Il y a une effervescence au fond de la classe, qui m'oblige à arrêter la leçon. ça pouffe, ça ricane, l'un est même carrément hilare tout en essayant de ne pas trop se faire remarquer, mais il est quand même au bord des larmes. Je choisis celui qui est visiblement au centre de cette franche rigolade et lui demande quel est le problème.

<< - Mais c'est pas moi, c'est G. !
- Dis donc, G. est assis à l'autre bout de la classe, et c'est bien toi que j'entends parler et faire rire les copains !
- Oui, mais euh, c'est à cause de ce que G. faisait l'an dernier...
- Et quoi donc ?
- Ben euuuh, (gêné, quand même), c'était à la cantine, quand il mettait ses crottes de nez dans les verres des autres....>>

Demi-tour stratégique face au tableau,
pincement intensif de la bouche,
contraction des abdos,
respirer,
self-contrôle,
surtout empêcher les commissures des lèvres de remonter,
inspirer à fond,
étirage de la nuque,
pfiouuu, ...
Voilà, maintenant je devrais pouvoir me retourner en affichant un air neutre, et simplement reprendre la leçon. (Tu parles !)

Ils sont fous ces mômes !!!.

..