dimanche 20 juillet 2008

@ plus !

Bon d'accord, je n'étais déjà plus beaucoup là.
Mais je me tenais au courant, je venais lire vos chez-vous à peu près tous les 2-3 jours. Ce qui ne me prenait pas un temps démesuré, vu que tout le monde lambine/est parti/se traîne/manque d'inspiration/glougloute dans la piscine/crapahute à l'étranger/ou autre... (et a bien raison...)
C'est ça l'été !
Pour ma part, la famille, les pitits cousins, le transat dans le jardin de papa/maman avec les lectures en retard, les grasses mat', les parties de cartes, le beau temps, les horaires comme je veux, ça me convient très bien... (mais pas la chasse aux limaces, je laisse ça aux jardiniers en herbe. Une véritable in-va-sion, incroyable, y'en a partout, et bonjour les dégâts, quelles voraces ! Mes petits cousins, à 1 centime la bestiole, se sont déjà fait un paquet de fric, si si si. Et après, crouiiic-zigouillé, le bavouillant gastéropode, gnark gnark gnark...) (Comment ça j'ai pas de pitié ? Mais je me suis carrément étalée de tout mon long à cause de l'une d'entre elle ! Et la bave de limace, tu peux frotter fort avant que ça parte, mes tongs toutes neuves, non mais attends, pis mon genou aussi...!)

Mais bref, cette fois c'est à mon tour de mettre les voiles. Mon sac est presque bouclé, maillot de bain, tongs, paréo et crème solaire indice 50. Check !
[Bon, d'accord, j'ai aussi pris des pantacourts, des tee-shirts et du shampoing. Mes lunettes de soleil. Et ma genouillère/anti-inflammatoires, une lime à ongle, de l'ibuprofène, un gilet pour les soirs, ma trousse de toilette au grand complet, la crème pour les pieds (sinon je crevasse), ah, de quoi dormir aussi, pis des sous-vêtements bien évidemment, juste un pantalon au cas où le temps se gâte (vaut mieux que j'en prenne deux ??? oh non hein !), des chaussures fermées aussi au cas où, des sandales qui tiennent aux pieds pour marcher correctement, le chargeur du téléphone-qui-restera-au-fond-du-sac-pendant-10-jours, bon, je crois que je n'ai rien oublié.]
Non, je n'ai pas de chaussettes rouges et jaunes à p'tits pois !

Donc bye bye, à bientôt, profitez bien de votre côté...
(courage pour ceux qui sont au boulot, oui oui je pense à vous. ) (Des fois.)

Posté par Mimi Je Reve à 17:55 - Commentaires [10] - Permalien [#]

jeudi 10 juillet 2008

Le retour du tag, tadadadaaaaa

Les règles :

1. Mettre le lien de la personne qui t’a tagué: c'est elle, m'dame ! -> Marinette.
Non en fait elles sont deux : y'a la 'tite Sel, aussi !

2. Mettre le réglement du jeu (hop laaaa) (t'as remarqué, c'est ce que je suis en train de faire)

3. Répondre aux questions (oui, ça vient !)

4. Taguer 5-6 personnes (ouais ben on verra)

5. Les avertir sur leurs blogs (oyez, oyeeeez !)


Voici les questions : (donc)

1. Couleurs préferées : ça dépend quand ?
J'ai un gros faible pour l'orangé. Pas le orange flash, pas le jaune doré, nan, le orangé, doux. Dans les jeux de société le pion orangé m'est dévolu, sinon je... euh, sinon je suis pas contente, quoi. Et s'il n'y a pas de orangé, je prends le jaune. Ah ben oui ben c'est comme ça pis c'est tout ! D'ailleurs ma classe est dans les tons orangé, c'est lumineux, clair, dynamique. Et c'est moi qui avait choisi les peintures il y a 4 ans.
En survolant ma garde-robe récemment, j'ai vu aussi qu'il y avait pas mal de turquoise clair, c'est pas original cette année, mais bon.
D'ailleurs mon blog est plutôt turquoise, en fait...
Par contre orangé et turquoise, ça va pas terrible ensemble !!!
J'aime bien le prune, aussi.

2. Matières préferées : le doux ! le coton, notamment.

3. Odeurs préferées : plein, tout plein, je suis très odeurs. L'odeur du pain grillé qui monte de chez mon voisin le matin, les fragances fruitées, le poil de mon chat là juste sur le côté de sa nuque là où c'est tout fin, la terre mouillée après une averse,...

4. Gourmandises préferées : chocolat au lait, car-en-sac...

5. Ce que j’aime recevoir : un sourire, une lettre (pas les factures, hein !)

6. Le style de ma décoration : ecclectique. Trèèèès ecclectique. Mais ne me correspond plus vraiment. Disons que je changerai des tas de choses quand j'aurai le courage de la refaire. (bordélique, à mon image, ouais, c'est bien ça)

7. Un aliment ou un produit que je n’aime pas du tout : le melon, berk berk berk beeeeeerk.
Je crains beaucoup l'ail également, je ne le digère pas bien, j'en mange pendant 12h ensuite, c'est juste l'horreur.

8. 3 aliments préferés : ouh laaaaa, mais c'est bien trop vaste ! J'ai un faible pour les pizzas hyper-garnies, le jaune d'oeuf tiède mais encore liquide, les framboises, mmmmmmh... (mais pas tout en même temps quand même !)

9. Recette favorite : ben comme je ne cuisine pas... je mange à la cantine tous les jours, je bricole le reste du temps.
Ah, si, je suis une spécialiste du filet de poisson cuit 1 min au micro-onde avec juste un peu de sel et de l'origan. C'est super long et compliqué à faire, mais qu'est-ce que c'est bon !

10. Boisson de prédilection : de l'eau, de l'eau, de l'eau. Plate.
J
uste du lait, chaud, le matin, un 'tit café après le repas de midi. (J'aime bien la gnôle aussi, mais ça reste exceptionnel, c'est pas de la prédilection !) 

11. Le plat que je rêve de réaliser et que je n’ai pas encore fait : Alors j'avoue que... ça ne m'a jamais traversé l'esprit ! Mes rêves sont ailleurs que dans un livre de cuisine... :-D

12. Mon meilleur souvenir culinaire : je me creuse, je me creuse, je cherche, je ne trouve pas, ??? Parce qu'il y a en a trop, en fait, les gratins de ma grand-mère paternelle, la poule-au-riz de ma grand-mère maternelle, des crêpes au foie gras et confiture de figue un matin brumeux de réveillon de l'An,...
Des fois je découvre des associations qui vont trop bien alors je refais l'expérience un jour sur deux pendant 3 semaines, et puis je me lasse et je passe à autre chose.
J'aime bien manger, quoi, je savoure, je déguste, j'aime plein plein de choses, difficile de choisir !

Voilà voilà voilàààààà.

Alors, je taggue, euuuh je taggue Ange-étrange (non je ne n'oublie pas que tu m'en as filé un il y a quelques temps, je prends juste le temps de réfléchir ;-)), Sel (ben oui dans ton questionnaire à toi y'avait moins de questions alors il faut que tu complètes chez toi avec les questions 1 à 6, à peu près quoi ! )
Et pis Petit Scarabée, et Estelle aussi et puis tous ceux qui veulent, en fait... (non, je ne me mouille pas... hin hin hin !)

Posté par Mimi Je Reve à 21:45 - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 9 juillet 2008

La maîtresse au feu, les cahiers au milieu ! (ou l'inverse ?)

Ayéééééé...

C'est fait.
C'est les vacances.
YIIIIPPPPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIEE !

Chu revenue un peu chargée ce soir, plusieurs boîtes de confiseries diverses (chocolats, Quality Street, spécialités du coin,... miaaam, mais bonjour les hanches, j'ai intérêt à partager !), un (très joli) (pour de vrai !) duo de tasses à café, un autre de flûtes à champagne, un ensemble de produits d'épicerie fine, un très joli bouquet de roses oranges, et un autre carrément splendide dont j'ai dû aller demander aux dames de la garderie si elles savaient de quelles fleurs il s'agissait, parce que moi pas... ! Elles ont été unanimes, ce sont des freezias. Je connaissais le nom, je n'aurais pas su identifier la fleur. Maintenant oui ! Et non seulement il est magnifique, ce bouquet, mais en plus il embaume... waouh, un vrai bonheur.

Et bien sûr, ces attentions me touchent beaucoup, avec les regards souriants, les poignées de mains et les bises à la sortie, sont sympas les parents ici, je suis vraiment bien dans cette école.
Mais plus encore, ce qui a fait sortir l'eau de mes yeux dès 9h moins le quart ce matin, quand la petite fille me l'a amené direct dans la classe, c'est le petit mot qui accompagnait le bouquet de freezias.
Des remerciements pour cette année, "Pour tout, parce que ce serait trop long à énumérer", et signé par les deux parents.
Alors oui c'est une petite fille spéciale, que j'ai suivi plus particulièrement parce qu'elle ne rentre pas dans le moule scolaire classique, mais bon c'est mon boulot, ça n'a pas toujours été simple pendant ces 2 ans, j'ai souvent rencontré les parents, elle m'a désespérée parfois, et rendue si fière d'elle le lendemain, j'ai baissé les bras, puis réattaqué de plus belle la semaine suivante, on l'a poussée fort, de tous les côtés, elle s'est accrochée la miss, et elle va continuer son petit bonhomme de chemin, à son rythme particulier à elle...
La maman lui avait fait faire une petite carte aussi, "Merci maîtresse pour tout ce que tu m'as appris cette année", mais c'est vraiment la toute petite carte des parents cachée dans le bouquet qui m'émeut, bien plus encore.

Et puis cette dame à la sortie aussi, pas une maman mais une famille d'accueil, et Dieu sait qu'il m'en a fait baver celui-là, même s'il a un paquet d'excuses, on est rarement placé en famille d'accueil par hasard, oui j'avoue, j'étais soulagée les jours où il était absent, c'est vrai, j'assume, ainsi que ces après-midis où il était suivi par toute la clique psy. Prendre le temps de souffler sans faire la police en permanence. Savourer le calme dans la classe. Etre disponible un peu pour les autres aussi.
Mais s'il m'a permis d'apprendre à contrôler mes nerfs (et encore, pas toujours comme je l'aurais voulu, mais bon, voilà quoi, quand on me pousse bien à bout, ben... j'explose, et lui avait parfaitement trouvé le bouton poussoir), mais donc disais-je, je dois reconnaître que lui aussi a sacrément progressé en 2 ans. Du petit garçon pertubateur, provocateur, chicaneur, en rebellion et en difficulté, on est passé à un petit (grand) garçon avec des capacités certaines, ayant (de plus en plus souvent) la volonté de faire de son mieux, même si niveau "fouteur de m..." là on n'a guère avancé, certes. (d'où mes coups de g. !)
Alors cette dame qui "tenait à me remercier pour ma patience (hahem), ma ténacité, ma façon de procéder, ma poigne, le travail fourni, et tout et tout et tout", bééé... Waouh, merci madame, j'ai fait ce qui me semblait juste, j'ai avancé au jour le jour, j'en ai rêvé, oui, je l'ai haï aussi parfois, et puis j'ai cherché comment avancer par un chemin différent, et il a progressé, c'est vrai. Il a grandi, aussi...

C'est moi qui suis trop chochotte, c'est un trop plein de mes réserves lacrymales, c'est la tension des dernières semaines qui retombe, c'est un mix de tout ça, je suis trop émotive je sais, pourtant jusqu'à présent je m'en sortais pas trop mal mais depuis 1 ou 2 ans, je contrôle plus trop, ça coule un peu n'importe quand, un film, un regard, une simple situation, et ça donne pas l'air malin je vous assure. Faut pas me dire des choses comme ça madame, après j'ai les yeux qui débordent !
(Mais j'ai pas pleuré, hein, j'ai juste les cils mouillés, quoi !)

J'ai reçu tout plein de dessins et de bisous, aussi. Parce que les bisous, le dernier jour d'école, je veux bien !

La lance pointée derrière l'oeil droit, et la vague nausée accompagnante sont apparues à 16h35 pile, promesse de migraine costaude pour dans pas longtemps, là j'en suis aux 2 yeux et la nuque, j'ai même arrêté de piocher dans les chocolats, c'est dire !, et je ne dînerai pas je crois. Cette fois la nausée est là et bien là, vivement mon lit.

C'est les vacances !!! (Une pensée pour ceux qui font du rab...)

Ceci dit j'y retourne dès... demain, si je veux récupérer des tables supplémentaires pour l'an prochain, c'était pas possible de faire ça aujourd'hui, la mairie ne voulait pas, la mairie ne veut pas comprendre que je veux préparer la rentrée pendant l'été, prévoir la disposition de la classe, et que donc recevoir les tables le 2 septembre au matin ne m'arrange pas. Et si ça n'est pas fait maintenant, ça ne le sera pas avant septembre c'est sûr, donc... j'ai insisté, et c'est éventuellement possible demain matin. M'en fous, je veux être là, et je veux mes tables. Ils m'ont dit 8 heures, j'ai quand même réussi à négocier pour 9 heures, c'est toujours ça... je dormirai vendredi !

(Mais quand même, c'est les vacances !!!)

(Qu'est-ce qu'ils sentent bon, ces bouquets...)
('tain, c'est nul d'avoir envie de vomir le soir des  vacances.)

Posté par Mimi Je Reve à 19:22 - Commentaires [13] - Permalien [#]
mardi 8 juillet 2008

Jusqu'au bout !

Yaya. 8 ans. 1m40, 45 kg, costaud donc, bon élève, prend énormément de place dans tous les sens du terme. Parle tout le temps, très fort, et du coup n'écoute pas les autres. Ni moi non plus d'ailleurs.
Nan, c'est pas sa fête aujourd'hui.
Mais quand même.

Je suis à l'autre bout de la classe, je survole les derniers exercices, qu'on a fait tous ensemble donc s'ils ont bien suivi il ne devrait rien y avoir à corriger, mais je veille quand même avant la toute dernière mise dans le cartable. Ah ben ouais, on aura bûché jusqu'au bout !
Ah, là justement il y a une petite erreur dans une soustraction. Mais... j'ai pas l'outillage sur moi.
J'avise Yaya qui est placé pas loin de mon bureau :
- S'il te plaît Yaya, tu peux m'amener mon stylo rouge ?
- Oh oui maîtresse, bien sûr, tout de suite !, me répond illico le fougueux énergumène.
Il bondit.
Sur mon bureau il y a au moins 3 stylos rouge (V5 pilot, toujours !) dans le pot à crayon, plus un ou deux qui traînent à côté.

- Celui-là, maîtresse ?
Je regarde ce qu'il me montre.
Un stylo... noir.

Soupiiiir...
Rouge, Yaya, roooouuuuuge !

Posté par Mimi Je Reve à 19:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 7 juillet 2008

Petite souris

Ils sont accroupis ou assis par terre, entassés derrière le bar, ils enfilent leurs patins pour le sport.
Ben voui quoi, notre salle de sport c'est en fait la salle des fêtes de la commune, alors ils se changent dans un coin, et puis on ne reste pas en chaussures parce que par terre c'est du parquet.
Ils sont amassés, penchés sur leurs pieds, et les discussions vont bon train tout en défaisant les lacets, ils ne font absolument pas attention à moi qui attend que tout le monde soit prêt, accoudée de l'autre côté du bar (y'en a qui ont pensé "comme d'hab'", au fond, j'ai entendu, hééé !) (comment vous savez ???)
Et j'écoute, je saisis des bribes de conversation au vol... j'aime bien faire la petite souris, parfois.

Un groupe de p'tits gars est en train de parler de leur futur maître, l'année prochaine.
- Monsieur X., il a l'air sympa.
- Ouais, et pis des fois il fait des farces aussi ! (euuuh oui, il aime bien déconner)
- Mais y'a un CE 2 qui m'a dit qu'il se fâche des fois, et qu'il se fâche fort. (Tout à fait vrai aussi. Très fort)
- Ouais mais c'est normal, si y en a qui font du bruit ou qui travaillent pas !
- Et pis il donne beaucoup de devoirs aussi.
- Mais monsieur Y. lui il fait pas trop de blagues. (Monsieur Y., c'est mon collègue de CM)
- Mais quand même c'est normal que monsieur Y. rigole pas trop, c'est le directeur quand même, il a beaucoup plus de boulot ! (C'est pas faux, surtout cette année dis donc, dingue la paperasserie)

Moi, je pouffe intérieurement. Alors c'est comme ça qu'ils voient les collègues...
Les filles, patins enfilés depuis longtemps, attendent ces messieurs, et ont bien vu que j'écoutais discrètos la conversation. Elles guettent mes réactions, en silence, réprimant leurs sourires...

Et Yaya, tonitruant comme à son habitude, se mêle à la discussion qui se déroule à ras de terre :
- Ouaip', et pis on a de la chance, mademoiselle Z. (bibi, donc), c'est la plus gentille des maîtresses !
Là, les filles explosent de rire, et les gars se rendent compte tout à coup que tout le monde les écoutait... (et les attendait, accessoirement.)
OK, moi j'en ai assez entendu, on peut commencer la séance de sport !!!

Sont pas rancuniers ces mômes, c'est fou ça.

[Parce que s'il y en a bien un qui subit fréquemment mon courroux, c'est quand même bien Yaya. (Je l'ai encore viré de la classe cet aprèm...) Parce qu'à un moment, trop, c'est trop, pour les autres, et pour moi. (ouais nan mais attends, quoi !) Il est très gentil, mais il est usant, et assourdissant aussi surtout. Et il ne se tait ja-mais.
En fait je suis sûre qu'ils appréhendent, à la maison, de le récupérer 24/24 pendant 2 mois...
Mais en tout cas, ben... il n'est pas rancunier !]

Posté par Mimi Je Reve à 22:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
dimanche 6 juillet 2008

Fatiguée, un peu quand même.

C'était hier soir un repas de fin d'année (allez, plus que 2 après celui-là qui était le 6ème en 15 jours), et c'était avec les parents de l'Amicale Laïque. Ces parents d'élèves qui s'investissent à fond toute l'année, qui organisent des soirées spéciales, des tombolas, la kermesse, et c'est du boulot et pas qu'un peu !, tout ça pour récupérer quelques sous qui permettent d'offrir un bouquin à chaque élève à Noël, et une partie du voyage scolaire, etc. C'est pas rien.
J'en suis d'autant plus consciente que dans l'école dans laquelle je travaillais précédemment, il n'y avait pas d'association de parents d'élèves, alors qui organisait des manifestations publiques pour gagner 4 sous, c'était bibi, et c'est un sacré boulot avant, un sacré stress pendant et une méga fatigue après. Pour parfois faire 70 € de bénéf', youpiiii. Et dans ce cas, prendre un car pour se rendre au musée, ben c'est râpé...

Mais ici, il y a une amicale laïque, et wouaouuh, ils sont supers. Très dynamiques, sympas et déconneurs.
A force de s'épauler, on se connaît mieux, on se fait la bise, il y a même tutoiement avec certains.
Ce qui n'empêche rien quand il y a quelque chose à dire dans l'année à propos de leur marmaille, bien sûr.

Quand je pense que dans ma précédente école, avec ma précédente collègue, en 2000, finale de coupe d'europe le soir de la kermesse, super ambiance, les parents nous avaient aidé à ranger puis nous avaient proposé de rester barbekiouter avec eux devant le match, mais ma collègue d'alors ne voulait créer aucun lien avec les parents hors contexte scolaire, (peur de quoi ?) et avait décliné poliment mais très fermement (voire froidement). Et comme nous faisions voiture commune, ben... pas le choix pour moi, donc.

Hier soir, c'était fous rires et grosses vannes au resto, les enfants en liberté sur le parking (dont de 4 ma classe, et 3 de celle de l'an prochain), tout étonnés de voir la maîtresse ici, et tout fiers de pouvoir lui faire la bise (parce que je n'en fais pas à l'école, alors que c'est parfois pratique courante dans certaines classes de maternelle, mais moi je n'aime pas trop ça, pis d'abord on n'est plus en maternelle.) (Je fais volontiers un bisou quand on se croise en dehors de l'école, genre au supermarché, mais c'est tout.) Là c'est différent, c'est la bise du "bonjour/au-revoir" classiquement française, pis c'est une fois dans l'année !
Il y a les papas qui se font un malin plaisir de me dire "Bonjour Maîtreeeesse !" avec un grand sourire en me claquant la bise, doit y avoir un fantasme de petit garçon là-dessous...

Bizarrement, à table, ils ont décidé de faire un côté homme/un côté femme (jamais vu faire ça, moua), bé c'était pas si mal, les vannes volaient d'un bout à l'autre de la table, renforcées au fur et à mesure qu'elles progressaient pour rejoindre leur destinataire... Un de mes collègue notamment a bien dégusté contre les mamans en folie !
On a passé une super soirée, bien discuté, bien rigolé, bien dansé, pas moi, me suis déboîté le genou il y a une semaine, il est remis en place mais pas super stable, on va pas tenter le diable non plus, pourtant ça me tentait fortement d'aller me trémousser avec eux... Mais il y avait une maman avec une entorse aussi, alors ça va !
C'était drôle, de voir ce papa stressé et toujours inquiet d'ordinaire, totalement surexcité ce soir et avec une pêche d'enfer, rockant, swinguant, jerkant, jusqu'au bout de la nuit. Et ce couple un peu distant d'hab', s'éclatant comme des ados sur la piste... Sympa.

On n'est parti que quand on nous a mis dehors. Je me suis moquée parce que j'allais pouvoir dormir ce matin, alors que leurs chers anges seraient probablement réveillés vers 7h30, mouhahahahaha... Quelqu'un a proposé de me passer un coup de fil dès leur heure de réveil... :-)
Je suis bien naze aujourd'hui, bah oui, c'est là qu'on voit qu'on vieillit n'est-ce pas, et me coucher au lever du jour provoque maintenant chez moi un ensemble de réactions, comment dire, désagréables ?  Mouaich. Vaseuse, mal aux yeux, tremblements divers... alors que je n'ai pas picolé ! Me suis juste couchée (très) tard ! C'est pas juste. Peut-être aussi que j'ai juste perdu l'habitude, on verra cet été...

J'ai terminé ce midi ma toute dernière grosse pile de corrections, ouuuuuuf. (trop fière d'avoir vaincu la dite-pile !)
Demain et mardi, on boucle les travaux en cours puis on rangera, on décrochera (les trucs des murs, hein !), on triera les feutres à jeter, on rendra les travaux d'arts plastiques (hahem), et mercredi ils auront le droit d'amener des jeux de société et moi je leur ai prévu une sorte de quizz par équipes.

Yiiihaaaaaa !

(Par contre là tout de suite je vais aller m'allonger pour une 'tite sieste, bah oui hein, le grand âge, toussa...)

Posté par Mimi Je Reve à 17:27 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 4 juillet 2008

Y'en a marre (un peu)

NON, je ne suis pas en vacances.

Pas avant le mercredi 9 juillet, 16h30.
Nous sommes en semaines de 4 jours (ce qui ne voudra plus rien dire dès la prochaine rentrée), petites vacances de 8 jours au lieu de 15 pour compenser les samedis matins des écoles en rythme traditionnel. Aucun mercredi bossé dans l'année (alors que ça se fait dans d'autres régions, pour rattraper quelques jours), mais non, nous, nous travaillons (mouhahaha) jusqu'au mercredi 9 juillet 16h30.
Il nous faut le même nombre de jours de cours que tout le monde, bien sûr, normal. Mais ils ne pouvaient pas nous donner le mercredi 30 avril, ou le 7 mai, ce mois où on bossait 1 jour sur 4 ??? Là au moins ç'aurait été rentable, on aurait bûché, mais le mercredi 9 juillet ??? Sans déc' ?!!! Quel intérêt ? C'est vraiment mettre des jours pour mettre des jours, mais pas pour le travail scolaire. Du grand n'importe quoi.
Les parents n'arrêtent pas de demander si c'est bien jusqu'au mercredi 9, et même l'après-midi, si on ne s'est pas trompé ? Ben non hein, pis c'est pas nous qui décidons...
Sans compter que l'école finit le mercredi 9, mais les colos commencent le 5, normal quoi !, donc on a un paquet de gamins qui ont fait leur dernier jour aujourd'hui. Alors à quoi ça sert...?
ça m'agaaaace ! QUI fait les calendriers scolaires, hein ? Qu'il se dénonce !

Nan, mais je suis pas de mauvaise humeur, en fait, hein.

Juste j'en ai un peu ras-le-bol d'entendre, avec un grand sourire et à raison d'une bonne douzaine de fois par jour :
"Alors, bientôt les vacances ?"
Bientôt, oui.
Phrase juste "pour parler", comme on évoque la météo, mais question-piège en même temps, soit je passe pour la crevée qui attend ses vacances avec impatience, soit je passe pour l'instit obsessionnelle qui va les faire bosser jusqu'au bout. Ouais ben moi, je fais pas garderie les 5 derniers jours, hein, on fera des jeux le tout dernier mais c'est tout. Même si c'est vrai qu'on a ralenti le rythme, certes, mais on travaille. (Et on bûche dur en plus, on est sur les expressions tordues (cf le Prince de Motordu), genre un ordinatueur, un vélo à pétale, un cornet de classe, un aspiracoeur, ils réfléchissent, ils jouent avec les mots, ils rigolent et ils illustrent, ils ont plein d'idée, c'est carrément super.)

Et puis il y a les quelques-uns qui ont un petit sourire ironique en le disant, peut-être suis-je parano mais il y a parfois derrière cette phrase innocente l'ombre du sarcasme, ces feignasses d'instits, 2 mois de vacances, de quoi se plaignent-ils hein ? Je n'ai pas le courage de rappeler que nous ne sommes pas payés pendant ces 2 mois, et oui, un prof est payé 10 mois, il a droit à 5 semaines de congés payés comme vous et basta. Et les 2 mois d'été, c'est "chômage" forcé. (Et les jours de tri/rangement après, et les 15 jours de prep' avant la prochaine, c'est cadeau, hein.) (Comment, une classe ça se prépare avaaaaaant ???) Oo

Alors oui je suis peut-être chatouilleuse sur ce point-là, mais ces réflexions me bouffent le moral. 'Tain, pour le temps que j'y passe, mince, mes vacances, je les accepte volontiers. Pas payées.

MAIS je ne suis pas particulièrement pressée d'être en vacances (je suis la seule de l'école, certes, un cas à part  donc semble-t-il !), ma classe je l'aime bien et je les laisse tous partir, ils sont prêts pour le CE2, certains plus que d'autres c'est vrai, trop grands maintenant pour rester avec moi. Ils sont prêts.
Lulu et son bougonnement perpétuel, fini.
Zaza et son éternelle bonne humeur, fini.
Toto et ses grands yeux coquins, fini.
Yaya et sa voix tonitruante, fini (ouuuuf...)
Lolo et ses réflexions toujours pertinentes, fini.
Sissi en équilibre permanent sur 2 pieds de sa chaise, risquant la fracture du crâne à tout moment, fini.
Gégé et son sourire en coin, guettant mes jeux de mots, fini.
Nono et sa volonté, et il partait de loin, mais il s'accroche, et il avance peu à peu, fini.
Mumu et ses constructions légoesques trousse/crayons/étui à lunettes/gomme/taille-crayon en équilibre sur la table, qui s'écafouillent de préférence juste quand il y a un grand silence, fini.
Lala et ses interventions décalées, ses disparitions inopinées (bon sang elle était encore là il y 5 sec', où est-elle passée cette fois ???), fini.
Kiki et ses provocs, ses réactions démesurées pour un petit regard de travers, fini (ouuuuuf...)
Dédé tête en l'air, fini
Fifi la coquette, fini.
Momo l'inquiet, fini.
Juju et ses excuses bidons, fini.
Le bazar, le joyeux chahut, les coupages de parole récurrents, les engueulades aussi, les irritations, fini.
C'est un tout, il y a certains numéros que j'aurais volontier fait passer dans la classe supérieure il y 2 mois déjà (du balai !), d'autres que je vais vraiment regretter, malgré les moments où ils m'en ont fait baver, les zaffreux.

Tous les ans j'ai du mal à laisser ma classe, certaines années plus que d'autres, ça dépend des promos. Ceux-là je les ai suivi 2 ans, alors forcément, on tisse des liens...
Peut-être que c'est pas normal. Que je me blinderai au fil des ans ? (je crois pas, non) Je ne suis plus une débutante, non plus. (Et je ne veux pas devenir une instit' aigrie comme on en croise de temps en temps !)
Que je suis trop boulot-boulot ? C'est sûr que si j'avais une vie de famille comme la plupart de mes collègues, je m'investirais sans doute un peu moins. Ou différemment. N'empêche.
J'ai pas le droit de dire que ça me fait quelque chose de laisser filer ce groupe ?
Tout le monde n'attend que ces vacances, collègues, parents d'élèves, enfants (la plupart), moi pas tant que ça. Et je ne suis pas spécialement fatiguée non plus, (enfin, pas trop), alors que certains collègues sont carrément sur les rotules c'est vrai.

Qu'on ne se méprenne pas : je serai trèèèèèès contente quand elles seront effectivement là, ces p%ù$µ£ de vacances ! Planning totalement libre, pas d'horaires, et quelques virées à gauche à droite... (waouuuuh, ça va être bien...)

Mais en attendant qu'elle soient là, je ne les attends pas impatiemment. De toutes façons elles vont bien finir par arriver !!!
Pour le moment, je savoure chaque derniers instants avec ma classe.

Juste, siouplait, si on pouvait arrêter de me demander toute la journée avec un sourire entendu :
Alooooors, ça y est, c'est les vacaaaances ?

...

Euuuh, mais quand même... je souhaite d'excellentes vacances à toutes celles z'et ceux qui en ont !
:-D

Posté par Mimi Je Reve à 22:40 - - Commentaires [15] - Permalien [#]