vendredi 30 mars 2007

ça piiiiiique.

Faire l'andouille sur son canapé. Sentir tout d'un coup que son genou, une fois de plus, a décidé d'aller voir légérement plus loin que l'axe logique pour lequel il est programmé. Satisfaction de constater que cette fois il se remet en place rapidement, ouf, même si les tendons ont morflé, je le sais, tant pis.
Et donc ça gonfle... et je traite par le mépris. Je haïrai les escaliers pendant 3 jours, ça ira bien.

Juste avant de se coucher, se masser le genou avec cette crème spéciale-qui-va-bien-qui-soulage-et-qui-fait-dégonfler, sensation bizarre de très froid qui anesthésie et, en même temps, de chaleur qui soulage.

Décider de ne pas aller se laver les mains ensuite, parce que la salle de bain est vraiment trop loin, quand même, et le carrelage est froid, et puis cette crème sent bon (mais très fort) l'eucalyptus et ça me rafraîchira les sinus en m'endormant.

Mais alors ne jamais, jamais, jamais, JAMAIS se frotter l'oeil juste après. Même si ça démange fort.
JA-MAIS .

...

Je crois que mon oeil droit est en train de fondre, doucement.

...

 

Posté par Mimi Je Reve à 23:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

lundi 19 mars 2007

Evelyne avait raison

Ciel bleu à mon arrivée ce matin. Averse de grésil 10 minutes plus tard. Rafales de vent à couper la respiration. Sapin qui tangue dangereusement, tourbillons de neige qui dansent la gigue allègrement. Rayon de soleil.

Dans la classe, les têtes brunes z'et blondes impressionnées par le spectacle au dehors ont du mal à lâcher des yeux les fenêtres cinglées par les averses. La taille des flocons en impose, c'est vrai.

<< - Mais maîtresse, comment on va faire, on est venus en basket nous ! (ah ben t'es fichu alors !)

- Regarde maîtresse, on voit le vent, c'est la première fois que je peux voir le vent ! (on voit surtout la danse folle de ce qu'il emporte, mais bon)(et visiblement la danse, c'est un pogo)

- Il est fou le vent, il sait plus où en jeter ! (c'est joli ça nan ?)

Hop hop hop, occasion rêvée d'introduire ce mot nouveau, giboulées (de mars, ça tombe bien.)

-Savez-vous comment on appelle ce temps qui change tout le temps et très rapidement, un coup il pleut, puis le ciel est bleu, et ensuite il neige, comme aujourd'hui ?

-(...) (réponses en vrac, inadéquates et fantaisistes... élèves de 6 ans, quoi)

- Moi je sais moi je sais ! (ha-ha !!?? )

- C'est les "gigoulées" !  (Ouaiiiiis ! pas loin, tu y étais presque ! )

Je rapporte l'anecdote aux collègues pendant la récré.
- Rassure-toi, me confie le collègue des CM. Moi ils m'ont parlé de "gibourrées". >>

...

En même temps si tu prends trop de goulées, tu finis bourré, c'est inévitable. Comme le vent aujourd'hui.

...

Posté par Mimi Je Reve à 21:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
vendredi 16 mars 2007

Météo

<<Tu sais maîtresse, si ça s'trouve lundi on pourra pas venir à l'école.

- Ah ? Et pourquoi donc? (voyage chez Disney, réunion de famille à l'autre bout de la France, ... ??? C'est bête, j'ai justement prévu les évaluations !)

- A la télé y z'ont dit qu'il va neiger ! >>

...

(Aaaaah bon... c'est donc ça ! T'inquiète mon grand, j'ai encore mes pneus-neige, et mes bottines fourrées ne sont pas rangées. Au pire, on pourra enfin faire un bonhomme dans la cour.)
Est-ce qu'il faut vraiment que je rachète des carottes, pour faire le nez ?

...

Posté par Mimi Je Reve à 20:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mercredi 14 mars 2007

Interrogation existencielle

A-t-on le droit, déontologiquement,
d'appeler son félinidé domestique "ma puce" ?

...

Posté par Mimi Je Reve à 12:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
samedi 10 mars 2007

Pense à sourire au bon moment...

Il est de bon ton de râler contre tous ces radars qui fleurissent, pompes à fric bien moches. Perso, c'est un sujet qui me gratouille fortement... parce que là, vraiment, il me semble que si tu ne veux pas y laisser tes sous, il y a moyen ! ... Fort simple le moyen en plus... ta da daaaaa ! Respecter le loi. Tu sais, celle qui a été votée par les députés, ceux-là mêmes que tu as élu. Tu respectes la loi en général, mais tu refuses de respecter le code de la route ???

Les radars ne seront plus machines à fric le jour où tout le monde respectera les limitations et les interdits (même s'il y en a beaucoup, là n'est pas le sujet !) A mon avis, "si" ce temps arrive, il y aura alors bien moins de gens handicapés par la route...

<< Ouiiii, mais enfin quand même, sur cette route-là il n'y a pas de danger, c'est tout droit, on pourrait rouler plus vite ! >>
On pourrait. Si c'était autorisé. Monte une association, fais modifier la vitesse sur cette portion de route si tu veux, si tu peux !, mais tant que les panneaux t'indiquent "90", ben... roule à 90. Profite du paysage..., regarde les vaches, as-tu remarqué que souvent elles sont toutes tournées vers la même direction ? (j'ai dit souvent, pas toujours) (t'as entendu parler des charolaises ?) (hum)
<<De toutes façons, ils les placent toujours à l'endroit pile où les gens vont se faire prendre. >> Ben tiens, ils auraient tort de se priver, si ça rapporte des sous ! Respecte les panneaux... tu verras, tu n'auras rien à craindre.
<< Mais j'ai pas de temps à perdre !>> Ben oui, mais là tu n'as pas le choix. Personnellement, je n'ai pas de vie perdre. Je n'en ai pas de rechange.
<< Mais moi la route c'est mon boulot, tu te rends pas compte !>> M'enfin, raison de plus pour être prudent ! ça reste un lieu de travail particulier et ultra fréquenté, montre l'exemple, arrête-toi pour téléphoner. As-tu calculé combien de temps tu gagnes "réellement" à griller les stops ? Quelques minutes, c'est ça ?
<< Mais arrête, j'ai presque pas bu, et puis j'ai l'habitude, j'ai encore tous mes réflexes, ça va ! >> Ah ben dis donc, l'alcootest dit le contraire ! Tu CROIS avoir tes réflexes intact... même que c'est le dernier verre qui te donne si confiance dans tes capacités. Donne-moi les clés, je n'ai pris qu'un apéro.

Bon, oui, je sais, des fois c'est injuste, j'en connais une qui emprunte un boulevard qui était limité à 70, un jour elle n'a pas fait gaffe que c'était passé à 50 "pour des essais", et hop, clic-clac-souris, schhhtiing ! (tu as reconnu le bruit de la caisse enregistreuse, n'est-ce pas ?), et 2 points en moins je crois. Le pire, le boulevard est repassé à 70 un mois plus tard. ça c'est dégueulasse, je te l'accorde. Mais...

Et là je viens de voir un reportage sur un gars qui trouvait inadmissible qu'on retire le permis, comme ça, sans préavis, et que ça le choque, et qu'il en a besoin pour bosser, etc.

Ce qui me choque moi, c'est qu'il estime comme un droit de pouvoir être conducteur alors que s'il a perdu ses 12 points, soit ça s'est fait rapidement et donc il y a eu grosse infraction, soit c'était petits points par petits points, et dans ce cas-là les mutiples amendes auraient dû l'alerter sur sa façon de conduire, son comportement sur la route et son droit à rouler comme "il l'entend". Je collerai un mois de stage obligatoire dans une unité de rééducation d'accidentés de la route à tout ceux qui perdent leur permis pour grosse infraction, qui sont en plus souvent ceux qui reconnaissent à mi-voix, sourire en coin, qu'ils le font souvent, et qu'il ne leur ai jamais rien arrivé, à "eux". Parce qu'ils sont bien persuadés qu'ils maîtrisent si bien leur engin que ça ne pourrait jamais leur arriver. Il est donc tellement injuste de s'en prendre à eux !
ça me hérisse à un point...

Ce qui me choque, moi, c'est que ce type estimait comme un droit le fait de faire à sa guise sur la route et de me mettre en danger, moi et mes proches, et tous ceux qui se souviennent qu'un enfant peut surgir à l'improviste, qu'on peut perdre le contrôle de son véhicule très facilement et pour une broutille, et que la vitesse empire toujours le résultat. Que le conducteur devant peut faire un malaise et que toi, derrière, tu devras bien tout contrôler pour que ça ne vire pas à la catastrophe. Rester attentif en permanence. Et à tout.

Les faits divers de familles fauchées alors qu'elles se promènent, de secouristes tués, de tous ces gens qui travaillent en bord de route, pour notre confort, me glacent.
Nous sommes totalement inconscients. Totalement égoïste, nous qui ne voulons pas arriver en retard mais préférons rouler plus vite et prendre des risques (pour nous et pour autrui) plutôt que de partir un quart d'heure plus tôt.

Bien sûr, un petit écart arrive à tout le monde, ne crois pas que je roule à 85 km/h absolument dans la crainte de la prune. Mais le jour où je me ferai prendre, et bien je ne râlerai pas, (où juste pour la forme, et contre moi !) parce que je l'aurais bien cherché. Je refuse de donner mes sous dans ce cadre-là. Alors j'essaye de faire attention, c'est tout. (un jour je te parlerai de cette borne kilométrique qui a voulu traverser juste devant moi ... mais les 205, ça vole plutôt bien. Par contre ça atterrit très mal.)

Il y a des gens qui pensent qu'ils peuvent arranger les lois à leur guise. Et ben non.
Tu ne veux pas donner tes sous à l'Etat ? Ô combien je te comprends ! Mais là... ça ne tient qu'à toi.
Ne me cherche pas sur ce sujet !

(C'était mon coup de sang du soir...
maintenant, quelqu'un peut-il me dire comment on enlève le St Marcellin qui s'est scratché entre les touches du clavier ???)

Posté par Mimi Je Reve à 19:38 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
mardi 6 mars 2007

Clignoting

Ce soir à mon retour, le répondeur du fixe affichait clignoti-clignotant 38 messages, dont 2 nouveaux. (Mamie, je te rappelle demain. Numéro masqué, si c'est pour une promo sur les salles à manger-à-condition-que-je-vienne-avec-monsieur, t'es gentil tu m'oublies, ok ?)
En fait pas tout à fait, il ne clignotait pas 38 - 2 - 38 - 2 comme d'hab', mais 38 - 2 - P - 38 - 2 - P.

P ? kézaco ? Jamais vu P sur le répondeur. Peut-être cela signifie-t'il "plein", pour mémoire pleine ? à 38 messages c'est peut-être plausible, je sais pas. Et dans ce cas il faut que je me magne de retrouver l'appel de Zab dans lequel elle me laisse son nouveau numéro, ce serait pas d'bol qu'un appel supplémentaire sature tout et me le fasse perdre. (Mamie stepl' si tu as prévu de me rappeler ce soir, attends un tout 'tit peu d'accord ? On sait jamais !)
Dont acte, je repasse les 38 messages (pfffiouuu, penser à faire le vide plus souvent...), retrouve Zab et note le numéro. Puis j'efface le tout.

"00 - P - 00 - P - 00", persiste l'affichage...

Ha ha. Tu vas voir.

Etape 1, mettre la main sur le mode d'emploi, trouver ce que signifie ce "P". Eeeeeet je sais où se trouve la notice, DANS la pochette spéciale modes d'emplois/garanties. Ha ha, j'en épate certains, je sais, je sais... Trop foOorte !

Etape 2, lire la notice. Ah oui tiens, sauvegarde de la mémoire pendant 2 h en cas de coupure d'alimentation, ah oui tiens il ne faut pas installer l'appareil près d'un mur à armature métallique, ça brouille la réception (en même temps, bon, quoi !), ah oui tiens on peut l'interroger à distance, j'y pense rarement, ah oui tiens, il y a un exemple d'annonce personnelle, mooouuuaarff !!!
Mais de "P", point. Nulle part. Pas trouvé.
Je lis, je parcours, je cherche... Ien du tout à propos de cette lettre "P". Bon.

Etape 3, curieuse, observer le schéma du téléphone, regarder toutes les flèches, les noms des divers bitouniaux, etc... Ah tiens, sur le dessin l'affichage pour le nombre des messages est en haut ? En HAUT ???????
Aaaaaaaah ? Je me penche pour apercevoir le téléphone sur la table basse, là, non non non l'affichage est en bas. (c'est ce qui me semblait) En bas ?

Regarde le schéma. En haut. Regarde le téléphone. En bas.
Regarde le schéma, affichage toujours en haut. Regarde le téléphone, en bas, ya pas !

Lit le p'tit nom du téléphone dans le bouquin. Se penche pour lire le p'tit nom du téléphone en vrai. Wow wow wow, c'est pas le même !!!

Ooooh vââââche, depuis 1/4 h je suis en train de parcourir en long en large et en travers la notice de mon téléphone précédent... (vas-y, moque-toi)
Je n'ai aucune idée d'où il peut être passé, celui-là. En même temps si je l'ai changé, il devait y avoir une raison, il y a 4-5 ans.

Je n'ai surtout aucune idée d'où peut bien être le mode d'emploi de l'actuel...

... 00 - P - 00 - P - 00 - P - 00 - P - 00 - P - 00 ...

...

Ce répondeur me nargue.

Posté par Mimi Je Reve à 23:24 - - Commentaires [18] - Permalien [#]