mardi 29 avril 2008

Polysémie

Séance de vocabulaire.
Travail sur les différents sens d'un mot.

Nous sommes partis sur le mot "colle", ils ont trouvé le tube de colle l'objet, ou juste la colle,
le verbe "je colle",
se coller à quelqu'un c'est se mettre tout contre,
Arrête de me coller !!! a dit Lulu à Momo,
coller son oreille à une porte pour écouter un secret,
il lui a collé une baffe,
et même "ce chien va nous coller des puces".
Super, bien.
Et puis bien sûr ceux qui ont des grand frères au collège nous parlent des fameuses "heures de colle" de ceux qui font des bêtises, wouaouh, ça alors, quel monde étrange, inconnu et fascinant, ce collège...

Riri lève le doigt. Riri est nouveau dans la classe, j'ai fait la connaissance de ses parents très récemment.
- Et ben mon père, quand il était au collège, une fois il s'est fait coller.
- Ah boooon ?
- Oui, parce qu'il avait mordu les fesses d'une nouvelle élève !

Aaaah ?
Hééé bééé !
(Il faut que j'arrête de visualiser les choses, j'ai dit, argggh, mon self-control en pâtit beaucoup)

Posté par Mimi Je Reve à 22:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

dimanche 27 avril 2008

Anonym'âge...

Coup de fil, numéro caché comme d'hab, y'en a légèrement marre...

- Bonjour madame ****** (tiens, il sait prononcer mon nom, à peu près, celui-là. Charmant accent, ceci dit, et en plus j'arrive à comprendre ce qu'il me raconte, ça change.)
Luc Bidule, de la société "MachinTruc".
Bla bla bla bla bla bla, je le laisse dire, je n'aime pas couper la parole aux gens, il fait son boulot après tout, bla bla bla, offre très intéressante, bla bla bla, occasion unique, bla bla bla, réservée aux plus de 50 ans.
(sourire intérieur, je me demande si j'ai bien tout compris, nan pasque quand même quoi, il parle vite ?!!)

- Vous avez bien plus de 50 ans, madame ? (ah ouiiii, c'est ça, j'avais bien entendu !)
J'éclate de rire, forcément.

- Aaaah, pas du tout, mais alors pas du tout !
Du coup, lui aussi il rigole.
- Ah ?! Et bien tant mieux pour vous, madame !
Bonne journée, au revoir !

???
C'est quoi, leur base de données ? les stats d'années de distribution des prénoms ?
Bon, au moins il était sympathique !

Edit : bon, après recherches, j'ai vu que mon prénom n'était en fait pas plus fréquent il y a 60 ans qu'aujourd'hui, il y a juste eu un léger pic entre 72 et 90, donc pour le 3ème âge c'est pas encore ça (n'est-ce pas, heeeiinn ?)

Alors quoi, ils se basent sur mes habitudes de consommatrice ?
Arghh.
J'ai peur. (De mes habitudes ?)

Posté par Mimi Je Reve à 21:21 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 11 avril 2008

Zone A

- Pendant les 10 jours qui viennent, je souhaite que vous preniez le temps de bien vous reposer, que vous vous entraîniez à faire des petits calculs de tête, et n'oubliez pas de lire le livre que je vous ai donné, on en parlera ensemble à la rentrée. Et surtout reposez-vous, sortez, jouez, aérez-vous ! Allez, bonnes vacances à vous !   (*cris de joie*) (*cavalcade vers la porte*)
- Merci maîtresse, bonnes vacances à toi aussi ! Est-ce que tu vas partir ?
- Oui, je pars demain.
- Ouaaaah, mais moi aussi je pars demain ! Si ça se trouve maîtresse, on va en vacances au même endroit !!!
(aaarrrgghhhh... pourvu que non) (l'angoisse !!!)

Nan, sans dec', je vous aime bien, les loulous, les miss, les zozos, les z'affreux..., mais moi aussi j'ai besoin de changer d'air, là, t'vois... et surtout, surtout, surtout, de me reposer les oreilles.
(Et pis accessoirement j'aimerais bien me souvenir ce que c'est que de terminer une phrase -en entier- sans me faire couper la parole 3 fois) (parce qu'alors ça, ça me gaaaaave...) (Et je n'ai toujours pas trouvé le moyen -efficace sur la durée, en tout cas- d'y remédier.)

***

Bon, quant à vous, si vous pouviez faire quelque chose pour le soleil...??? Hein, dites... Juste un 'tit peu, quoi...
En tout cas, à très bientôt !

Posté par Mimi Je Reve à 21:05 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
lundi 7 avril 2008

Vocabulaire

- Tu sais maîtresse, dimanche je suis allé dans une église.
- Ha bon ?
- Ouais, y'avait un papy il avait un long truc blanc, un peu comme une robe, et puis Nadine la maman du bébé elle le tenait comme ça (geste comme pour bercer), et elle a mis le bébé au dessus du truc, là, tu sais...
- ... ?
- Un peu comme ça, le truc comme pour mettre la salade, là... (la voix a baissé, tellement que je ne suis pas sûre d'avoir bien entendu...)
- Comment ?
- Nan, mais je sais pas comment ça s'appelle, le truc, là... (gêné de ne pas se faire comprendre, le loulou)
- Explique moi, comment c'est fait ?
- Ben c'est comme ça (mains en forme de coupe), comme le truc où on met la salade...
- Un saladier ?  (:-D)
- Ouais, c'est ça, un saladier, elle a mis le bébé couché au dessus du saladier et le papy il a pris de l'eau dans une tasse et il lui a versé sur le front.
- Ha d'accord. (Surtout, garder son sérieux)
- Et ben tu sais maîtresse, ça s'appelle un baptème.

Alors je lui ai dit, quand même, que ce saladier-là s'appelait en fait un bénitier.
Et là... les questions ont fusé de partout. De l'intérêt, de la curiosité, des interrogations...
J'ai tout stoppé, je leur ai suggéré de voir avec leurs géniteurs pour les réponses à leurs questions.
J'aurais pu le faire, bien sûr, en restant dans le général. Mais j'ai eu peur d'avoir des retours d'autres parents.
Et puis on avait une leçon sur le feu.
Bref, la maîtresse qui ne se mouille pas trop...

(hahem, pour une fois...!)

Posté par Mimi Je Reve à 19:10 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
jeudi 3 avril 2008

Haut les mains, peau d'lapin, ...

eau

J'avais préparé un parcours, ils devaient passer dans un cerceau, ramasser le coquillage lesté en plastique fluo, et repasser dans le second cerceau avant de remonter (oui, je les autorise à remonter, quand même). J'étais accroupie au bord du bassin, d'une main je maintenais un cerceau qui avait tendance à se placer perpendiculairement au parcours, de l'autre (main) j'ai voulu rattraper l'autre (cerceau) qui se détachait de son pied lesté et se faisait la malle.

Il y a eu ce moment où j'ai pris conscience que mon centre de gravité n'était plus du bon côté du bassin.
Puis ces quelques secondes qui m'ont semblées si longues, où je me suis dit que ça n'était pas possible, je n'allais quand même pas chuter dans l'eau, et tous ces effoooooorts pour réablir l'équilibre, au moins doucement rebasculer côté carrelage. Toute cette concentration je-repars-en-arrière-je-repars-en-arrière-je-repars-en-arrière-tout-va-bien-mais-si-allez-allez-en-arrière-toutes !

Et puis ce moment précis où j'ai compris que quoi que je tente, c'était fichu. Qu'en fait j'avais déjà commencé de tomber, qu'il n'y avait aucun revirement possible.

PLOUFFFF. Toujours accroupie, roulée en boule.
Tout doucement, même pas un grand bruit.

Le coup d'oeil surpris des maître-nageurs, à l'autre bout du bassin. (Bah non hein, y'en a pas un qui a volé à mon secours, tu parles, pffff)
La surprise de mon groupe de me voir soudainement à leurs côtés, et non plus penchée au dessus d'eux.
Il m'a fallu un bon quart d'heure au moins pour arrêter de rire bêtement de moi-même, tout en expliquant les exercices aux loulous encore sous le coup de l'étonnement.
Terminer la séance en tee-shirt et pantacourt dégoulinants, schplorf schplorf.

- Ah ben maîtresse, heureusement que t'as un change, hein !!
(oui, ben j'ai un maillot en dessous, aussi, quand même !) (mais heureusement, t'as raison.)

Et devinez qui s'est fait un plaisir, au retour, de franchir le portail de l'école en hurlant :
" La maîtresse, elle est tombée dans l'eau-euh !"
Histoire d'être bien sûrs que toutes les autres classes (et les collègues) avaient bien entendu...

Bande de p'tites charognes, va !
Z'allez voir, à la prochaine séance...

Posté par Mimi Je Reve à 19:30 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
mardi 1 avril 2008

Les petits poissons, dans l'eau...

Je cherchais quelque chose pour aller à la pêche, bien gros, bien drôle, mais l'inspiration n'est pas venue...
En désespoir de cause, j'ai choisi de leur dire que dès la semaine prochaine j'allais quitter l'école pour aller dans une autre ville (bof). Mon collègue m'avait bien rappelé que c'était à double tranchant... et si jamais cela soulevait une vague d'enthousiasme ?!!! (arrrgggh)

Mais non, au contraire, une marée de "Ooooooh noooooon, mais pourquooooooi...?", de mines inquiètes et déçues (yiiiipiiiie !!!) (ça fait super du bien à l'égo, si si si !)
Alors je ne les ai pas fait "mariner" (huhuhu) trop longtemps, et j'ai écrit en gros au tableau.

                                    Poisson d'avril   !!!

Il y a eu beaucoup de rires de soulagement (ça aussi ça fait du bien), et même un "Haaaaan, j'en étais sûr !" (mais bien sûr...)

                                            ****

Quelques CM par contre ont réussi à bien bien gâcher l'ambiance blagueuse de la journée. Cela avait bien commencé pourtant, de grandes filles sont venues me dire qu'il y avait un éléphant sous le préau, puis elles ont fait croire à leur maître qu'il y avait un blessé un peu plus loin, classique, bref. Ils avaient aussi découpé de jolis petits poissons colorés, se débattaient avec le scotch, s'approchaient plus ou moins discrètement et se donnaient des tapes dans le dos, l'air de rien. Rigolo.

Cela s'est gâté vers midi, quand les jolis et innocents poissons de la récré se sont parés de messages carrément vulgaires, et ont été déposés sur la porte de la cantine. Et dans le dos des plus jeunes.

Je vous passe la suite, en gros on a passé l'après-midi à attendre que les coupables aient le courage de se dénoncer eux-mêmes au lieu d'accuser les autres (alors qu'on avait reconnu les écritures) et cessent de se défausser ("c'est moi qu'ai écrit mais c'est pas moi qu'ai mis le scotch"), et qu'ils prennent un minimum conscience que leurs actes n'engagent pas que eux, mais également les plus petits qui ont trouvé les poissons, les cantinières qui se sont senties visées, etc. Et que la grossièreté est inadmissible.
(surtout avec des fautes d'orthographe.)

(Je voulais vous en montrer un spécimen, mais... hahem, j'arrive pas à trouver la commande de mon scanner, un comble !!! y'a pas l'icône et je ne le trouve pas dans les programmes, alors que je me sers de l'imprimante régulièrement, c'est du total grand n'importe quoi. Et comme là je suis bien naze, je crois que je ne trouverai pas ce soir... Allez zou, au dodo.)

PS : un poisson qui me fait bien rire par contre, quand on a des petits et que l'on sait garder son sérieux... c'est par là !

Posté par Mimi Je Reve à 23:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]