NON, je ne suis pas en vacances.

Pas avant le mercredi 9 juillet, 16h30.
Nous sommes en semaines de 4 jours (ce qui ne voudra plus rien dire dès la prochaine rentrée), petites vacances de 8 jours au lieu de 15 pour compenser les samedis matins des écoles en rythme traditionnel. Aucun mercredi bossé dans l'année (alors que ça se fait dans d'autres régions, pour rattraper quelques jours), mais non, nous, nous travaillons (mouhahaha) jusqu'au mercredi 9 juillet 16h30.
Il nous faut le même nombre de jours de cours que tout le monde, bien sûr, normal. Mais ils ne pouvaient pas nous donner le mercredi 30 avril, ou le 7 mai, ce mois où on bossait 1 jour sur 4 ??? Là au moins ç'aurait été rentable, on aurait bûché, mais le mercredi 9 juillet ??? Sans déc' ?!!! Quel intérêt ? C'est vraiment mettre des jours pour mettre des jours, mais pas pour le travail scolaire. Du grand n'importe quoi.
Les parents n'arrêtent pas de demander si c'est bien jusqu'au mercredi 9, et même l'après-midi, si on ne s'est pas trompé ? Ben non hein, pis c'est pas nous qui décidons...
Sans compter que l'école finit le mercredi 9, mais les colos commencent le 5, normal quoi !, donc on a un paquet de gamins qui ont fait leur dernier jour aujourd'hui. Alors à quoi ça sert...?
ça m'agaaaace ! QUI fait les calendriers scolaires, hein ? Qu'il se dénonce !

Nan, mais je suis pas de mauvaise humeur, en fait, hein.

Juste j'en ai un peu ras-le-bol d'entendre, avec un grand sourire et à raison d'une bonne douzaine de fois par jour :
"Alors, bientôt les vacances ?"
Bientôt, oui.
Phrase juste "pour parler", comme on évoque la météo, mais question-piège en même temps, soit je passe pour la crevée qui attend ses vacances avec impatience, soit je passe pour l'instit obsessionnelle qui va les faire bosser jusqu'au bout. Ouais ben moi, je fais pas garderie les 5 derniers jours, hein, on fera des jeux le tout dernier mais c'est tout. Même si c'est vrai qu'on a ralenti le rythme, certes, mais on travaille. (Et on bûche dur en plus, on est sur les expressions tordues (cf le Prince de Motordu), genre un ordinatueur, un vélo à pétale, un cornet de classe, un aspiracoeur, ils réfléchissent, ils jouent avec les mots, ils rigolent et ils illustrent, ils ont plein d'idée, c'est carrément super.)

Et puis il y a les quelques-uns qui ont un petit sourire ironique en le disant, peut-être suis-je parano mais il y a parfois derrière cette phrase innocente l'ombre du sarcasme, ces feignasses d'instits, 2 mois de vacances, de quoi se plaignent-ils hein ? Je n'ai pas le courage de rappeler que nous ne sommes pas payés pendant ces 2 mois, et oui, un prof est payé 10 mois, il a droit à 5 semaines de congés payés comme vous et basta. Et les 2 mois d'été, c'est "chômage" forcé. (Et les jours de tri/rangement après, et les 15 jours de prep' avant la prochaine, c'est cadeau, hein.) (Comment, une classe ça se prépare avaaaaaant ???) Oo

Alors oui je suis peut-être chatouilleuse sur ce point-là, mais ces réflexions me bouffent le moral. 'Tain, pour le temps que j'y passe, mince, mes vacances, je les accepte volontiers. Pas payées.

MAIS je ne suis pas particulièrement pressée d'être en vacances (je suis la seule de l'école, certes, un cas à part  donc semble-t-il !), ma classe je l'aime bien et je les laisse tous partir, ils sont prêts pour le CE2, certains plus que d'autres c'est vrai, trop grands maintenant pour rester avec moi. Ils sont prêts.
Lulu et son bougonnement perpétuel, fini.
Zaza et son éternelle bonne humeur, fini.
Toto et ses grands yeux coquins, fini.
Yaya et sa voix tonitruante, fini (ouuuuf...)
Lolo et ses réflexions toujours pertinentes, fini.
Sissi en équilibre permanent sur 2 pieds de sa chaise, risquant la fracture du crâne à tout moment, fini.
Gégé et son sourire en coin, guettant mes jeux de mots, fini.
Nono et sa volonté, et il partait de loin, mais il s'accroche, et il avance peu à peu, fini.
Mumu et ses constructions légoesques trousse/crayons/étui à lunettes/gomme/taille-crayon en équilibre sur la table, qui s'écafouillent de préférence juste quand il y a un grand silence, fini.
Lala et ses interventions décalées, ses disparitions inopinées (bon sang elle était encore là il y 5 sec', où est-elle passée cette fois ???), fini.
Kiki et ses provocs, ses réactions démesurées pour un petit regard de travers, fini (ouuuuuf...)
Dédé tête en l'air, fini
Fifi la coquette, fini.
Momo l'inquiet, fini.
Juju et ses excuses bidons, fini.
Le bazar, le joyeux chahut, les coupages de parole récurrents, les engueulades aussi, les irritations, fini.
C'est un tout, il y a certains numéros que j'aurais volontier fait passer dans la classe supérieure il y 2 mois déjà (du balai !), d'autres que je vais vraiment regretter, malgré les moments où ils m'en ont fait baver, les zaffreux.

Tous les ans j'ai du mal à laisser ma classe, certaines années plus que d'autres, ça dépend des promos. Ceux-là je les ai suivi 2 ans, alors forcément, on tisse des liens...
Peut-être que c'est pas normal. Que je me blinderai au fil des ans ? (je crois pas, non) Je ne suis plus une débutante, non plus. (Et je ne veux pas devenir une instit' aigrie comme on en croise de temps en temps !)
Que je suis trop boulot-boulot ? C'est sûr que si j'avais une vie de famille comme la plupart de mes collègues, je m'investirais sans doute un peu moins. Ou différemment. N'empêche.
J'ai pas le droit de dire que ça me fait quelque chose de laisser filer ce groupe ?
Tout le monde n'attend que ces vacances, collègues, parents d'élèves, enfants (la plupart), moi pas tant que ça. Et je ne suis pas spécialement fatiguée non plus, (enfin, pas trop), alors que certains collègues sont carrément sur les rotules c'est vrai.

Qu'on ne se méprenne pas : je serai trèèèèèès contente quand elles seront effectivement là, ces p%ù$µ£ de vacances ! Planning totalement libre, pas d'horaires, et quelques virées à gauche à droite... (waouuuuh, ça va être bien...)

Mais en attendant qu'elle soient là, je ne les attends pas impatiemment. De toutes façons elles vont bien finir par arriver !!!
Pour le moment, je savoure chaque derniers instants avec ma classe.

Juste, siouplait, si on pouvait arrêter de me demander toute la journée avec un sourire entendu :
Alooooors, ça y est, c'est les vacaaaances ?

...

Euuuh, mais quand même... je souhaite d'excellentes vacances à toutes celles z'et ceux qui en ont !
:-D