaisplusquoi".)
Mr le Suzerain... :-D

...

Petit appel à gdf ce matin, je demande à ce qu'ils rappellent grdf pour savoir où en est mon dossier et leur passage pour vérifier les numéros. Réponse de la nana : je les contacte, voilà, j'ai refait une demande, mais comme c'est juste une histoire d'échange de numéros de point de compteur, généralement c'est assez rapide, sous 48H.
o_O...                 Juin --> novembre = 48 h.
J'ai juste explosé de rire. La dernière fois que j'ai appelé c'était mardi, il y a donc plus de 48 h ? Ah ben oui, ah ben euh , ce doit être en cours, vous avez bien fait de rappeler.
J'ai pas fini de rappeler, tu veux dire, oui.

Posté par Mimi Je Reve à 10:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 4 novembre 2009

Ben oui !!!

Exercice de lecture, CP :

Il s'agit de séparer un ou une du nom qui le suit, dans ce genre :
uneprune  ->  une/prune   ->  une prune
unvélo  ->  un/vélo  ->  un vélo

Spa facile, on avance pas à pas, ils doivent d'une part déchiffrer, repérer un ou une, mettre la petite barre, puis réécrire en deux mots... Mais on avance, plutôt pas mal d'ailleurs.
Presque tous sont volontaires pour passer au tableau, et j'insiste vraiment pour qu'ils se relisent et se demandent si ça veut bien dire quelque chose.
Jusqu'au dernier mot de la liste. Et alors Nono qui s'écrie :

- Ah ! Mais c'est qu'il fallait lire les mots pour faire l'exercice ?

...

...

...

ARF.

Posté par Mimi Je Reve à 19:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 21 octobre 2009

J'ai oublié de faire les présentations...

En fait, j'ai commencé à mettre en ligne les bons mots de Juju sans avoir pris le temps de vous le présenter.
Alors que dès les jours qui ont suivi la rentrée je m'étais déjà déjà tapoté un brouillon de mes toutes premières impressions...  que je viens juste de retrouver, et que donc voilà :

Juju est au CP. Juju est un petit garçon à la fois très appliqué, et très intéressé par tout ce qu'on peut apprendre à l'école. Comme il est dans une classe à double niveau, il prend systématiquement du retard dans son travail, d'une part parce qu'il veut peaufiner -vraiment- son exercice, d'autre part parce qu'il est captivé par ce qui se fait dans le groupe d'à côté. Et même, il répond aux questions que je pose aux CE1, de façon très pertinente. Mais pendant ce temps, son travail de CP n'avance pas...
Il est très réfléchi, et le résultat de ses réflexions est toujours très juste.

Juju me fait rire, intérieurement, parce qu'il est trrrrès sérieux, participe volontier, prend chaque consigne très à coeur, et est en même temps assez émotif. Le jour de la rentrée, lorsque je leur ai demandé de se lever et de dire chacun leur prénom à toute la classe, il a pris 3 grands inspirations avant de se présenter, s'encourageant lui-même tout bas :
- Bon, allez, heu, allez -inspiration- je m'appelle,  -inspiration- je...jjje m'appelle Juju -grooosse expiration- pfiouuuu."
Surprenant, mais trop mignon.

Aujourd'hui ils en sont à l'écriture. Difficile, en début de CP. J'ai montré le geste au tableau, pointé les pièges, rectifié les positions. Les cahiers sont distribués, ils n'ont plus qu'à.
Mon Juju prend une grande inspiration -un jour à force il va s'envoler à force de tant de goulées d'air...- et s'encourage tout seul à mi-voix :
-Bon, allez, pfiouuuu, allez.
De dos, je le vois faire ce qui voudrait être un signe de croix, mais totalement désordonné, genre dans le sens des aiguilles d'une montre. Depuis mon bureau (au fond de la classe) où je corrige des leçons de CE1, je suis silencieusement explosée de rire.
Tous les autres s'appliquent, penchés sur leur cahier, personne ne prête attention à lui.

Je me lève et traverse la classe, officiellement pour me rendre vers les CE1, officieusement pour voir où il en est, s'il a au moins commencé, et l'encourager discrètement si ça n'est pas le cas.
Et alors que, sans bruit, j'arrive derrière lui, je l'entends souffler tout bas tout en se secouant les mains :

- Oh lala lala lala, je crois que je vais m'évanouir.

Et il n'a même pas encore commencé d'écrire.
Je me suis mordue les lèvres très fort et j'ai continué de traverser la classe.
Heureusement, il était midi. Il n'a pas eu le temps de s'évanouir, (et moi non plus.) 

C'est pas facile, l'écriture en CP.

Le pire, c'est qu'il a une très belle écriture, bien droite et régulière .

Posté par Mimi Je Reve à 18:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

dimanche 18 octobre 2009

Paillasson

Fin de la séance de sport. Ils remettent leurs chaussures, ceux qui sont déjà prêts se massent contre la porte. Or Juju s'est posé pile devant l'entrée, évidemment, et je sais pertinemment qu'il sera le dernier, ou peut-être l'avant-dernier, à avoir terminé de se rhabiller. Il va se faire piétiner quand je vais faire avancer les premiers...

- Mais maîtresse, y'a Juju il est encore au miyeu du chemin !!!
- Oui, -soupiiiir- je vois bien... Je crois que c'est parce qu'il aime bien qu'on lui marche par-dessus.

Juju relève la tête et me regarde avec un grand sourire, absolument pas paniqué par la menace de se faire éventuellement aplatir par tout un troupeau, tout en continuant à nouer ses lacets.

- Bah ouais, j'ai toujours eu envie d'être un beau tapis !

Ce petit garçon est étrange à souhait, et franchement ce genre de décalage, j'adore !

Posté par Mimi Je Reve à 10:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
mardi 13 octobre 2009

Répartie

16h30.
Tout le monde a rangé ses affaires et attend que je donne le signal de sortie, ne reste que Juju qui continue de tirer la langue sur le coloriage de son exercice, sans lever le nez. Cela fait au moins 3 fois que je lui dit qu'il faut arrêter et ranger, maintenant, qu'il aura le temps de terminer demain, là tout de suite c'est l'heure !

- Goodbye, children ! lance-je à la classe.
- Goodbye, teacher ! me répond la classe en choeur.
(Ouais ouais, on se salue en anglais matin et soir maintenant, je ne sais pas si on ira beaucoup plus loin hahem, vu comme je suis à l'aise en la matière...) (mais la conseillère péda en langue a dit que ça n'avait aucune importance qu'on leur inculque un mauvais accent, alors boooon...)

La troupe se lève et va se ranger dehors. Juju a toujours le nez sur sa feuille et c'est le maxi bazar sur sa table. Dessous aussi d'ailleurs (grrrr... Zen, surtout rester zeeeeeeen...)
Je m'approche de lui.

- Dis donc Juju j'espère que tu as amené ton pyjama ?
Il me répond sans lever ni la tête ni le crayon.
- Hein ? Euh bah non, pourquoi ?
- Parce que j'ai bien l'impression que tu veux dormir ici ce soir ! Comment vas-tu faire si tu n'as pas ton pyjama ?
- Ben... tant pis, je dormirai avec mes habits.
Maxi sourire.
- Et comme ça au moins demain je suis sûr d'être à l'heure !

J'aime bien quand, à tout juste 6 ans, ils ont le sens de la répartie :-D

Posté par Mimi Je Reve à 21:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 28 septembre 2009

Pense-bête adhésif

Ce matin en faisant l'appel pour la cantine, j'ai pris sur le bureau du directeur (qui se trouve dans la salle informatique/bibliothèque/salle des maîtres/salle de réunion/photocop/machine à café/infirmerie/vestiaire-pour-les-filles-juste-avant-le-sport, et accessoirement juste à côté de ma classe, ouf, vas-y reprends ta respiration), j'ai pris, donc, un bloc de post'it.

Pour mettre un mot dans le cahier de cantine, prévenir la gérante d'un truc, blablabla.
Bref, après avoir écrit mon petit mot que je colle dans le cahier, j'appelle Didi qui est assise la plus près de la porte et lui demande si elle peut aller reposer le reste du bloc de post'it sur le bureau du directeur, s'il te plaît. Ma Didi monte les 3 marches qui séparent la classe de la salle à côté (ces marches-là, là, oui, aïe), referme la porte derrière elle (???) et moi je m'occupe d'autre chose. Sans me rendre compte qu'elle met beaucoup trop de temps pour parcourir 4 mètres, et qu'elle n'est toujours pas de retour ! Quelques minutes plus tard je la vois enfin revenir par l'autre porte, celle qui donne sur l'extérieur... toute essouflée. Comme si elle avait couru.

- Mais enfin tu étais où ???
- Dans la classe du directeur, comme tu m'as dit !
- Mais non, je t'ai dit sur le bureau du directeur, là, dans la salle info juste à côté !!!

La classe du directeur... mouarfffff, la classe de mon collègue se trouve dans un préfa, à l'autre bout de la cour !!!

J'ai pouffé de rire pendant 10 minutes en imaginant Didi frapper à sa porte, entrer, lui donner le bloc de post'it sans rien d'écrit dessus, et repartir... La tête qu'il a dû faire !!! Il a dû penser que j'étais folle...
ça nous arrive de nous faire passer des mots d'une classe à l'autre, portés par des messagers-élèves, pour dire que mr Untel a appelé et que Truc doit finalement aller en garderie à 16h30, mais jamais de messages vierges !

Effectivement, à la récré, collègue n°1 m'a dit qu'il n'avait rien compris à ce qui s'était passé ce matin avec la silencieuse visite de Didi et le bloc de post'it (tu m'étonnes !)
Et moi, et moi... je me marrais comme une baleine. :-D

Posté par Mimi Je Reve à 20:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
jeudi 24 septembre 2009

ça dénonce... :-)

En pleine séance de maths :
- Maîtresse, tu peux me refaire mon lacet ?
- Comment, en CP tu ne sais pas faire tes lacets ? Bah dis donc ! ça s'apprend à l'âge de la maternelle les lacets. Il faut que tu demandes à maman, ou à papa de t'apprendre, ou à ton grand frère, il t'aidera à t'entraîner. D'accord ?

Nono s'en mêle :
- Moi ma maman elle peut pas m'apprendre, elle a pas le temps.
- Je sais bien que les mamans n'ont pas trop le temps, mais il faut quand même trouver un petit moment, c'est important de savoir faire des lacets. Tu imagines quand tu auras 18 ans si c'est ta maman qui vient te faire tes lacets au foot ? -rires dans la classe-
- Nan mais ma maman elle a vraiment jamais le temps !
- Ah bon ? et pourquoi donc ?
- Bah, elle regarde tout le temps la télé !

OUTCH.

Mouahahahahaha...!
Je n'ai pas osé lui demander qu'est-ce qu'elle regardait, à la télé... :-D

Posté par Mimi Je Reve à 19:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
mardi 15 septembre 2009

oO

C'est Riri qui tend son gobelet à Nono.
- Tu peux me le tenir, steplé ?
Et Nono qui, de bonne grâce, lui tient son verre pendant qu'il fait je ne sais quoi d'autre.

Et Riri qui se retourne vers Juju et lui dit :
- Bah tu vois, il est utile des fois, Nono.

     oÔ

C'est la maîtresse qui, depuis son bureau, en reste scotchée.

6 ans, ils ont 6 ans... même pas tout à fait, pour certains.

Posté par Mimi Je Reve à 21:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]