samedi 20 octobre 2007

Arbres imaginaires

Nous avons travaillé sur les arbres imaginaires et bizarroïdes, à partir de ceux que l'on trouve dans les aventures d'Elmer, l'éléphant bariolé (de David Mc Kee). Les graphismes de ces albums sont un régal pour moi, surtout tout ce qui concerne les décors, et comme ça se passe en pleine forêt, forcément, des jolis arbres, des buissons, des plantes partout (et pleins de petits zoiseaux aussi). (Je n'arrive pas à trouver de lien menant direct sur une page de livre en exemple, sorry.)

Les enfants ont imaginé leur arbre à eux, et les résultats sont... plutôt sympas !

iValentinicorentinL

iflorianijade

imarieam_lieiflavie

icyrilleiwilliam

...

Elle serait drôlement chouette, la forêt de notre école...

...

Posté par Mimi Je Reve à 13:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

dimanche 14 octobre 2007

M'dame Jo et m'sieur Jojo

Non mais je rêve...

Ils m'ont eu, me voilà (à nouveau) frappée de plein fouet par une chaîne, oh la la la, à cause de lui là...
Et comme je suis une fille disciplinée (assez) (encore que) (oui bon ça dépend quoi !), et qu'en plus ça me fait rire, ben... je fais.
D'abord, le règlement :

"Le nouveau grand jeu de l'automne.
Ce jeu nécessite classe et raffinement, que vous soyez prévenus.
Les règles :
Copie les trois questions qui te sont posées ainsi que les règles ici présentes sur ton blog et réponds-y (aux questions, pas aux règles)
Trouve ensuite TROIS questions ayant la même forme, à savoir "Tu préfèrerais Truc Gerbant A ou Truc Gerbant B?"
Tu choisis TROIS victimes et leur fais savoir - par blogs interposés ou mail ou MSN, tu es grand, tu te démerdes - qu'ils/elles ont été sollicités pour le jeu le plus délicat de l'année.

Pis si t'es cool, envoie un email à mdamejo at hotmail dot com parce que ça la ferait marrer de pouvoir suivre tout ça."
(Ici même là, qu'elle suit l'avancée de tout ça)

...

Voici donc les questions auxquelles je, moi, suis contrainte de répondre (pour le pardon, monsieur Lapin, on reparlera des modalités ultérieurement... )

1) Tu préfèrerais descendre une rampe d'escalier à califourchon en t'apercevant en bas que c'était une lame de rasoir ou bien (ou bien. Oui c'est un jeu Suisse) ou te brosser le dents avec un brosse que tes amis te prêtent un jour que tu as dormi chez eux (normal non?) et une fois que tu as fini, entendre leur fille de 15 ans dire: « Maman elle est où la vieille brosse à dents que j'ai utilisée hier pour nettoyer le caca de chien qu'il y avait sur mes baskets? »

Alors, alors, je crois que je n'ai même pas beaucoup hésité, nan en fait même pas du tout, je prends la brosse à dent/à baskets/à autre chose. D'abord parce même si je ne pense pas être douillette, quand même, la rampe/rasoir non non non (m'enfin Jojo, qu'est-ce qui t'a passé par la tête pour imaginer un truc pareil ?!!), ensuite parce que je me dis que la brosse à dent, d'abord tu la passes sous l'eau, tu y a mis beaucoup de dentifrice et ça a bien moussé et le goût menthe ça a masqué un peu l'arrière-goût (un peu) (il me semblait bizarre aussi ce nouveau dentifrice), mais que bon, au moment où on te l'apprend c'est trop tard, t'as déjà recraché. Au mieux après tu peux retourner te gargariser au synthol jusqu'à ce que ça te pique même au fin-fond des oreilles (voire des orteils, si t'attends assez longtemps avant de recracher).
Que par contre la rampe/rasoir, va falloir un peu plus de temps pour cicatriser, quand même... (euurrggghh !) (NAN MAIS çA VA PAS BIEN ???)

...
2) Tu préfèrerais, pour devenir homosexuelle, devoir coucher avec Rika Zaraï ou Maïté, sachant que c’est toi qui doit tout faire ?

Nan, franchement Jojo, je m'interroge. Tu voudrais nous parler de quelque chose ? Un fantasme particulier ??? Vas-y, confie-nous tout, nous t'écoutons...
Parce que perso, quitte à virer ma cuti, (comment, et ma culotte aussi ? pfff), je la prendrai tant qu'à faire moins... plus... comment dire... euhhh... plus... plus à mon goût, quoi, t'vois !
Et là franchement... Sous la torture, parce qu'on menace de supprimer tous les bébés phoques (ah non, tu ne rajoutes pas Brigitte en plus !), pour sauver la paix dans le monde, que sinon à cause de moi le soleil ne se lèvera plus jamais jamais, que vraiment je dois, il le faut, euhhh...
Je n'arrive pas à décider. Maïté, elle me fera un bon plat après ? Faut voir. Rika, il doit y avoir des risques genre "coutures qui lâchent" ?
Mais en plus je t'en veux de me forcer à réfléchir à ça, j'ai peur de faire des cauchemars cette nuit, moâ du coup !
(Comment, c'est pas une réponse ?) (et bé c'est la mienne.)

...
3) Tu préfèrerais être réincarnée en cure-dent ou en coton-tige?

Ah. Euuuuh... Réfléchissement, gniiiiiiiiiiiii....
En coton-tige. Au moins il n'y aura pas le goût. Pis c'est du coton, c'est tout doux, un coton-tige ça peut aussi servir à soigner un tout petit bobo, ça ne se fait pas mâchouiller toute la sainte journée par un cow-boy plein de chicots (ah non je n'ai pas dit choco, ne mélange pas), aux relents de whisky frelaté et de corned-beef mal digéré.
Yep !

...

Et maintenant... Mes questions à moi que je pose à mes futures victimes (ne te réjouis pas trop vite, je ne les ai pas encore choisies... hahaha) :

1 - Tu préfèrerais avoir une méga pustule jaunasse/verte sur le milieu du nez, à vie, OU BIEN avoir un oeil qui sort de son orbite comme ça de temps en temps, sans prévenir, et qui du coup reste pendu au bout du nerf optique jusqu'à ce que tu le remettes en place ?

2 - Tu préférerais que chacun de tes mouvements soit accompagné par un bruitage de dessin animé, en toute occasion (même les clignements d'yeux), OU BIEN que des poils bien noirs et brillants poussent dans tes oreilles de 10 cm par jour (donc t'as beau les couper le matin, à midi c'est cuit) ?

3 - Tu préfèrerais, en te réveillant le matin, découvrir que des araignées ont pondu dans la chaleur de ton oreiller pendant la nuit, ce qui fait qu'il y a plusieurs dizaines de toutes petites araignées autour de toi et sur toi, tout partout, ça grouille, OU BIEN, toujours au réveil, t'étaler de tout ton long dans une méga-flaque de vomi juste au pied de ton lit, vomi qui n'est pas le tien mais de quelqu'un qui visiblement a fait une orgie de choucroute ? (spa moi, c'est M'dame Jo, elle a dit 'truc gerbant" d'abord)

...

Eeeet je refile ces supers trois questions à... (tadadadaaaa... Z'avez peur, hein ?!)
... à Sarita, à Fiörgyn et à Milou.
Hin hin hin hin ! Et je file de ce pas les prévenir, hop là !

(Remarque, je les refilerai bien à Sel, et à Luitne, et à Petit Scarabée aussi... pour 'igoler...)(mais ça fait plus de 3, ça... quel dilemme...) (si ça vous dit, les filles...)

Ceci dit, vous autres qui passez par là, et que ça vous fait marrer, si ça vous dit aussi, vous vous servez, n'est-ce pas, pas de jaloux surtout ! :-D

Posté par Mimi Je Reve à 14:10 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
lundi 8 octobre 2007

Géographie

planisph_re

...

- Maîtresse, c'est où la Holblaque ?
- Comment ? (kesskiladit ? la Hollande c'est ça ?)
- La holblaque, c'est où, comme pays ? (tching, ayé, j'ai compris...:-)

C'est vrai quoi, on parle de France, Angleterre, Ecosse ou Iles Fidji, mais la "Holblaque", on n'a pas trouvé sur le globe...! (J'en avais quand même 2 capables de me dire qu'on parle en fait de la Nouvelle Zélande, et à partir de là, on a pu situer, ouf.)

Ce matin, j'ai dû abandonner au moins une 1/2 heure de temps du programme prévu sur la matinée, juste pour les laisser s'exprimer à propos du match de samedi soir. Quel enthousiasme ! C'était chouette de les écouter. (Plus difficile par contre de s'écouter les uns les autres, comme d'hab'...)
Et à la récré, rugby pour les gars avec démonstrations de haka par les 2 équipes face à face, exxxxcellent !
Certes ils ont failli écrabouiller les petits qui jouaient aux voitures dans le sable, mais on n'a pas eu le coeur de les gronder vraiment...

Posté par Mimi Je Reve à 22:06 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
jeudi 4 octobre 2007

Foutage de gueule ?

 

scan0003

 

 

 

 

(clique pour voir plus grand, si si ça vaut le coup) 


Rien ?!!!!!!!!!!!!!!!!? Quatorze, j'ai compté, il y a 14 points d'exclamation entre les 2 points d'interrogation.

Précisions : il s'agit d'un excellent élève, qui ne confond nullement les sons [s] et [z] (l'exercice suivant me l'a confirmé), mais qui a visiblement été un peu vite quand même...

Sache mon petit que moi, j'ai bel et bien remarqué quelque chose (de l'ordre de l'insolence je dirais, même), et que tu ne perds rien pour attendre.
Vivement demain matin... niark niark niark.

(7 ans, ils ont 7 ans...) (*soupiiiiiiir*)

 

Posté par Mimi Je Reve à 22:40 - Commentaires [23] - Permalien [#]
lundi 1 octobre 2007

Le mot du jour

dictionnaire

Parce que le vocabulaire de ces chers petits est plutôt pauvre (pour la plupart d'entre eux) (à part dans le langage fleuri, là ils connaissent des expressions qui me sidèrent !)(pour leur âge)(et la situation), j'essaye d'introduire chaque matin (ou presque, selon le temps disponible) un mot nouveau. D'abord nous l'expliquons, puis ils essayent de l'employer dans des phrases diverses, et le must c'est quand ils arrivent à le replacer dans la journée, l'air de rien... cela donne parfois des ambiances bizarres. Ainsi j'entends couramment :
"Maîtresse, il arrête pas de m'importuner !"
C'est tout de suite plus... classe, n'est-il pas ?

C'est un vrai challenge pour eux de parvenir à être le premier à réutiliser le mot du jour, parce qu'il faut que ce soit bien amené, bien à propos, et pas incongru, sinon ça ne compte pas.

Et je vous assure, c'est pas fastoche de replacer "remords", "étable", "ménagerie", "ricochet" ou "aviateur"... dans une journée d'école ! Ils avaient eu moins de mal le jour d' "illico presto", et on avait bien rigolé tous ensemble.
(Ce n'est pas moi qui choisis les mots, je me sers d'un truc du commerce genre "un mot par jour".)

Nous avons expliqué l'autre jour le mot "obstacle" en long, en large et en travers. Quelques uns étaient capables de me dire qu'un obstacle, c'est un objet qui empêche d'avancer, une grosse pierre sur un chemin ou bien un tronc d'arbre, l'un a même parlé de cheval et de course d'obstacles, bravo.
J'ai complété en généralisant, un obstacle est donc quelque chose qui empêche d'avancer, concrètement ou non, on peut rencontrer un obstacle dans la réalisation d'un exercice juste parce qu'on n'a pas bien compris une question par exemple, ou parce qu'il nous manque du matériel.
Après l'utilisation dans des phrases pour vérifier qu'ils ont pigé le sens, nous passons à la suite du programme de la journée, conjugaison je crois, et exercices en autonomie (c'est à dire en gros balade dans la classe pour certains, pour venir me poser 57 fois la même question à voix basse, pendant que moi j'encadre plus particulièrement un groupe d'enfants en difficultés dans ce domaine.)

Et voici une CE1 qui vient me voir et tout bas me dit :
- Maîtresse, j'obstucle.
Je la fais répéter, je n'ai pas compris, elle chuchote presque.
- J'obstucle, j'arrive plus à avancer, là.
- Comment ? (heeeeiiiiinn, mais kékelle dit ???)
- Y'a un obstacle, là, je comprends pas ce qu'il faut faire dans l'exercice, j'obstucle.

Haaaaa... c'était donc ça...

Bon, ok, je n'avais pas précisé qu'il s'agissait d'un nom et non pas d'un verbe... c'est ma faute, quoi !
(Où doit-on s'adresser pour faire entrer obstucler dans le dico de l'an prochain ?)

Posté par Mimi Je Reve à 21:30 - - Commentaires [36] - Permalien [#]