Lorsque je suis rentrée chez moi, tard, le vendredi 19 juin, mon voisin du dessous guettait mon arrivée pour m'annoncer que dans la matinée, un technicien gdf était venu me couper le gaz. Mon voisin -ne travaille pas, toujours chez lui, en quelque sorte le concierge de l'impasse, connait toujours tous les potins sur tout le monde- s'en était un peu étonné. Que le type lui avait assuré que j'avais résilié mon compte et que je déménageais. Ce que mon voisin trouvait assez surprenant, un peu, vu qu'on avait encore discuté ensemble la veille et que je n'avais rien dit... Tu m'étonnes !
Vendredi soir, largement plus de 19h, trop tard pour appeler gdf et m'insurger contre cette coupure inattendue.

Le samedi donc, je m'arme de mon téléphone et appelle, un n° en 800-etc bien sûr, explique mon cas, 1/2 h entre l'attente et la recherche dans ses fichiers, pour finalement me dire que effectivement rien n'indique que j'ai résilié... il y a donc eu erreur. Elle me demande 8 fois si je suis sûre que mon gaz est coupé parce qu'elle ne voit rien dans le dossier, ah ben oui hein, si je ne suis pas encore douchée, il y a bien une raison, et la gazinière ne répond pas non plus. Pis mon voisin est témoin. Ah. Elle me donne le n° d'une agence de dépannage dans ma ville censée venir me rétablir le gaz très vite, à condition que je sois chez moi dans les 3h qui suivent. On est samedi matin, ok je ne bouge pas.

J'appelle donc le n° local, ouf tout va rentrer dans l'ordre, j'explique mon cas. Je me fais très mal recevoir, "On est un service de dépannage d'urgence, pour les fuites de gaz, (ce que je comprends bien, madame) nous, on n'intervient pas comme ça aux caprices des clients !" "Caprice" ???!!! J'ai beau lui assurer que c'est gdf qui m'a donné leur n°, la bonne femme ne veut rien entendre, c'est pas à eux de faire ça. Et "de toutes façons, dans mon ordinateur c'est marqué que vous avez résilié, donc on ne peut rien faire".
MAIS JE N'AI PAS RéSILIé !!!!!
Elle finit par m'aboyer qu'elle ne pourra envoyer quelqu'un que si c'est gdf directement qui le leur demande.

SU-PER.

Pendant ce temps, par ma fenêtre ouverte, j'entends de l'agitation dans l'impasse, une nouvelle famille emménage apparemment, et la dame a l'air bien embêtée, elle avait rv avec le gars du gaz vendredi mais il n'est pas venu, donc ils n'ont pas de gaz ce we -bienvenue au club madame !-, pis en plus ils ne savent même pas où est leur compteur.

Je rappelle gdf, re-n° en 800-etc, re-attente, réexplications depuis le début parce que ce n'est pas la même dame qui me répond. J'ajoute qu'il y a une famille qui emménage en ce moment même et qui a des soucis de gaz aussi. La dame me dit qu'en fait il semblerait que j'ai le même numéro de compteur qu'une certaine mme R., non, je ne connais pas ce nom et ce n'est pas moi ça c'est sûr, apparemment il y a eu confusion.
Je lui résume aussi le coup de fil précédent avec l'agence locale et la façon dont ils m'ont envoyé paître. La dame est désolée, mais m'assure qu'elle ne peut absolument rien faire -ben tiens !!!- Parce que là on est samedi, elle n'a pas accès à je ne sais quels fichiers, bla bla bla. Elle ne peut vraiment pas appeler elle-même l'agence qui pourrait venir réactiver mon compteur, "ça ne marche comme ça", il va falloir attendre lundi matin, que moi je les rappelle, et qu'alors il y aura prise de rv avec un technicien qui viendra mais qu'il faudra que je sois là -et ça, ça veut dire pas avant mercredi, forcément, youpi- Mais que elle est bien désolée, elle ne peut absolument rien pour moi pour le moment et que je vais devoir me passer de gaz ce we. Je raccroche -poliment- mais dans un état d'énervement assez avancé...
AAAARRGGGHHHHH.
J'en ai pleuré de rage. La gazinière j'm'en fiche, je peux faire sans, le chauffage il y a longtemps que je l'ai éteint, mais la douche.... Je n'ai pas DU TOUT envie de prendre des douches froides pendant une semaine, d'autant moins que je n'y suis pour rien dans cette histoire, je n'ai jamais résilié mon compte bordel ! (oups sorry)

Je finis par me raisonner, après tout je ne vais pas fondre si je me douche à l'eau froide  (et même, si jamais ça me faisait fondre, j'en prendrais plus souvent !!!) D'ailleurs je me suis déjà douchée à l'eau froide pendant toute une semaine quand j'étais étudiante à Clermont, soit-disant que edf (cette fois-ci !) ne pouvait pas venir plus tôt mettre mon compte en service, une semaine à la bougie le soir, et toilette ultra-rapide, le rinçage des cheveux longs c'était l'horreur, ça coupe le souffle. J'ai survécu. Il y a des choses nettement plus graves dans la vie, et dans le monde, qu'une coupure de gaz de quelques jours, faut pas exagérer, relativise et cesse donc de te plaindre, espèce de petite privilégiée de la vie.
Bref. Je me passe un coup d'eau -froide- sur le visage, et je descends dans l'impasse faire la connaissance de cette nouvelle voisine, que je connais de vue finalement car elle tient une boutique en centre-ville dans laquelle je vais assez souvent parce qu'ils vont bien au delà de la taille 44, eux. D'ailleurs elle me reconnaît également.
Je lui demande tout de suite comment elle s'appelle, Mme R., ah ben ça alors, tiens donc...

On papote un moment, puis je remonte chez moi. J'ai super envie de prendre une douche froide, quand même, hahem... pourtant il faut absolument que je me lave les cheveux, surtout que ce soir c'est restau vietnamien et boîte. Je décide de redescendre regarder mon compteur, comment il est fait, tout ça. Je constate que je ne peux pas l'ouvrir à main nue, je reremonte. Je prends un tournevis, je reredescends. J'ouvre le boîtier, il y a là une manette, après tout, qu'est-ce que je risque... hahem... je la tourne. Je rereremonte vérifier, nan, la gazinière ne marche pas. Bon, je rereredescends (ma séance de sport du samedi matin...), j'observe, je détaille. Je referme puis rouvre la manette. Je rerereremonte vérifier. Nan, toujours pas. Tant pis, j'aurais essayé au moins. Je me dis qu'il doit y avoir autre chose que je n'ai pas vu, je rerereredescends, je réexamine. il y a un poussoir, là. J'appuie, rien ne s'enclenche, je rererereremonte vérifier...
ça marche !!!!!!

Je rererereredescends refermer le boîtier, entame une petite danse du "gaz est revenu" au milieu de l'impasse, puis rerererereremonte... me doucher. (Yiiihaaaa.) A l'eau tiède, parce qu'il fait trop lourd quand même pour l'eau chaude...   (ben quoi ?  :-D )
Mais OUF, quoi.

Enfin propre, j'ai préparé une feuille qui disait que :
"Ceci est le compteur de moi-même,
j'habite à la porte tant,
Je ne déménage pas et je n'ai pas résilié,
la famille R. habite à la porte tant."
Et je rerererereredescends scotcher le tout sur mon compteur. Ah mais.
Des fois qu'"ils" reviennent dans la semaine, on sait jamais, autant prendre ses précautions !

On est samedi 20 juin, il est midi, j'ai passé plus de 2 heures au téléphone avec un n° en 800 et le reste du temps dans les escaliers, et n'ai absolument pas touché à la pile de corrections pourtant censée diminuer nettement ce matin selon mon planning. Super.

...

Suite au prochain épisode... parce que ça n'est pas terminé, ouououh non, du tout...