dimanche 24 mai 2009

Sésame

Lolo (encore lui...) a changé de place.
Avant il était au fond et contre le mur, maintenant il est au 3ème rang, et entre 2 filles. Sa voisine de gauche est, elle, coincée contre le mur et quand elle veut se déplacer elle doit se glisser derrière Lolo. Lequel fait bien exprès de reculer sa chaise pour qu'elle ne puisse pas passer, alors Nana insiste gentiment genre :

- Alleeeeez, faut que j'aille au bureau, laisse-moi passer !
- Mot de passe !
- Quel mot de passe ? S'il-te-plaît ? S'il-te-plaît Lolo, laisse-moi passer.
- Nan, c'est pas ça.
- Mais alleeeez !
- Mot de passe !
- Mais j'en sais rien moi ! Abracadabra ?
- Nan.
- Pffff Lolo, t'es pas marrant.
- Ah ben voilà, c'est ça le mot de passe.

Et le loustic, avec un grand sourire, avance sa chaise pour qu'elle puisse passer derrière lui.
Nana me lance un coup d'oeil d'un air à la fois incrédule, amusé, et dépité par l'humour de son voisin.
- Quoi, c'est Lolo t'es pas marrant, ton mot de passe ? Ah ben dis donc !

Surréaliste, la scène !
Et ça a continué toute la journée, à chaque fois que Nana a voulu se déplacer... sauf que comme elle connaissait maintenant le mot de passe, à coup de "Lolo t'es pas marrant", ça allait bien plus vite !
Moi, j'étais prête à dégainer mon regard n°8 (au moins !) au cas où le petit jeu ait pris davantage d'ampleur, mais non, pas besoin.

Alors quand à 16h30 ils étaient harnachés, prêts à s'envoler, massés contre la sortie, attendant mon feu vert, mais que Lolo (toujours lui !) me bloquait (involontairement) l'accès à la porte de la classe, je l'ai regardé droit dans les yeux:
- "Lolo, t'es pas marrant."

Il m'a fait un immense sourire, empli de coquinerie, et s'est effacé pour me laisser passer...

Posté par Mimi Je Reve à 20:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

lundi 18 mai 2009

Octopussy

Séance de sciences, nous travaillons sur les modes de locomotion des animaux.
Oui, il faut des ailes pour voler, non tout ce qui vit dans l'eau n'est pas poisson et n'a pas forcément de nageoire. Ils ont moult exemples à proposer, les canards et leurs pattes palmées, les grenouilles, les étoiles de mer (mais nagent-elles vraiment ???), les tortues, les anguilles, la pieuvre et ses tentacules...

- Mais tu parles des tentacules des pieuvres ou des nôtres, maîtresse ? intervient Lolo d'une voix forte.
- (???) Euuuh, nous n'avons pas de tentacule, nous ?!
- Ben si !
- ???

                                           poulpe2_copier
- Nous, les garçons, on en a bien, en dessous du zizi !      

(Prrrffrrffprrrfffrrrrrr, fit la maîtresse qui ne pût réprimer un fou-rire...)

...

(non, ne pas visualiser, surtout NE PAS visualiser... :-D)

                    poulpe3_copier

Posté par Mimi Je Reve à 20:40 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
mercredi 13 mai 2009

♫ Hey ! Teacher !

Leave those kids alone...! ♪ ♫ (toum-toum-toum-touloutouloum toudoum) ♫

Voilà ce que diffusaient les hauts-parleurs dans les vestiaires lors de la séance de piscine jeudi dernier.
Je chantonne tout en m'escrimant avec l'enfilage des bonnets de bain, les gars ça va vite mais mes filles ont toutes les cheveux soit bien longs et les chignons, les nattes, les queues de cheval entortillées sont récalcitrantes, ça rentre pas, soit au carré trop court pour pouvoir les attacher mais assez long quand même pour que les mèches s'échappent de partout. C'est ch..., mais elles sont patientes, et pas trop douillettes, ouf.

- Maîtresse, c'est quoi comme musique qu'on entend ?
Je ne réponds pas, je me bats avec un bout de plastique rose avec un dauphin dessus.
- Oh on dirait, euh, euh...
- Ah ben moi j'ai jamais entendu ça !
Ouf ayé, les 21 sont maintenant tous siliconés de la tête.
- Alors c'est quoi comme musique, maîtresse ?
- De la bonne musique, allez zou tout le monde à la douche et n'oubliez pas d'aller aux toilettes avant, et SANS COU-RIR !
- Moi maîtresse je sais ce que c'est comme musique.
- Ah bon ?
- Ouais, papa il l'écoute tout le temps. C'est un groupe qui s'appelle Pink Floyd, hein c'est ça ?

WOAOUH, à 7 ans, en 2009, connaître et re-connaître les Pink Floyd,... là Roro je suis bluffée.

- Papa il dit toujours qu'il aurait bien voulu aller à leur concert, mais que c'est trop tard.
- Bah tu diras à ton papa que moi je les ai vus, en concert, nananère ! (et que c'était génialissime :-D)

...

[C'était fin juillet 1988 je crois, ou à peu près, à Montpellier, j'avais 16 ans, c'était juste grandiose, en terme de monde (ouh la la, ce peuple, jamais vu autant de gens rassemblés au même endroit avant, ni depuis d'ailleurs !), en terme de show surtout, quel spectacle, quelles lumières... WAOUH]

All in all, we're just another brick in the wall...

 

Posté par Mimi Je Reve à 16:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
dimanche 10 mai 2009

Du nouveau... tadadaaaa !

Alors, si vous n'étiez jamais allés faire un petit tour par là, va falloir rattraper tout ça, déjà.
M'dame ZeSheep, elle raconte les p'tits trucs du quotidien, (comme moi donc), et elle a un joli coup de crayon (pas trop comme moi là par contre.)

Et surtout, m'dame ZeSheep, elle m'a trèèèès gentiment proposé de mettre en illustrations 2-3 trucs d'ici... parce qu'il paraît que ça la fait rire, et qu'elle a des images dans la tête à la lecture de certaines anecdotes !
Je vous laisse deviner ma joie !   \o/  \o/   \o/   \o/   \o/   \o/
Parce que moi je les aime beaucoup, les p'tits dessins de ZeSheep, alors avec MES loulous-à-moi dedans, vous imaginez un peu !!!!

Donc elle s'est mise au boulot (ah ben ouais hein, ça se fait pas tout seul !)
On commence avec ceci :

le_lapin1_copier

                                        le_lapin2_copier

Alors, hein ? ça rend super, nan ??? Perso, j'adoooooore.

Bien sûr je vais aller le ranger à la bonne place dans la bonne note aussi.
Pour l'instant je savoure, je ne m'en lasse pas !
Merci, merci, merciiiiiiii médèm ZeSheep. Vraiment.  (Hiiiiiiiiii, comment c'est trop chouette !!!)

Nous nous retrouverons donc de temps en temps, au gré de son imagination, de ses envies, de son inspiration, de son temps, de l'adaptabilité de mes notes, toussa toussa... c'est quand tu veux, m'dame. Ce sera la surprise... :-D

à bientôt !

Posté par Mimi Je Reve à 15:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 5 mai 2009

Il ne faut pas (7)

Dans une école précédente, j'avais une collègue qui soupirait/se lamentait tout le temps après la montaaaaaagne de linge à repasser qui l'attendait le soir/mercredi/we. J'avais beau lui dire que les pantalons des gamins, destinés à se rouler par terre à la récré, pouvaient bien se passer d'un aplatissement forcené (toujours nickel chez elle en plus, tu m'étonnes qu'elle devait y passer un temps fou !) (je ne parle pas des "habits du dimanche", c'est différent) Non, les petits chiffonages la dérangeaient. (Ce besoin de netteté permanent, c'est zarb', nan ?) (Manque d'assurance, image de soi, peur d'être désignée comme mauvaise maîtresse de maison, de passer pour quelqu'un de négligé, besoin de tout contrôler même les habits ???)
- Pis tu comprends, Mimi,  (ou "tu peux pas comprendre", ça dépendait des fois, pan dans ta tronche de célib' sans enfants !) mon mari, ses chemises, elles ne vont pas se repasser toutes seules !

Les chemises je suis d'accord, coup de fer obligatoire. Et toutes seules, à mon (humble) avis elles ne le feront pas, effectivement. Mais ton mari, il n'est pas manchot à ce qu'il me semble ? Ingénieur, bricoleur, touche-à-tout de génie d'après tout ce que tu nous en dis, et avec au moins le même temps libre que toi... Ce n'est pas possible qu'il ne sache pas utiliser un fer à repasser, tout de même ???!!!
Bref, sur ce sujet (et sur quelques autres d'ailleurs !), nous tournions en rond...

Non pas que je n'aime pas repasser, moi, en plus. Bien au contraire. La pile de linge chez ma môman, quand j'y suis de passage, je l'attaque volontiers, devant la télé. Je préfère repasser à faire le ménage, ou à ranger, très clairement... ;-D  Certes ça fait mal au dos, un peu, mais ça va, je ne crains pas.

Mais pas chez moi. Je repasse très peu, chez moi. La table à repasser est toujours sortie pourtant, mais dans le couloir, et sert en fait d'étagère à fringues, généralement essayées les unes après les autres certains matins particulièrement indécis, puis reposées en vrac avant que je ne fasse mon choix.
Je fais sècher mes hauts sur des cintres, ce qui limite le besoin de les repasser, les pantalons c'est carrément niet, de toutes façons je les remplis si bien qu'ils se lissent tous seuls sur moi ! L'hiver je mets beaucoup de pulls, pas besoin de repassage non plus...  reste le cas des chemises, cela m'arrive parfois, où de quelques tops essayés puis enlevés et pas remis sur cintres, et alors au bout de quelques jours quand finalement je veux les mettre, bah... c'est plus tellement décemment possible !

Donc chez moi je ne me fais jamais de séance de montaaaagne de repassage.
Mais ponctuellement le matin, oui. Quand j'ai trouvé (enfin) ce que je veux mettre, et que, roh ben "pas d'bol" (c'est souvent juste après le p'tit dèj' !), il y en a visiblement besoin pile pour cette fringue-là. Alors, parfois je branche le fer. Pour une seule fringue. Mais que parfois, hein.

Car commence alors une looooongue bagarre avec le chat qui agrippe le vêtement débordant de part et d'autre de la planche à repasser, puis amusé par ce fil qui remue, essaye d'attraper (et mordiller) le cordon électrique, et enfin, fatigué, après que je me sois bien fâchée, se couche par dessus. Le fil du fer. Déjà qu'il n'est pas bien long, le fil, avec 5 kilos de chat posés par dessus et qui le maintiennent donc au sol, je n'ai plus du tout de marge de manoeuvre.
Bref, repasser déjà c'est rare chez moi, et en plus c'est tout un sketch. (Et bien sûr c'est souvent à la dernière minute !)

Brèèèfle (non, pas Trèfle, Dorémi !), (euuuh, z'êtes toujours là ???), donc, tout ça pour dire que je repasse peu souvent.
Voilà voilà voilà.
Ah, non, en fait c'est pas fini.

J'ai repassé ce matin, justement, une sorte de chemise-blouse-bien-baba-comme-j'aime qui attendait patiemment son tour en étant gentiment roulée en boule sur la machine à laver. Donc portée en l'état, naaaan, quand même, c'tait pas possible.
Alors j'ai branché le fer, libéré un peu de place sur la planche (pas fastoche), grondé le chat, viré le chat couché sur le fil, et... repassé la chemise, donc.
Mais... pas que la chemise, en fait, hahem.

Conclusion, il ne faut pas, ooooh non, il ne faut vraiment vraiment pas...
... repasser quand tu n'es vêtue que d'une petite coulotte.
Surtout si tu es pressée et que tu fais de grands gestes.

Voyez le gros point rouge (le bindi je crois ?) que portent les femmes sur le front, en Inde ?
Ben voilà, chez moi et pour quelques temps sans doute, ce sera le même, mais 2 cm en dessous du nombril, pis c'est tout !
(quant à la signification, du coup, euuuuh ???!!!)

(Aïe ça brûle...)

Posté par Mimi Je Reve à 22:22 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
vendredi 1 mai 2009

ZzzZzzzzzZzzzzzzZzzzzZzzz...

CP, étude du son [z].
Nous cherchons des mots contenant ce son, qu'il s'écrivent avec un Z ou bien avec un S entre deux voyelles. Douze, treize, zèbre, zébu, zoo, fraise, framboise, maison, fusée... ça cogite dur.

Zézé me propose "zozo". Je lève un sourcil interrogateur, même si je me doute de ce qui va suivre.
- Ben c'est maman elle dit tout le temps que je fais le zozo !
Ah ça, tiens donc, tu m'étonnes... ?!

Nini lève la main.
- Zaza ? Moi j'ai une tata Zaza, en vrai elle s'appelle Isabelle.
Ok je prends.

J'attends le "zizi", il ne devrait pas tarder... mais finalement non, tiens, comme quoi ça dépend des promos. Soit ils n'ont pas osé, soit il n'y a pas assez de garçons dans ce groupe (Zézé en est le seul représentant.) (Parce que oui, l'expérience m'a prouvé qu'à 6 ans ce sont plutôt les garçons qui proposent ce mot en pouffant...)

A son tour Chacha a une idée :
- Zuzu ?
Euh, comment ça, zuzu ? Qu'est-ce que ça veut dire ? C'est un prénom ?

- Ben si, le zuzu, çui qu'est là-haut..., me dit-elle en pointant le ciel à travers la fenêtre...

...

Allez savoir, Zuzu, c'était p't-être son surnom quand il était gamin, au p'tit gars de Nazareth ?!!!

Posté par Mimi Je Reve à 18:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]