jeudi 9 juillet 2009

Gaz micmac-3

Samedi 27 juin donc, courrier de gdf qui me confirme ma résiliation.

JE - N'AI - PAS - RÉSILIÉ !!!

Et c'est reparti pour les coups de fil interminables au n° 800-blablabla.
Tout réexpliquer depuis le début, cette fois c'est une voix masculine que j'ai à l'autre bout du fil. Quand j'arrive à la partie "Alors j'ai remis toute seule mon compteur en marche", il bondit :
- Aïe aïe aïe, on va avoir un problème, vous n'avez absolument pas le droit de déplomber un compteur, vous risquez 600 € d'amende, à partir du moment où vous avez l'avis de passage de gdf dans la boîte aux lettres vous informant de la coupure du réseau , et...
- Waow waow waow, je n'ai rien déplombé du tout !!! Il n'y avait pas de plomb, j'ai juste tourné la manette du robinet et appuyé sur un bouton, c'est tout. Et il n'y a jamais eu d'avis de passage dans ma boîte aux lettres, d'ailleurs, justement. Je n'ai jamais été avertie officiellement, paske mon voisin il est loin d'être officiel... enfin, jusqu'à ce courrier ce matin qui me confirme la résiliation de mon compte. JE N'AI JAMAIS RÉSILIÉ, ET JE NE COMPTE PAS DÉMÉNAGER POUR LE MOMENT. (non je ne crie pas, j'articule...)

Et le monsieur dit qu'il est rassuré si je n'ai rien déplombé, il cherche dans son ordi, me laisse tomber plusieurs fois avant de revenir me poser quelques questions, puis finalement me demande d'aller relever le numéro gravé sur mon compteur.
OK.
Je suis une fille organisée  (des fois...), je pense à prendre un papier et un crayon avant de descendre, et même mon tournevis pour pouvoir ouvrir le boîtier plastique, haha, trop fière de moi.
Je remonte et lui donne donc la loooongue série de chiffres, il me laisse à nouveau, j'ai même le temps d'aller lire des trucs rigolos sur bash.org, puis il revient m'expliquer le problème :

Apparemment, dans leurs fichiers, il apparaît que la famille R. emménage.. à ma place. Chez moi. (mais c'est bien trop petit !) J'explique au monsieur qu'on habite dans une impasse, moi à la porte J, et eux à la porte C, ce qui fait quand même 6 pas de portes entre nous, non, on est voisins d'accord mais on n'habite pas ensemble !
Il dit qu'il ne retrouve pas la trace des locataires précédant la famille R., est-ce que je connais leur nom ? Euuuuh non, ça ne me revient pas, c'était un couple bizarre, les flics sont intervenus plusieurs fois en pleine nuit parce qu'ils se disputaient et elle hurlait, et elle descendait dans la rue pour s'en prendre à la voiture à coup de casserole, oui elle était cinglée on peut le dire, souvent très imbibée, et lui n'était pas du genre sociable non plus.

Le monsieur me propose alors de m'énumérer la liste de tous les locataires qu'il a concernant notre impasse, que peut-être en entendant le nom ça me fera tilt ? D'accord.
non, pas lui c'est mon voisin du dessous,
non, lui c'est mon voisin en face,
non, lui il est à la porte B,
non, elle c'est ma voisine de palier,
non, lui c'est le vieux bonhomme sauvage du rez de chaussée,
ah non tiens ça c'est un nom que je ne connais pas du tout,
non plus, lui il est parti le mois dernier,
non, non, non plus...
Pas moyen. Introuvables. Ils ne sont pas dans leur fichier.

Bon. Tant pis.
Mais il a démêlé l'imbroglio, c'est mon numéro de compteur qui a été attribué au nouvel appart de cette famille, erreur humaine donc.
Et donc forcément, pour leur ouvrir un compte, fallait fermer le mien, logique hein.
Mééééé, je suis toujours là, moi !

Bref, maintenant qu'il sait ce qui s'est passé, il m'assure que tout va rentrer en ordre, réouverture de compte pour moi sans frais  (attends, j'espère bien !!!)
Il ajoute qu'il pense que ce que je consomme actuellement -soit le gaz pour une douche par jour depuis une semaine, ça va- sera facturé sur le compte de la famille R, puisque MON compteur est attribué à LEUR compte.
SUPER pour entamer de bonnes relations de voisinage... Heureusement qu'on s'est bien parlé depuis le début, avec cette dame !

Du coup je me demande :
- Et ce qu'ils consomment eux, à 2 adultes et une ado, c'est sur la facture de qui alors ?
- Bonne question...! me répond-t-il. (!!!) Soit sur le compte des anciens locataires mais je n'en ai vraiment aucune trace dans le fichier, soit de... personne.
WAOUH. Je trouve ça carrément hallucinant, mais bon.
De toutes façons il n'a pas accès aux dossiers de chaispluskoi pour tout rétablir dans chaque dossier parce qu'on est le we, mais dès lundi, mardi au plus tard, gdf nous recontactera, madame R. et moi-même pour confirmer que tout est rentré dans l'ordre et que les bons numéros de compteurs sont réattribués aux bons comptes-clients, avec les bonnes factures et leurs consommations respectives.
Oooookette.

On est samedi 27 juin midi, avancement des corrections : quasi nul. Mais un peu quand même !
J'attends 14h pour filer au centre-ville retrouver ma nouvelle voisine dans sa boutique, et lui expliquer le topo. De son côté, elle me raconte qu'elle a aussi des soucis avec le téléphone, il faut réouvrir la ligne parce qu'apparemment les anciens locataires n'avaient pas de fixe et pour ça il y a un délai de 1 mois, elle n'a pas fini de tout récurer parce que les placards, et l'appart en général, étaient dans un état de craditude déplorable, et l'antenne de télé ne fonctionne pas, ils captent juste une chaîne, et encore, avec beaucoup de stries. Certes la réception n'est pas terrible chez moi non plus, mais à part canal + je reçois tout, même si la 5 et la 6 sont loin d'être nettes.
Bah dis donc, Bienvenue dans l'impasse, madame ! :-D
Pourtant je vous assure qu'on y est plutôt bien, il n'y a pas de bruit alors qu'on est en plein centre-ville, on est peinards. Justement, ce silence le matin elle a du mal à s'y faire, me dit-elle... ^^

Samedi soir, soirée bowling avec les parents de l'Amicale Laïque, gros fous-rires avec une famille nouvellement arrivée du sud et qui s'attend à rencontrer un troupeau d'ours blancs bientôt tellement ils trouvent qu'il caille en auvergne.
Bon, je suis nulle au bowling mais on s'en serait douté, comme dans tout sport où il faut viser... Mais c'est rigolo. Et puis la femme de collègue1 est aussi douée que moi, ouf, je me sens moins seule ! Mais quand même, j'ai fait un strike, (pas exprès, hein !!!), un seul, pile au moment où les autres équipes avaient terminé leurs parties et venaient regarder la fin de la nôtre... Ouéééééé ! Nénette s'est empressée de raconter ça à toute la classe lors du Quoi d'neuf le lundi suivant, bien évidemment.

Dimanche 28, je... corrige, à l'école, les fichiers de maths c'est trop lourd à ramener à la maison.

Lundi 29 juin...

... la suite bientôt, promis, je suis en train de l'écrire, mais là je coupe sinon ça fait vraiment trop long !

Posté par Mimi Je Reve à 21:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]