vendredi 28 septembre 2007

Objets du délit...

                                 ...ou pièces à conviction ?

DSC00776

C'est des vraies, hein, il y a le trait d'union.
N'ont pas été réclamées de la semaine.

(Ya encore du boulot pour qu'elles ressemblent à ma 'tite saxo...) (Ou l'inverse !)

Posté par Mimi Je Reve à 23:15 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

dimanche 23 septembre 2007

Stro bête

J'ai bien dû passer 10 minutes dans ce rayon de supermarché pour choisir cette bougie parfumée, à sentir sentir et re-sentir encore chaque petit pot pour me décider, vanille des îles, non, trop écoeurant, fruit des bois beuark il est super sucré, cannelle/poivre waaaoutch ça pique les yeux !, fleurs blanches ah non ça sent les produits wc, grenade/melon nan mais ça va pas bien, pis quoi encore ? (le pire c'est que je me force à le sentir, pour bien vérifier que vraiment je ne supporte pas cette odeur !) Pêche, ah non, je trouve qu'il y a un arrière-odeur "pipi de chat", non merci sans façon.

ylang_ylang2  Après avoir tout sniffé 5 fois, j'avais fini par opter pour Ylang-Ylang/orchidée, ah ouais pas mal ça, c'est doux, ça ne pique pas, ce n'est ni écoeurant ni trop sucré.

<- fleur d'Ylang-Ylang, je découvre moi aussi... ça pousse en asie du sud-est, qu'il a dit Goglou.


Alors j'étais toute contente de moi quand ce dimanche, vers 14h, j'ai pris la décision d'allumer mon récent achat afin d'embaumer d'ylang-ylang mon salon
(oui, je sais, les bougies parfumées c'est le mal, produits chimiques etc,...)
J'ai juste déchanté quand je me suis demandée où étaient les allumettes, totalement introuvables... dans le bazarissime qui règne en maître chez moi (j'y ai même perdu ma baguette magique du rangement, je te parle même pas de celle du ménage... hahem.)
Tiroirs de la cuisine, logique, niet.
Bord de fenêtre, vers la réserve de cônes d'encens, que dalle.
Sous la table basse, hé, elles ont pu tomber hein ! Ben non plus.
J'ai fouillé, soulevé, fouiné, retourné...
J'ai demandé au chat, elle ne les avait pas vues. De toutes façons elle m'a même pas répondu, tssss. Pas moyen, pas retrouvé les allumettes.
Et je n'ai pas de briquet chez moi, je ne fume pas.
Je n'ai pas de silex non plus d'ailleurs.
(Ni de solex, mouahahaha !)

Avoir une bougie pleine de promesses parfumantes/relaxantes, et ne même pas pouvoir juste l'allumer... Stro trop trop trop bête !

J'espère qu'il n'y aura ni orage ni coupure de courant ce soir, parce que je serai bien ennuyée avec mes bougies de secours sans allumettes...
Faudrait que je range un peu, d'ailleurs, tiens. Ce serait pas plus mal.
Oooofff... je dois avoir autre chose à faire, certainement, en fait...

Posté par Mimi Je Reve à 20:45 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
vendredi 21 septembre 2007

Tête en l'air... épisode 2

Jeudi matin donc, à mon arrivée à l'école je suis passée à la garderie vérifier si le cartable de E. était toujours là. Affirmatif. Le loulou est arrivé à 9h moins le quart, et quand j'ai ouvert le portail, il avait déjà récupéré son bien. J'ai fait celle qui n'était pas au courant, mais il est venu spontanément me dire que "Papa avait accepté qu'il fasse le reste de ses devoirs mercredi alors il avait emmené son cartable au centre de loisirs mercredi matin mais il l'avait oublié en partant à midi alors il n'avait pas pu faire la fin de ses devoirs."
OK, tu les feras donc ce soir, et je n'en ai pas rajouté une couche supplémentaire.

9h, début de la classe, on commence par la lecture...
"Maîtresse, j'ai pas mon livre".
Ah ah. (HUUUUUM) tu as bien cherché ?
"Oui oui, j'ai tout fouillé, mon cartable, ma case..." (spa vré, je t'ai vu faire, tu n'as même pas cherché tout au fond, cherche encore (et t'as plutôt intérêt à trouver !!!)
Air totalement désolé : "Nan maîtresse, je le trouve paaaaas..."
Je me déplace jusqu'à sa table... et trouve le bouquin juste sous une pochette. Du premier coup bien sûr. HAHEM.
"Oh ben ça alors il était là, j'l'avais même pô vu !!!" Il rigole, et croise mon regard... S'arrête instantanément. Ouuuuh la, la maîtresse a moyen envie de rigoler avec moi aujourd'hui... (Et les 17 autres qui attendent pendant ce temps...)

(Respire Mimi, respire)

9h30, exercice de lecture, remettre un texte en ordre, il faut d'abord en découper les parties.
"Maîtreeeeesse, je trouve plus mes ciseaux"
Arghhhhhhhhhh ! (hummm...pfiouuu...)
Ok je t'en prête une paire, mais demain tu as intérêt à les avoir retrouvés !
"Mais j'crois que c'est ma grande soeur elle les a pris, et elle les a pas remis dedans ma trousse."
(M'en fiche, ce sont tes ciseaux, tu gères !)

10h, leçon d'orthographe à recopier.
"Maîtresse, j'arrive pas à copier, je vois pas bien les mots. C'est quoi là ? (se déplace jusque devant le tableau) Ah, c'est "accent" !
Euh, ça fait juste 1/2h qu'on en parle, des accents, c'est un tout petit peu le thème de la leçon...
(Du yoga, il faut que je mette au yoga)
E. est à moitié debout pour copier sa leçon, il me demande souvent si c'est bien telle lettre que j'ai mis là, visiblement il ne voit effectivement pas bien.
Tiens d'ailleurs, où sont tes lunettes ???
"Euuuuh, c'est que j'les ai oubliées à la maison, maîtresse..." (air tout piteux cette fois)

...

Caaaaaaalme, surtout rester calme.
Un changement de place plus tard pour se rappocher du tableau, on finit par arriver à l'heure de la récré.
E., super heureux comme d'hab', prend vite un truc dans son cartable et se précipite vers la porte. Puis il se ravise, fait demi-tour, et revient vers moi tout sourire :
"Regarde maîtresse, ce que j'ai pensé à amener aujourd'hui ! T'as vu comme elles sont belles, hein ? C'est des spiderman, tu vois, ya le dessin là. J'ai pensé à les amener pour la récré !" (sourire éclatant d'innocence.) Et il me montre 2 petites voitures spiderman, jolies c'est vrai mais là n'est pas le souci...

Pensé à amener. Tu as pensé à amener quelque chose ??????
Des petites voitures ??? Les lunettes et les choses pour travailler, non, mais les voitures pour s'amuser, oui ???
"Nan mais maîtresse euuuuh, c'est pas pour s'amuser en fait, je..."
Je lui coupe la parole. Arrête, là tu t'enfonces mon grand. Stop. La séance "je prends maîtresse pour une pomme" est terminée.
Cette fois arrive le gros sermon, (depuis le temps qu'il montait !), qu'est-ce qui est plus important, le travail ou les récrés (le travail, maîtresse !), est-ce qu'il vaut mieux avoir ses affaires de classe et ses lunettes, ou bien les petites voitures pour la récré ?
Il acquiesce, penaud.
Pour ta peine, je te les prends tes petites voitures spiderman, je ne te les rendrai que lundi, et encore, si tu n'as rien oublié d'ici là ! AH MAIS.  Sans déconner, les gars !!!

Je mets un mot dans le cahier de liaison pour relater aux parents les événements de ce début de journée, et la séquestration desdites voitures. Qu'ils soient au courant tout de même !
Jeudi soir, je vérifie moi-même que le nécessaire est dans le cartable.
Vendredi matin, ce matin... visite du papa. Etrange non ? (l'an passé, 2 entrevues dans toute l'année.) Explications vaseuses. En fait je crois qu'ils attendent de lui, 6 ans et 1/2 et total nature, qu'il soit organisé comme sa soeur, qui est au collège et a toujours été irréprochable. (Remarque forcément, après 1 perle comme elle, le petit dernier doit les surprendre !!!)

M'enfin breeeef. Lundi sera un autre jour, une autre semaine, E. aura tout son matériel, et avec un peu de chances, il aura même sa tête. (Quoi, je rêve c'est ça ??!!) C'est juste une période, un épisode, qui n'aura qu'un temps. Et qui se reproduira plus tard, je ne me leurre pas...

The clou from my collègues : je leur ai bien sûr raconté ces petites aventures, ils se sont marrés comme des bossus, et ils ont eu une "super" idée. Ils envisagent de trouver/fabriquer un autocollant géant de spiderman, genre toile d'araignée, et de le coller sur ma voiture (qui est rouge, je précise). Puis d'amener E. sur le parking. Je l'imagine d'ici le loustic : bouche-bée, mains sur les hanches, penché en arrière, tee-shirt remonté sur le nombril, exclamations fort sonores de sa grosse voix rocailleuse genre "WAOUUH les gars, v'nez voir, la maîtresse elle a la vraie voiture de spiderman !!! (certes c'est une saxo, oui bon ça va, c'est plus facile à garer à New York, c'est pour ça)(Peter Parker il a autre chose à faire qu'à trouver une place de parking xxl, aussi, tu penses).

Ils sont fous, eux aussi...

Posté par Mimi Je Reve à 21:15 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
mercredi 19 septembre 2007

Têtes en l'air...

Les petits soucis du quotidien scolaire...
Au moment de s'attaquer aux devoirs, le soir à la maison (et je vous assure que je ne les assomme pas, en terme de quantité), certains se rendent compte soudainement qu'ils ont oublié le bon cahier, ou le livre de lecture...
S'ils habitent à proximité de l'école, et s'il n'est pas trop tard, on les voit arriver en courant, s'arrêter juste avant la porte, et frapper, tout penauds. Si la dame qui fait le ménage est encore là, ils bénéficieront d'une complicité pour réouvrir la classe déjà fermée à clé (complicité qui me sera rapportée dès le lendemain par la complice elle-même...), et si la maîtresse est toujours en classe ils pourront également récupérer le morceau manquant mais auront droit au bonus : un petit sermon.
Parfois un coup de fil me prévient que untel a oublié son livre, est-ce qu'il peut passer le prendre ?

Et pourtant, faut pas déconner (les gars), je prends toujours 5 minutes en fin d'après-midi pour leur faire énumérer de quoi ils auront besoin, sortir le tout sur la table, puis hop direction le cartable. Donc... il ne devrait pas y avoir d'oubli... en théorie.

Je reconnais qu'il n'y en a eu qu'un seul depuis ce début d'année, c'est pas mal, je suis contente. Juste un livre de lecture un soir, et il y avait un mot de la maman dans le cahier de liaison le lendemain, d'une part pour m'expliquer la chose, et d'autre part pour me demander de punir son fils pour cet oubli. (Ce que j'estime gonflé, un peu quand même, si elle veut le punir elle le fait à la maison, et moi je prends mes propres décisions à l'école, chacun son domaine). Bon, histoire de ne pas montrer mon désaccord devant le coupable, il a quand même écoppé de 5 minutes de récré en moins, et pis basta.

Du coup ensuite on a fait une mise au point préventive et collective en classe, notamment que je n'acceptais pas qu'ils reviennent chercher leurs cahiers dans la classe après 16h30, juste en demandant l'autorisation aux personnes qui font la garderie, c'est interdit d'entrer en classe quand je n'y suis pas, point. C'est trop facile !
Que le temps que je fais prendre pour préparer leur cartable a une utilité, et qu'ils ne doivent pas laisser passer l'occase. Je ne vais pas aller vérifier le contenu de chaque cartable, non plus.
Et que, par contre, si oubli il y a, ok ça peut arriver (même moi je suis allée bosser sans les clés de l'école lundi)(alors que je les avais eu dans mon sac pendant toutes les vacances !!!), si oubli il y a disais-je, j'attends d'eux qu'ils aient la franchise de me le dire le lendemain matin.

Tous les ans ça arrive, si je fais une fouille surprise des casiers après leur départ, j'ai 3 chances sur 4 de retrouver au moins 3 livres de lectures oubliés. Une fois l'an passé, j'en avais même retrouvé 7... Argggh. Lorsque le lendemain je leur avais demandé si tout le monde avait bien fait ses devoirs et notamment la page de lecture, une seule main s'était levée pour m'avouer tout bas qu'il "avait oublié son livre pas exprès". OK, un repentir. Mais, et les 6 autres ?
Sournoise, j'avais insisté, c'est sûr, tout le monde a bien fait sa lecture ? 2-3 visages commençaient de pâlir... mais ne se manifestaient pas, oui oui maîtresse on a bien fait notre lecture, bien sûr, évidemment, qu'est-ce que tu crois, on est des élèves sérieux nous.
"Bieeeen, alors sortez vos livres, on va continuer le chapitre suivant" (mode sournoise++ on)(impitoyable)(non mais attends !!!) Parce que bien sûr, les livres que j'avais retrouvés dans les cases la veille n'y étaient plus, mais attendaient dans mon tiroir. Alors j'ai vu chacun s'affairer, fouiller, sortir son livre. Et quelques uns toujours le nez au fond du casier, qui le vident entièrement, fouillent le cartable, retournent dans le casier, vident le cartable..., questionnent le voisin "T'as pas vu mon livre ?", refouillent et me guettent du coin de l'oeil. Il va bien falloir lui dire, à la maîtresse, que je ne trouve pas mon livre... (gloups.)
L'un d'entre eux avait même tenté un "Oups, je crois que l'ai oublié à la maison, maîtresse..."
Ah ouaiiiiiiiis, à la maison, tiens donc, tu crois vraiment ça????
Alors j'étais allée chercher la pile de livres dans mon tiroir. Les avaient posés en évidence devant les p'tits malins (qui ne faisaient plus trop les malins là quand même). Ils se sont même décomposés franchement. Ils ont (quand mêêêême) fini par admettre que la lecture n'avait pas été faite la veille au soir...

Les oublis, les têtes-en l'air, ok, je gère, ça se travaille. Mais alors les petits menteurs, grrrrrr... ça passe mal.

Mais revenons à cette année. Cet oubli a été le seul jusqu'à présent, ils sont encore assez consciencieux (je ne me leurre pas pour la suite, on n'est encore qu'en début d'année !)

Je suis allée à l'école aujourd'hui, oui oui, même un mercredi, pour terminer mes corrections.
Quand j'ai vu débarquer dans ma classe le directeur du centre de loisirs, hilare, qui m'a demandé si j'étais bien assise parce qu'il avait un truc à me montrer, que ça risquait de me faire un choc... Il venait de retrouver, dans un coin de la garderie, un.... cartable. Appartenant à... E., évidemment. (Lui, toujours toujours toujours lui...) Argggggggggggggggghhhhhh ! Carrément un cartable !

Mardi soir nous sommes restés à l'école jusqu'à 20 h pour cause de Conseil des Maîtres, il n'y a pas eu un seul coup de fil ni aucune visite s'inquiétant pour un cartable égaré.
Mercredi, l'école est ouverte depuis 7 h du mat à cause de l'accueil au centre de loisirs, et personne n'a posé la moindre question à propos d'un cartable perdu (j'ai demandé, aux animateurs.)

On est donc mercredi, 18h, et le cartable est toujours là.
Le pire ? E. était au centre de loisirs ce matin...
Je les imagine, dans la famille de E., le pressant de se souvenir où pourrait bien être ce fichu cartable. Et lui, l'air hagard,, avec sa voix grave et éraillée : "Euuuuh ??? Ben ça alors je m'en souviens vraiment pas du tout ?!" (il le fait super bien, je vous assure.)
Enfin, ça, c'est si ils pensent aux devoirs avant demain matin. Ou alors ce sera la panique demain en partant à l'école. " Mais où est passé ce cartable ???!"
Je me réjouis d'avance en imaginant son arrivée à 9h demain... (il ne faudra pas que je me marre... ça ne va pas être facile...)

Le point positif de l'histoire (il y en a, quand même !) : il y avait tout ce qu'il fallait, dans le cartable, pour les devoirs. Oui oui, j'ai vérifié.

...

Posté par Mimi Je Reve à 19:15 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
dimanche 16 septembre 2007

Qui suis-je ?

logo_devinettor

 

Petit Scarabée s'en était déjà fait l'écho sur son blog récemment, et c'est d'ailleurs comme ça que j'ai découvert ce site.
Et parce que j'ai vraiment été bluffée (je suis facilement impressionnable, oui, je sais...), que je trouve l'idée aussi géniale qu'inutile, et que ça m'amuse beaucoup, que je viens d'y passer un bon bout de temps (hahem, comment ?, mes prép' pour demain ? Euh, oui, je m'y mets après, promis)...
à mon tour je vous recommande, si vous avez quelques minutes devant vous (ça ne prend pas beaucoup de temps)(de toutes façons si vous êtes en train de traîner sur les blogs, c'est que vous en prenez, du temps, à défaut d'en avoir !!!)(non ?)(ouaip', exactement comme moi, donc !  ;-)
Alooooors :

                             Allez donc pièger le grand Devinettor !

C'est fou. Vous pensez à quelqu'un, et vous répondez à des questions, et lui, l'air de rien, il trouve à qui vous pensez. Fortiche ! Et s'il ne trouve pas du 1er coup (parce que quand même, ça arrive), alors il faut lui dire "cherche encore", et il repose des questions, etc... et il trouve, c'est complètement dingue !!!

J'vous préviens, c'est pas la peine d'essayer
ni Hobbes (de ma bd préférée Calvin et Hobbes)
ni Averell Dalton,
ni le Schtroumph Grognon,
ni Alice (détective de la bibliothèque verte)
ni Scarlett O'Hara
ni Stephen King,
ni Tac (de Tic et Tac),
ni Grégori Baquet (huuum, Grégori...)
ni Olive (la femme de Popeye)
ni Woodstock (le petit oiseau copain de Snoopy),
ni Bruce le requin (dans Nemo) (bon là il a eu plus de mal, mais il y est arrivé !)
ni même Pline l'Ancien,
ou Montesquieu,
ni, ni, ni, ni...
ni Prince, de Lu (oui oui, ça aussi il trouve, et vite en plus !)

                                      ... il finit toujours par trouver. Testé déjà !

Le pire, c'est qu'on sent à partir de quelle question il a trouvé.
Et parfois on a l'impression qu'il est toujours dans le vague, qu'il n'y a pas encore eu "the" question pertinente, et là, tout d'un coup, schblam, il sort le bon nom. Outch. Eunbélivebol. Stupéfixiant.
Ouiiiiii, j'ai bien compris que ça marche de mieux en mieux grâce à la multiplication des participations, mais, même en le sachant, ça fait un effet... pfiouuuuuuu, je vous assure !

C'est fou. (Je l'ai déjà dit, je sais, mais je vous assure que je trouve que c'est fou !) Chapeau à celui qui a eu l'idée de ce site, je trouve l'idée super maline... (et inutile, oui, et alors ??!! Ne me dites pas que vous ne faites QUE des choses utiles, mouahahahaha.)

                                          Bonnes devinettes à vous !

(ha, et pour ceux qui espéraient découvrir mes petits secrets, attirés par le titre, béééé... ah non, désolée, pas du tout) (huhuhu !)

...

 

Posté par Mimi Je Reve à 13:40 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
lundi 10 septembre 2007

Concert

Ils sont en rang, attendant que je leur donne le signal de la ruée vers la cantine. Je suis au bout du rang, aidant les derniers qui se débattent avec les fermetures-éclairs des blousons. Depuis la tête du rang, des bruits étranges me parviennent. Un concert de pets plus vrais que nature... et l'hilarité générale bien évidemment.

La rapporteuse de service m'interpelle, des fois que je sois sourde :
- Maîtreeeeesse, y'a Machin et Truc qui s'amusent à péter avec leur bouuuuuche !
(Oui, j'entends bien, mais bon, on est dehors, midi est en train de sonner, et moi je suis coincée, aux prises avec une fermeture-éclair récalcitrante !)
Entre 2 rires, les petits rigolos forment avec leurs mains en creux devant la bouche une caverne de résonnance, ils y vont de bon coeur, et ma foi les bruitages obtenus sont carrément crédibles. J'aime quand ils sont comme ça, quand leur naturel farceur revient au galop... de vrais gamins, quoi ! (ha, justement ?)(ha oui tiens !)

Le meneur a tout de même entendu qu'il avait été dénoncé, s'est calmé, et guette ma réaction. De l'autre bout du rang je lui lance le regard n°3, celui qui signifie : "Allez ça sufit, tu calmes le jeu, c'est bon on a compris." Il l'interprète de la bonne manière (il y a des enfants avec lesquels un regard bien appuyé suffit... pas tous.)
J'ai vaincu la fermeture-éclair maudite, je remonte le rang pour donner le signal-départ pour la cantine, et au moment où je passe à hauteur de mon péteur en chef je l'entends chuchoter à son disciple :

- Même que si tu le fais vach'ment bien avec ta main et ta bouche, le bruit, et ben ça pue pour de vrai.
- Ah ouaaaais ???  lui répond son voisin, à la fois incrédule et émerveillé.

Oh, tant de malice dans ce coup d'oeil à la dérobade que m'a lancé le petit rigolo, si fier de sa bonne farce...

...

Posté par Mimi Je Reve à 18:50 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
samedi 8 septembre 2007

Un grand bol d'air frais

rentr_e10 minutes environ avant la récréation du matin :

- Maîtreeeeesse, je peux plus travailler, j'ai trop mal à la tête.
- Ah. Mince. Je ne peux rien faire pour toi et j'en suis désolée (pas le droit de donner quoi que ce soit). Concentre-toi sur ton exercice, tu vas oublier que tu as mal. (Et si je vois que vraiment ça ne va pas alors j'appellerai chez toi)(mais surtout ne pas lui dire ça tout de suite !)
- Pfffff (ha ben oui, hein.) Ceci dit l'exercice en question est facile, je sais que tu sais le faire, il te faut juste un peu de courage pour t'y mettre.

10 minutes plus tard donc, c'est la récré, je donne l'autorisation de sortir. Mon souffreteux bondit alors de sa chaise en hurlant : Oooouuuaaaaaaiiiiiis !!!!, les 2 bras en l'air, et quitte la classe en courant. Je le rattrape dehors.
- Est-ce que tu as toujours mal à la tête ?
- (grimace de "pris sur le fait") Euuuh, non en fait ça va, j'ai plus mal.
- Bien, tant mieux alors.
- Nan mais maîtresse c'est juste que j'avais besoin de prendre un grand bol d'air frais !
(Sans déconner, mon p'tit gars ?)  (oui, c'est bien le même...)

Ah. Ben tiens.
Dorénavant nous travaillerons donc avec les fenêtres grandes ouvertes. (Et tant pis si les feuilles s'envolent.)
Et je vois que l'exercice n'est toujours pas terminé. Dur dur pour certains de se remettre au boulot après toutes ces vacances n'est-ce pas...

...

Bon, alors donc, quelques nouvelles de cette rentrée ? (qui s'est fort bien passée)

J'ai la chance (et croyez bien que je mesure à quel point c'est une chance) d'avoir une classe à un seul niveau (je le sais d'autant mieux que j'ai eu souvent des classes à 2 niveaux, mais aussi à 3 et 4 niveaux )(plus la direction).
Bien sûr comme me l'a fait remarquer Mr l'Inspecteur lors de sa visite surprise pour se présenter (un petit nouveau lui aussi), il y a forcément et de toutes façons plusieurs niveaux dans une classe, évidemment, mais au moins je serai davantage disponible pour ces petits décalages entre les élèves !
De plus c'est un niveau que j'aime bien, des CE1. (si tu veux je peux redire "niveau" encore regarde : niveau !) Après 8 ans de CP (entre autres niveaux !), je délaisse les bases de l'apprentissage de la lecture, et finalement je crois que ça ne va même pas me manquer, c'est bien de faire un break un peu et approfondir autre chose.
Et, cerise sur le gâteau, ils ne sont (n'étaient) que 17. Je ne peux donc absolument pas me plaindre !!

Certes, eux et moi nous nous connaissons déjà puisque je les avais déjà avec moi en CP l'an passé. Des p'tits gars super vifs (à peine 5 filles dans la classe), genre bagarreurs-chahuteurs, supers bavards, incapables de ne pas couper la parole. S'ils ont un truc à dire, peu importe que tu sois en train d'expliquer quelque chose ou même de discuter avec l'un d'entre eux, ils disent ce qu'ils ont à dire. Rien à faire.
Mais ils sont plein d'entrain et de bonne volonté, chouette, l'année promet d'être bonne.

Et à partir de lundi, un petit nouveau (j'ai pas dit niveau !), encore un garçon..., actuellement en CP mais la collègue le trouvait particulièrement en avance en ce début d'année. Histoire de voir où il en était vraiment, je lui ai filé le test de rentrée que j'avais fait passer à mes CE1 la 1ère semaine, et ses résultats sont plus qu'honorables... Alors zou, conseil des maîtres, accord de la maman (qui n'attendait que ça) et joie du loulou, direction le CE1. Je ne m'inquiète pas pour lui, à part pour le rythme de travail peut-être, mais bon on verra bien.

Côté "environnement", ma collègue, fort discrète et réservée, nous ayant quittés pour prendre une retraite trèèèèès attendue, c'est un môssieur qui la remplace. Je suis toujours la plus jeune du groupe donc mais également maintenant le seul élément féminin. Ce qui est plutôt rare à l'école primaire, qui compte généralement beaucoup plus de maîtresses que de maîtres ! Le nouveau, avec qui je devrais bien m'entendre je pense, s'est déjà lancé dans quelques pseudo-remarques macho histoire de me provoquer gentiment, on ne va pas s'ennuyer... Et si vraiment j'ai besoin de soutien, les collègues-filles de la maternelle sont juste au bout de la rue, je pourrais toujours m'y réfugier ! (mais t'inquiète, je me défend très bien toute seule, niark.)

L'ambiance est bonne dans l'école et c'est ma foi très plaisant de pouvoir compter les uns sur les autres. Le nouveau collègue nous a d'ailleurs dit que notre accueil était très agréable et chaleureux, et que ce n'était pas le cas partout. Je m'en rends compte de plus en plus en lisant les blogs d'autres collègues ici ou . Ce qui me sidère, c'est quand même la moindre des choses d'accueillir le nouveau venu, de le mettre au parfum des us de l'école, de lui proposer un coup de main si besoin, non ? Apparemment non.
Comme ce doit être désagréable de bosser dans une école où c'est chacun pour soi... c'est d'ailleurs pour ça que lui a quitté son ancienne école : aucun projet, interdiction de monter une chorale (alors que c'est quand même dans les programmes !) (et qu'il se proposait de s'en occuper lui-même), et surtout pas de fête ou de kermesse, ni de voyage, ouh la non, c'est que c'est du boulot en plus hein. Alors que lui déborde d'énergie et de projets en tout genre...

Breeeef ! Je suis bien où je suis, j'y reste. Pour le moment !

Quant à aujourd'hui... il fait beau, et je vais aller prendre un "grand bol d'air frais" ! (non, je n'ai pas mal à la tête...)

(et pis dépenser quelques sous) (mais pas trop) (argh.)

...

Posté par Mimi Je Reve à 11:40 - - Commentaires [19] - Permalien [#]