samedi 29 novembre 2008

Et pis voilà !

- Moi quand je serai grand, j'aurai pas de voiture.
- Ah ? et comment feras-tu pour te déplacer un peu loin ?
- Ben, en vélo, ou en trottinette ! (évidemment maîtresse, allons) (suis-je bête parfois ! ^^)
- Ah oui bien sûr. Mais et ta famille, tes enfants, comment feras-tu pour les emmener au basket ?
- Euuuuhhh... ou alors, à cheval. Ouais, je me déplacerai à cheval, et pour mes enfants, des poneys, et pis voilà !

Posté par Mimi Je Reve à 14:58 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

dimanche 23 novembre 2008

Couic !

Séance d'EPS, jeu de ballon, respect des règles de jeu, accepter de perdre, coopérer en équipe, toussa toussa.
Bubu, pas d'bol, est dispensé de sport pendant une semaine. Vu comme il se démène en récré je l'aurais volontiers autorisé à participer, mais bon sa maman que je ne vois jamais m'a apporté un mot du toubib alors voilà, fallait pas faire le fou avec ses cousins le we dernier et tomber violemment sur le dos.
Il est quand même bien embêté, Bubu.
Pour qu'il ne se morfonde pas trop, je lui refile le sifflet de l'arbitre, trèèèès important, sa voix sera décisive en cas de litige sur le terrain. Avec pour consigne d'éviter le ballon, ce n'est pas la peine qu'il le reçoive en pleine poitrine.

Et puis dans le feu de l'action, Dudu a visé (et touché) notre arbitre en chef. Stupeur de celui-ci (qui a réfreiné son réflexe de rattrapage de balle en guettant ma réaction du coin de l'oeil), explications gênées du coupable :
- C'est que j'ai tellement l'habitude qu'il joue !
(ben oui mais bon, et je crois qu'il préfèrerait nettement jouer, tu sais !)

2 minutes plus tard, rebelote, et même coupable (et toujours pas exprès !)
Je stoppe la partie et interroge le groupe.
- Bon, il faut que l'on décide, qu'est-ce qu'on fait au prochain qui vise l'arbitre ?
La troupe réfléchit 3 secondes, puis chacun y va de sa proposition :
- Il a perdu, il est prisonnier ?
- Il sort du jeu une minute !
- On le zigouille !!!

Ah ouais ? Carrément ???
Boooon...
(... ainsi va la vie !)

:-D

Posté par Mimi Je Reve à 21:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
vendredi 21 novembre 2008

Obtus ET un (tout) petit peu paresseux ?

Séance de maths, additions à compléter, genre 5 + __ = 9.

Tout le monde a bien compris la consigne, ils maîtrisent l'exercice.
Avant de se mettre au boulot, de grands yeux bleus cherchent mon regard, avec une petite lueur d'espoir (et si jamais elle me répondait oui !) :

"Mais maîtresse, on a le droit de mettre partout le même (nombre) si on trouve pas la solution ?"

(Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !)
Pas besoin de vous dire qui... ?

Posté par Mimi Je Reve à 07:23 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 20 novembre 2008

Manif virtuelle

DARK_OS

Pas trop le temps de m'étendre sur le sujet là tout de suite, mais :

Parce que l'an prochain nous serons 28 par classe dans mon école, et que très probablement les maîtres spécialisés ne viendront plus prendre en charge les quelques d'enfants en difficultés scolaires et/ou comportementales, interventions qui sont généralmeent efficaces et bienfaitrices pour ces enfants (parce que moi je n'ai pas suivi de spécialisation spécifique pour m'occuper de ces profils particuliers) pour peu que cette prise en charge soit régulière. Mais il paraît que nous pourrons dorénavant nous occuper individuellement de ces enfants, dans des classes à 28 et sans être formés pour.

Il devient trèèèès urgent de réfléchir à quelle école nous voulons pour demain, et quand je dis nous, c'est pas les profs : c'est nous/vous, parents d'élèves. L'école publique ? En très mauvaise posture, ou alors je ne sais pas ce que signifie "publique"... Oui, l'école a besoin de changements, mais de ceux-là?
Renseignez-vous, sur tout ce qui se trame là-haut...

Et pour ceux qui seraient tentés de laisser un comm genre profs=feignasses, je précise en passant que pour d'autres raisons, personnelles, je serai en classe aujourd'hui avec mes élèves.
(D'ailleurs là faudrait p'être que je me magne et que j'aille activer le sèche-cheveu !)

Merci à Proctor, by the way.

Posté par Mimi Je Reve à 07:56 - Commentaires [10] - Permalien [#]
dimanche 16 novembre 2008

(panne de titre)(si vous en avez un bien, je prends !) Bon alors j'opte pour : Fataliste en herbe

Cour de récré.
T., ancien élève, vient me voir timidement.
- Madame, c'est vrai que vous avez vu ma maman hier chez le docteur ?
- Oui, elle te l'a dit ? Nous avons un peu discuté dans la salle d'attente.
- Et c'est vrai que vous aussi c'était pour vous faire vacciner ?
(On avait trouvé un peu bizarre l'une et l'autre de se demander "vous allez bien ?" dans une salle d'attente de toubib, alors l'une avait précisé "tout va bien, c'est juste la mise à jour des vaccinations !", et l'autre a ajouté en rigolant "ah ben moi aussi !", et puis nous avions bien papoté ensuite.)
- Oui, c'est vrai, tu vois, les maîtresses aussi !
Alors T. lève les épaules et dans un soupir de grande personne me répond :
- Eeeet oui, ainsi va la vie...

???
Euh, oui, comme tu dis !
(depuis, avec mes collègues, nous soupirons du "Ainsi va la vie...!" à toutes les sauces, bien sûr :-D)

Posté par Mimi Je Reve à 16:25 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

mardi 11 novembre 2008

Bouillon

Le lexique... C'est une vraie différence de bagage entre les élèves, je suis sûre qu'il y a plusieurs milliers de mots d'écart entre certains élèves de ma classe. Entre Didi et Roro qui m'épatent tous les jours par les tournures de phrases qu'ils emploient et leur façon d'expliquer aux autres (et des parents toujours après eux), et Bubu qui persiste à dire "Je m'ai fait mal" et "Y faullait l'faire l'ezercice quat' ?", qui ne comprend pas ce qu'est le "sommet" d'une montagne malgré les explications précises de Didi et Roro. Trop précises, justement, pour lui. Alors qu'il est plutôt malin, Bubu, mais... il manque de mots, quoi. On a beau travailler le vocabulaire souvent, expliquer les choses, ce n'est pas simple à compenser. Il manque des références.

Bref, je reviens à mon troupeau.
Séance de vocabulaire donc, travail sur les contraires.
Dans cet exercice, les mots sont à la portée de tout le monde, pas de "sommet", juste des ouvert/fermé, rire/pleurer, etc.
Il y a des images, ils doivent inventer une phrase qui va avec l'image, puis trouver la phrase qui dit le contraire, genre "Le petit garçon a chaud. / Le petit garçon a froid." Super dur, quoi...! (enfin, pour certains, un peu quand même.)

Sur l'une des images, on voit une petite fille alitée, piquetée de petits boutons sur le visage, un thermomètre dans la bouche. J'attends des phrases du genre "Elle est malade. / Elle est guérie."
C'est d'ailleurs tout à fait ce qu'ils me proposent, à l'oral. (Et là je me rend compte que si j'avais pris le temps de scanner la petite image... mais voilà, je ne l'ai pas fait, alors bon enfin bref voilà quoi, vous ne verrez pas la petite image !)

Et puis Lolo (qui ne manque pas de mots, lui) lève la main :
- On pourrait dire autrement aussi.
- Oui ?
- La petite fille a la vermicelle.
Je suis loin (Lolo est au tout dernier rang), je ne suis pas sûre d'avoir bien entendu, dois-je sourire ou bien ?
L'explosion de rire bien bruyante de sa voisine me confirme que je n'ai pas (tout à fait) besoin d'un sonothone encore...
- Les vermicelles c'est dans la soupe !!!

Alors Lolo reprend, très digne, en souriant quand même :
-Euuuh oui, je voulais dire varicelle.
Puis se penche vers sa voisine :
- C'est ça, varicelle ?

Du coup j'ai fait comme les autres, je me suis marré... et Lolo aussi, d'ailleurs.
C'est important de savoir rire de soi, n'est-ce pas !

Posté par Mimi Je Reve à 19:15 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
samedi 8 novembre 2008

"La question qui rend fou"

Didi nous a donc amené un... grimoire.

Pas un vieux bouquin poussièreux dans lequel on trouve des formules magiques pour transformer la maîtresse en gentil ragondin (euh...???), qu'elle lévite à 1m au-dessus de l'estrade, ou bien faire apparaître les réponses directement sur les cahiers, allonger la durée des récrés, ou, mieux encore, que les stylos écrivent tout seuls... (waaaaah)
Bah non, Harry P. n'est pas venu dans la classe.

Didi nous a apporté "Le grimoire des énigmes".
Elle en a proposé quelques unes à la classe, genre :
"A eux deux, le roi et son fils ont 36 ans. Le roi a 30 ans de plus que le prince, quel âge a le prince ?"
Je rappelle que mes chtits nélèves ont 6/7 ans, et ben ils ont fini par trouver. (Et moi dans ma tête je m'étais plantée, hum hum um, chuuuut)(ouououououououh !)(oui oh ça va, j'étais pas obligée de vous le dire, me faites pas regretter !)(c'était juste à 9h du mat d'abord, alors hein...)

Une autre : Un chevalier met 1 heure et demie pour se rendre à la ville voisine. Bizarrement, il lui faut 90 minutes pour en revenir, pourquoi donc ?
Là, les propositions ont été plus variées et hasardeuses, mais j'ai dû amener la bonne réponse pour une raison simple : on n'a pas encore appris à lire l'heure, donc... forcément !

Didi m'a posé spécialement à moi la "Question qui tue" (tadadaaaaa)(c'est elle qui le dit !)(ou le livre d'ailleurs) :
"Je suis toujours devant, et pourtant on ne me voit jamais."
Je réfléchis 10 minutes, et puis je tente, pendant qu'elle s'applique (mouaich) sur sa page d'écriture : Le futur ?
Didi a l'oeil qui frise, elle jubile. "Non, c'est pas çaaaaa !"
Elle replonge dans le livre, recherche la réponse : "C'est l'aveniiir !"
Hahahaha.

Récré suivante, Didi revient à la charge : "Cette fois maîtresse, c'est La question qui rend fou."
Roro : Pourquoi, qui rend fou ?
Didi : Parce que si tu trouves pas t'y penses tout le temps tout le temps et tu deviens fou !
Moi : (ouééé super) Hahem, je prends le risque. Vas-y ?

"Moins j'ai de gardes, mieux je suis gardé.
Plus j'ai de gardes, moins je suis gardé."

OK. Booon.
Me suis creusé le ciboulot pendant 48 heures (quand même)...

J'allais écrire la suite, et puis non, je ne la mettrai que dimanche soir... à vous de vous d'activer vos méninges ! (enfin si vous voulez, c'est pas une obligation, c'est le we on est bien d'accord :-)
Allez, soyez honnêtes, pas de triche avec internet par exemple. Moi je n'ai pas triché, j'en ai juste parlé aux collègues (qui ont été d'une utilité zéro absolue et totale), et aussi à quelques fortes têtes de CM2, qui eux par contre m'ont suggéré des pistes. Mais la bonne réponse je l'ai trouvée seule...

Bon week-end ! (je modère les comms, que vous n'alliez pas copier les uns sur les autres !) 

Posté par Mimi Je Reve à 19:32 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
mercredi 5 novembre 2008

Aujourd'hui mercredi

La rentrée chez nous se faisait aujourd'hui mercredi, soit-disant pour compenser le futur pont de l'Ascension. 
J'avais expliqué en long, en large et en travers le dernier jour avant les vacances que nous reprendrions bel et bien un mercredi, toute la journée, qu'il ne faudrait pas oublier de venir, ni de le rappeler aux parents, des fois que (ah bah on sait jamais, quand nous avions les petites vacances raccourcies et qu'on redémarrait en milieu de semaine, les oublis arrivaient parfois...) On avait expliqué juste avant qu'il n'y aurait pas de sport ce jour-là, ni danse, ni musique, ni poney, ni rien, parce que TOUS les élèves du département iraient à l'école ce mercredi-là.
Et déjà Zézé m'avait redemandé : Mais on viendra à l'école le mercredi ? (argh)Ouiiiiiiiiii. Et il avait pris une tête totalement désolée, et il l'était, ce n'était pas du cinoche : "ah ben je crois que je vais pas pouvoir venir, maîtresse" Et pourquoi donc ? "Ben j'ai foot..." Ooooh sa tête, je m'en souviendrai longtemps, il était vraiment catastrophé... Sacré Zézé.

Et puis ce matin, bon pied bon oeil, j'étais toute contente d'écrire la date au tableau avant que la troupe n'arrive : hé, mercredi, on ne l'écrit jamais !
C'est Lili qui la première, en entrant dans la classe m'a fait la réflexion : Maîtresse, tu t'es trompée dans la date ! Ben non, on est bien mercredi ?! Oui mais on n'est pas le 4, on est le 5... (Rhaaa oups !)
Le pire, c'est que je m'étais aussi plantée le tout premier jour de la rentrée, j'avais écrit "Lundi 2 septembre" au lieu de "Mardi 2 septembre"... ^^
(lapsus sans doute, mais de quoi ?!!) (bon, étourderie,  d'accord !) (en fait c'est pour voir s'ils suivent...! ;-)

Ce matin, ils avaient anticipé le "Quoi d'neuf ?" et apporté plein de choses :
Dudu, une radiographie de sa mâchoire et une vraie fraise de dentiste, chouette on est en plein dans les dents,
Titi, une pomme de pin
Fafa, un mini Bouddha, elle a visité une expo sur la Chine m'explique-t-elle.
Didi, un grimoire (ah ben ouais, hein...)
et Lolotte, ... un petit tupperware contenant... des "champignons très très chers". Oui oui, des truffes ! Papa est charcutier, alors voilà. Wowow le fumet quand elle a ouvert la boîte... les 3/4 de la classe a trouvé que ça ne sentait pas bon, mais je n'étais pas de cet avis ! Bon, l'odeur était assez concentrée, c'est vrai.
On a gardé la fraise (grzzzzgrzzzzzzgrzzzzz) (c'est désagréable, hein ?!) et le grimoire pour demain, on ne peut pas faire tout d'un coup, on avait des phrase négatives à analyser.

Alors que je travaillais avec les CP, différenciation b/d dont certains confondent le tracé, je m'appliquais à faire un beau b en écriture attachée. Mais la boucle n'est pas régulière, j'efface je recommence, le petit crochet est trop bas, j'efface et tout en recommençant je commente : "Rha lalalala, pendant les vacances j'ai oublié comment on écrit !" Mini-Vivi répond du tac-au-tac : "Bah il fallait t'entraîner !"
Schblam ! Non mais dis donc, toi ?!! :-D

Et puis comme à chaque changement de mois, on a observé le nouveau calendrier de novembre, les jours spéciaux, le 11 novembre, les anniv', tout ça. Mais forcément, novembre ayant commencé un samedi, les derniers jours d'octobre y sont aussi, y compris le 31...
Et Loulou me demande : Mais pourquoi t'as dessiné un maillot, à côté de la citrouille ?

Photos0213                         

Photos0218      (qualité photo de téléphone, quoi, désolée)  (et voilà ce que c'est que de blogguer. on pense à ce qu'on va écrire pendant la journée, et on en arrive à prendre des photos exprès, juste avec un téléphone) (mais pendant la pause de midi, hein !) (pffffff)

Mééééé bououououh ! C'est paaaaas un maillooooot... :-(         
Heureusement tous les autres ont réagi au 1/4 de tour, ouf, ils avaient bien reconnu.
(Comment ça, pas vous ???)

...

Ah, et pis aussi, on est bien le 5 novembre ? Voilà 2 ans que je tapote, plus ou moins régulièrement, plus ou moins longuement. Deux ans, et 154 notes (+ une douzaine en brouillon, en ébauche, en attente ou en impasse !)

Spécialement ce soir, une bise à tous mes lecteurs, les fidèles et les occasionnels, les anciens et les nouveaux, les assidus et ceux de passage... à vous tous quoi !
(sur ce, Derek arrive, je vous laisse...)

Posté par Mimi Je Reve à 20:50 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
lundi 3 novembre 2008

Pêle-mêle

- J'ai quasiment rangé ma salle, et ça, il y a trèèèèèèès longtemps que ça n'avait pas été réalisé. (J'ai rempli 3 sacs-poubelles-papier...) Quasiment, i-e qu'il n'y a plus rien par terre qui ne doive y être, à part les meubles donc. Limite, on pourrait faire une boum entre la télé et la table basse, même.
Bon, la table basse par contre réclame un rangement aussi, là elle déborde. Un peu. (Pas mal.) Mais ça vient, il reste demain encore !
(Sans déconner, j'ai trouvé des prospectus datant de 2005 derrière le clic...)

- J'ai même installé mon nouveau recouvre-clic à nouettes (c'est rigolo, "nouette" !) marron chocolat, pour changer de la housse framboise défraîchie, couverte de poils (de chat) gris et multi-tachouillée. Ce qui implique qu'il n'y avait plus rien du tout sur le clic, tadadaaaaa ! Et elle n'était achetée seulement que depuis un mois, la housse.

- Je viens d'apprendre pourquoi une dame, toujours souriante et dynamique, qui chante à la chorale avec moi, ne venait plus depuis plusieurs mois. Extinctions de voix à répétition (ça, je savais). Ils ont mis le temps à trouver... lymphome. Elle est décédée dimanche. 50 ans, pleine santé, et en 10 mois, vlan.
Outch.
On est vraiment peu de choses...

- Ce matin j'ai réussi en 10 minutes à prendre enfin rendez-vous chez l'ophtalmo, la dentiste, et ma toubib (je suis pas malade, c'est juste les vaccins) (faut juste que je pense à ne pas me maquiller demain, pour lui montrer l'eczéma juste sous le bord de la paupière). Et croyez-moi, prendre tous ces rv c'est un exploit pour moi, l'ophtalmo ça fait juste 3 ans que je dois y aller.
Ensuite j'ai chopé 0range pour leur demander pourquoi l'option que je suis censée pouvoir annuler facilement comme je veux, n'apparait pas ni sur internet, ni sur leur service téléphonique rapide. Et comme l'option n'apparait pas, ben je ne peux pas l'annuler ! Par contre bizarrement elle apparait vachement bien sur ma facture. Explication du monsieur : Oh, euuuh, ce doit être un bug madame, il y a peut-être trop de monde sur la ligne alors euhhh, un bug temporaire. Ben voui, voyons, moi ça fait juste 3 mois que j'essaie et que je me dis que je suis pas bien douée vu que je ne trouvais pas cette fichue (et inutile) option !
Mais voilà madame, je vous enlève l'option, vous allez recevoir un sms de confirmation.
Tudidoudiding ! (ah ouais c'est rapide effectivement, je me demande bien pourquoi j'ai attendu 3 mois...!)

- Cette nuit, à 2h 30 du matin très exactement (enfin, c'est un réveil à aiguilles, alors très exactement... peut-être que c'était 29, ou 32, va savoir), j'ai été réveillée en sursaut par un TRèS sonore : "TA GU... !" Suivi par un "LA FERME ! TU VAS VOIR !" Une grosse voix très mâle, pile de l'autre côté de la cloison. Suivie par les cris de ma voisine si discrète d'ordinaire, une cavalcade dans les escaliers, une dispute, gros remue-ménage puis des pleurs.
Argh.
Là, assise au bord du lit, tu hésites : je vais toquer, juste pour demander si elle va bien ? Mais ça ne me regarde pas... Ouais mais quand même quoi. Est-ce qu'elle a besoin d'aide ?
Comme ça s'est arrêté là, moi aussi. J'ai eu un peu de mal à me rendormir. (Et si...?)
Je n'ai pas croisé ma voisine aujourd'hui, mais j'ai pu discuter avec un autre voisin qui m'a raconté qu'en fait ils étaient une demi-douzaine là-bas cette nuit, pas seulement le couple, et qu'ils étaient tous raides bourrés.
OK. N'empêche que je crois que cette nuit, si jamais ça recoomence, j'irai demander si tout va bien. Enfin, peut-être ?

- Cet autre voisin, qui il y a 3 semaines a dû se résoudre (difficilement) à faire piquer son chat, 18 ans le matou, qui ne tenait plus debout et se vidait dans sa caisse, s'est enfin décidé à en reprendre un autre, via une copine à moi. Un joli chaton gris, tout trouillou mais tout gentil. Il était tout fier de me le présenter, il faut qu'ils s'apprivoisent l'un-l'autre maintenant, mais voir ce monsieur, boiteux, au chômage, et peinant à se remettre de la mort de son chat s'attendrir devant ce petit nouveau et lui préparer plein de jeux, c'était chouette.
(Un jour je vous parlerai de ce qui se passe avec les animaux qui habitent dans cette impasse. Avec les couples, d'ailleurs aussi.) (mais là, ce sera radio-potins !)

- J'ai passé 2 heures à l'école cet aprèm, 3 séries de corrections en retard, + la préparation de la semaine à venir (enfin, en gros). Je suis prête pour la rentrée, et la rentrée c'est même pas demain, hahahahahahahhahahahahahhahaaaa !
(en fait je viens de me rappeler qu'il faut aussi que je prépare la fiche du son "oi" pour les CP, mais bon, allez, 1h demain sur l'ordi et ce sera bon, fastoche)

- Je me suis couchée sur un oeuf dur entamé posé le clic (sur une serviette quand même, hein) en m'allongeant pour pouvoir brancher le chargeur de mon téléphone (la prise est au pied du clic, mais de l'autre côté), tout ça parce que je m'étais interrompue dans mon oeuf pour aller à la cuisine prendre en photo avec le-dit téléphone un muffin que j'allais envoyer par mms à ma frangine. (J'aurais peut-être pas dû résilier mon option, en fait.)
J'ai la cuisse, enfin le jogging, plein de miettes de jaune d'oeuf. Mais y'en a pas sur le truc à nouettes neuf !!!

- Dans le rangement du foutoir de ma salle, j'ai retrouvé un pot de miel, du vrai, pas du du magasin ! (chouette), et une copie du cd d'installation de mon imprimante (parce que le vrai cd d'installation, pas de nouvelles bien sûr...). Je vais peut-être pouvoir réinstaller mon scanneur, yihaaaaaaa !
(Ainsi qu'une clémentine désséchée, complètement lyophilisée, roulée sous une étagère tout au fond.)

- J'ai terminé de lire le premier Narnia. J'aurais au moins réussi à lire un livre pendant les vacances, (pas trop dur ni trop épais, ok) ça faisait longtemps ! Je vais pouvoir le rendre au fils de ma collègue...

- En revenant de l'école, me suis arrêtée refaire le stoc de chocolat. Ouf, tirée d'affaire.

- J'attaquerai le rangement de la chambre, euuuuh... une autre fois. (Faudra prévoir plusieurs jours...)
Dou-ce-ment avec le rangement, hein, pas trop à la fois, d'abord je suis allergique à la poussière, il faut surtout pas trop la remuer. (C'est à cause de Maria, d'abord.)

- EDIT de mardi soir : spéciale dédicace à Sel et Mistinguette : mes nouettes !
                         nouette2

Euuuhn le truc avachi à gauche avec un porte-clé "Elmer l'éléphant bariolé", c'est juste mon cartable... prêt pour demain !

Posté par Mimi Je Reve à 22:15 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
samedi 1 novembre 2008

Oh non non non non non non non non...

chocolat_2

En arrivant hier soir, me suis arrêtée faire quelques courses histoire de subsister jusqu'à la saison nouvelle ce week-end, des yaourts, des clémentines, une mangue, des noix de st jacques, des céréiiiales, des haricots, des desserts, des cuisses de poulet, le programme télé, je suis passée par le rayon chocolat juste histoire de, des fois qu'ils aient sorti une nouvelle gamme que je connais pas encore (le milka à la pastèque, bof bof bof, y colle aux dents creuses en plus), non rien de nouveau, pis j'en ai pas besoin. (J'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-non-non-non-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin-j'en ai pas besoin. )
Faut savoir qu'une tablette, ça me fait une fois, ça se mange en une seule fois je veux dire, éventuellement 2 mais rarement plus (ou alors c'est que je ne l'aime pas trop.) Et que souvent je l'entame dans la voiture, et qu'il en reste moins de la moitié en arrivant 7 bornes plus loin. Donc en fait j'évite d'en acheter, du chocolat...
Par contre j'ai toujours une ou deux tablette de nesssslé-dessert-pâtissier-au-lait en réserve, parce qu'en cas de nécessité impérative ultra urgente et nécessaire, ben 2 carreaux, 4, bon allez 6 d'accord et puis hop ça suffit. Il est beaucoup plus épais, la tablette peut durer parfois plus d'une semaine ! (ah si ah si) C'est le "chocolat de secours", toujours en réserve.

Cet aprèm' j'ai eu la vision très nette d'un muffin fourré de 2 carrés de chocolat-pâtissier-au-lait chauffé au grille-pain. Hummmm, je m'en régalais d'avance, voilà le grille-pain, voilà le muffin, voilà le, euuuuh... Où qu'il est ? Y'en a plus ?

         Y' EN A PLUUUUUS !!!!!!!!!!!!!

Je suis à cours de chocolat, aujourd'hui c'était férié et demain c'est dimanche, aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah.

(ok les mousquetaires doivent être ouverts demain matin, mais je refuse d'aller faire une course un dimanche, faut pas déc.)

Surtout ne pas penser que je n'ai plus de chocolat-Surtout ne pas penser que je n'ai plus de chocolat-Surtout ne pas penser que je n'ai plus de chocolat-Surtout ne pas penser que je n'ai plus de chocolat-Surtout ne pas penser que je n'ai plus de chocolat-Surtout ne pas penser que je n'ai plus de chocolat-Surtout ne pas penser que je n'ai plus de chocolat.

Eventuellement faire (un peu) de rangement, peut-être que sous un coussin à la salle... qui sait...?
:-s

Posté par Mimi Je Reve à 21:45 - - Commentaires [23] - Permalien [#]