lundi 28 septembre 2009

Pense-bête adhésif

Ce matin en faisant l'appel pour la cantine, j'ai pris sur le bureau du directeur (qui se trouve dans la salle informatique/bibliothèque/salle des maîtres/salle de réunion/photocop/machine à café/infirmerie/vestiaire-pour-les-filles-juste-avant-le-sport, et accessoirement juste à côté de ma classe, ouf, vas-y reprends ta respiration), j'ai pris, donc, un bloc de post'it.

Pour mettre un mot dans le cahier de cantine, prévenir la gérante d'un truc, blablabla.
Bref, après avoir écrit mon petit mot que je colle dans le cahier, j'appelle Didi qui est assise la plus près de la porte et lui demande si elle peut aller reposer le reste du bloc de post'it sur le bureau du directeur, s'il te plaît. Ma Didi monte les 3 marches qui séparent la classe de la salle à côté (ces marches-là, là, oui, aïe), referme la porte derrière elle (???) et moi je m'occupe d'autre chose. Sans me rendre compte qu'elle met beaucoup trop de temps pour parcourir 4 mètres, et qu'elle n'est toujours pas de retour ! Quelques minutes plus tard je la vois enfin revenir par l'autre porte, celle qui donne sur l'extérieur... toute essouflée. Comme si elle avait couru.

- Mais enfin tu étais où ???
- Dans la classe du directeur, comme tu m'as dit !
- Mais non, je t'ai dit sur le bureau du directeur, là, dans la salle info juste à côté !!!

La classe du directeur... mouarfffff, la classe de mon collègue se trouve dans un préfa, à l'autre bout de la cour !!!

J'ai pouffé de rire pendant 10 minutes en imaginant Didi frapper à sa porte, entrer, lui donner le bloc de post'it sans rien d'écrit dessus, et repartir... La tête qu'il a dû faire !!! Il a dû penser que j'étais folle...
ça nous arrive de nous faire passer des mots d'une classe à l'autre, portés par des messagers-élèves, pour dire que mr Untel a appelé et que Truc doit finalement aller en garderie à 16h30, mais jamais de messages vierges !

Effectivement, à la récré, collègue n°1 m'a dit qu'il n'avait rien compris à ce qui s'était passé ce matin avec la silencieuse visite de Didi et le bloc de post'it (tu m'étonnes !)
Et moi, et moi... je me marrais comme une baleine. :-D

Posté par Mimi Je Reve à 20:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

jeudi 24 septembre 2009

ça dénonce... :-)

En pleine séance de maths :
- Maîtresse, tu peux me refaire mon lacet ?
- Comment, en CP tu ne sais pas faire tes lacets ? Bah dis donc ! ça s'apprend à l'âge de la maternelle les lacets. Il faut que tu demandes à maman, ou à papa de t'apprendre, ou à ton grand frère, il t'aidera à t'entraîner. D'accord ?

Nono s'en mêle :
- Moi ma maman elle peut pas m'apprendre, elle a pas le temps.
- Je sais bien que les mamans n'ont pas trop le temps, mais il faut quand même trouver un petit moment, c'est important de savoir faire des lacets. Tu imagines quand tu auras 18 ans si c'est ta maman qui vient te faire tes lacets au foot ? -rires dans la classe-
- Nan mais ma maman elle a vraiment jamais le temps !
- Ah bon ? et pourquoi donc ?
- Bah, elle regarde tout le temps la télé !

OUTCH.

Mouahahahahaha...!
Je n'ai pas osé lui demander qu'est-ce qu'elle regardait, à la télé... :-D

Posté par Mimi Je Reve à 19:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
mardi 22 septembre 2009

"ça" se rapproche...

Début septembre, j'ai pris RV chez ma toubib pour que comme tous les ans, elle me fasse le certificat d'aptitude demandé par la piscine. De préférence un mercredi le RV... ok pour le 16 septembre, pfiouuu pile, parce que les inscriptions à la piscine c'était le 17.
J'apprends alors que môssieur l'Inspecteur nous colle une réunion pile le 16 au matin... arggh. Je rappelle le secrétariat médical, pas moyen de déplacer le RV pour avant le 17, elle me propose quand même de me faire le certif, que je passe le chercher, à condition que je promette de venir à un RV ultérieur, le mercredi 23 septembre par exemple. Okayyyy !
Demain matin donc, ça tombe bien dis donc, j'ai un reste de laryngite qui traîne.

Or ce matin, coup de fil... du cabinet médical. Qui me demande, si mon RV n'est pas trop pressé, si ça m'embête de le repousser un peu...? Et là elle m'explique, ils sont méga-débordés et ils essayent de dégager quelques créneaux pour les RV demandés en urgence ces jours-ci. Elle confirme : depuis une semaine, de nombreux cas de grippe dans la ville, le rythme des consultations qui explose*. Du coup elle me demande si nous avons des cas dans l'école -non-.

Re-Okayyyyyy.

Bien entendu j'ai accepté, RV repoussé au mercredi 7 octobre, mais je me pose quand même une question. D'ici là, soit une quinzaine de jours, la vague sera retombée ? ça me paraît rapide quand même... non ?
Ma foi...
Tous au lit !

...

* Et vu le rythme auquel elle tourne déjà en temps normal, ma pov'généraliste... Du coup, en raccrochant,  je lui ai souhaité bon courage !

Posté par Mimi Je Reve à 22:23 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
jeudi 17 septembre 2009

Haut les bras, peau d'lama !

(vas-y, rigole)

Je porte parfois ces espèces de caleçons/corsaires noirs, avec un mini-bout de dentelle en bas juste en dessous du genou. Avec une tunique un peu évasée, c'est impeccable pour cacher ce qui est bien trop rebondi. Et quand il fait chaud, c'est bien plus agréable à porter qu'un banal pantalon. Alors j'en ai plusieurs, même, à ourlet dentelle ou à lacet, ça s'use et ça se déforme vite, comme ça je peux changer souvent.

J'en ai un que je réserve uniquement pour la nuit, ou tout du moins le matin, quand je découche, pour éviter d'exposer ma petite coulotte pendant les p'tits déj'-pyjamas entre copains. Je le reconnais parmi les autres, il est un peu plus usé au niveau des cuisses, et y'a davantage de poils de chat insérés dedans puisque c'est souvent celui que je porte le soir quand mon Zouzouille vient virer l'ordi pour se caler sur mes genoux.

Et justement en début de semaine, hop, corsaire et robe-blouse ample.
Et ce matin-là, donc, je faisais l'appel de la cantine, les yeux pas bien en face des trous, (oui, je sais, tu vois venir la suite, mais attends, laisse-moi raconter !!!), le lever est encore difficile, le rythme pas encore tout à fait repris, je m'étais rendormie après la sonnerie du réveil, puis préparée en 4ème vitesse bien sûr, je faisais l'appel pour la cantine donc disais-je, sur l'estrade, bien en face de mes troupes, jambes croisées, le cahier sur les genoux, quand mon regard a été attiré par ce que je portais. Ces p'tites bouloches entre les jambes, ces poils félins bien incrustés... ce n'était pas du tout le corsaire que je pensais mettre ce matin...!!!

Le fou-rire m'a pris, et les loulous n'ont pas bien compris pourquoi la maîtresse était soudain d'humeur si joyeuse... J'ai failli leur expliquer et puis je me suis ravisée, non non non, c'est dangereux de filer une telle info, c'est un coup à ce que toute la cour de récré soit au courant, collègues y compris !
Alors je n'ai rien dit.
Mais toute la journée, à chaque fois que mes yeux se sont posés sur ce corsaire noir, j'ai pouffé de rire toute seule.
La vâââââche.
Je suis allée à l'école en bas de pyjama.
Faut le faire quand même, non ?
Et ça n'était même pas un pari !!!

                               pyjama

Merci  ma Zé pour l'illu ! n'oubliez pas d'aller la soutenir en votant...

Et puis non, non et non, ce n'est pas la peine d'insister, je ne vous prête pas mes super-méga-top-chaussons-lapins, hé, attends, c'est mes miens d'abord.

Posté par Mimi Je Reve à 19:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 15 septembre 2009

oO

C'est Riri qui tend son gobelet à Nono.
- Tu peux me le tenir, steplé ?
Et Nono qui, de bonne grâce, lui tient son verre pendant qu'il fait je ne sais quoi d'autre.

Et Riri qui se retourne vers Juju et lui dit :
- Bah tu vois, il est utile des fois, Nono.

     oÔ

C'est la maîtresse qui, depuis son bureau, en reste scotchée.

6 ans, ils ont 6 ans... même pas tout à fait, pour certains.

Posté par Mimi Je Reve à 21:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

samedi 12 septembre 2009

Hé, psssiiiitttt...

                                ... j'ai besoin de toi !

Tu connais ZeSheep, la blogueuse-gribouilleuse qui illustre parfois ici ? Elle participe à un concours, et ce serait chouette qu'elle gagne. Un week-end en thalasso, on la comprend hein... ;-)

Dis, si toi aussi aussi tu apprécies ses cholis dessins, tu veux bien aller voter pour le blog de ma copine Zé ?

                          C'est là-c'est là-c'est làààà !

C'est pas difficile, c'est tout expliqué chez elle, en quelques p'tits clics hop t'es arrivé et tu feras une heureuse !
Un ptit clic par jour, alleeeeeeez...

Merci beaucoup pour elle !

Clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic

Posté par Mimi Je Reve à 10:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 8 septembre 2009

Brève de mariage

Lors de la noce de mon couz', très réussie, nous étions le dimanche un peu tous dans le pâté. Moi, 3 heures de sommeil, ça ne me suffit point... Mais que c'est chouette de tous se retrouver !

Alors que je me rendais donc, en ce lendemain vasouillard, à la table des desserts, visant la salade de fruits dont on m'avait dit le plus grand bien, et espérant fortement qu'elle me rafraîchirait et accessoirement ferait glisser l'énoooorme assiétée de paëlla dont je n'avais pu arriver à bout de toutes façons (il était fou le monsieur qui servait, d'en mettre autant !!), approchant la salade de fruits, donc disais-je, je me retrouvais juste à côté du doyen de la fête, un grand-oncle de la mariée, 80 ans largement bien bien tassés.
Qui s'approcha alors de moi et me glissa à l'oreille...

- Vous êtes la plus belle de la fête.
- Heuuuu...???? (Y'a la mariée, quand même !) (nan mais ça va pas, non ?!!) (même si quelque part ça fait plaisir) (pis alors chuis loin de me sentir "belle" !!!)
- Je vous ai remarquée depuis hier, j'ai toujours aimé les femmes fortes. Vous êtes radieuse.
oO (?????!!!!!)
- Ben euuuuh... merci.

HAHEM.
Je l'ai pris comme un compliment, parce que visiblement vraiment ça venait du coeur...

Je passe sur les élucubrations des cousines à qui j'ai raconté l'anecdote ensuite, qui m'ont dit de foncer bien sûr, après tout, p't-être qu'il est riche, et vu son âge, etc...
;-D

J'assume certes plus ou moins mon large "embonpoint" (mouhahahha !), ça dépend quand, ça dépend avec qui, ça dépend à quelle occase. Je vis avec, je fais avec. C'est moi.
Mais il y a des "compliments" qui laissent sans voix, tout de même !
Non, je ne me mettrai pas au régime de suite.
Bah quoi, attends, j'ai une touche !!!

Posté par Mimi Je Reve à 21:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 5 septembre 2009

Vacances, suite. (Quoi ? Quelle rentrée ???)

La Lozère, donc.

En vrac ? Bah ouais, tiens, allons !!!

* Au pays de la bête du Gévaudan, bien au milieu de son territoire de chasse. Sur laquelle on a appris pleiiiin de choses, même que le spécialiste là-bas n'est pas d'accord avec la théorie développée dans Le pacte des loups. Et il a de sacrés arguments pour étayer !

* C'est très joli, la Lozère, déjà. Pis on n'a pas eu trop chaud, au moins, pile la bonne température en journée, pas tout à fait assez pour les veillées en extérieur par contre, et à peine pour la nuit. Ceci dit il est bien plus agréable de dormir à la fraîche avec un poncho et 2 duvets, sous tente, que d'avoir trop chaud dès 5 heures du mat... c'était même impeccable pour la nuit, on a super bien dormi. Enfin moi, j'ai super bien dormi !

* Nous étions au bord du lac de Naussac, totale nature, et j'ai découvert un tout autre style de camping que celui de bord de mer. Aucune antenne parabolique alentour. D'autres relations de voisinage, beaucoup plus de discrétion. Les gens sont là pour faire du touristique -randonnée, vélo dans la région - ou du sportif - activités nautiques, accrobranche, bicross, cheval -, et le soir, ça roupille vite...
Sanitaires cleans, et jamais d'attente pour la douche.

* 9,36 secondes d'eau -froide pour la vaisselle, bouillante pour la douche-. Ben ça en fait des fois à appuyer sur le bouton poussoir pendant la douche !
21 secondes d'autonomie d'éclairage le soir à la vaisselle... ou comment jongler entre l'eau, la lumière et le produit vaisselle quand on s'y prend après la tombée de la nuit !

* Indiana Jones a une femme qui aime beaucoup danser, 3 enfants très bien élevés, il fait volontiers la vaisselle, a des yeux verts et un sourire à tomber... même au lever. Comment j'le sais ? Ben c'était notre voisin au camping, tiens. Son chien ne s'appelle pas du tout Indy, d'ailleurs.

* En revanche, Le Chevalier-de-Franche-Comté lui voyage seul avec son drapeau à emblème de griffon, sa hache, son vélo et sa planche à voile. Il fait de la planche quand le vent le permet, sinon il fait du vélo. Quand justement le vent ne le permet pas, il prête son matériel au novice en lui prodiguant ses sages conseils, mais le novice peine pas mal vu que le vent n'est pas trop d'accord... (et nous on encourage depuis la rive)  (en rigolant, oui)

* une orgie de "p'tites boules" les soirs...
Les p'tites boules ? Des némènems, mais mamzlle E., 2 ans et demi, a baptisé ça des p'tites boules. Je crois qu'elle devait en rêver la nuit, vu que c'était le 1er mot qu'elle prononçait le matin en se levant ! Il a fallu qu'on les cache pour qu'elle les oublie.

* une super pâtée administrée à mes adversaires aux colons de Catanes, mouahahahaahhahaha !
Les parties de jeux du soir, dans le camping endormi, emmitouflés dans 3 pulls et grelottant, le tout éclairé au lumogaz, c'est quelquechose... surtout quand on tombe en rade de gaz !

* Tout plein de jolies étoiles filantes...

* Je passe sur LA journée pluie, une seule heureusement, mais une vraie, avec orage tout l'après-midi et tonnerre + pluie si forte qu'il était impossible de passer le temps en discutant, tout le monde entassé sous la même tente. Et inondation du tapis de sol et du carton de vivres bien sûr, sinon c'est pas drôle !

* L'accrobranche ça n'est décidément pas pour moi, merci. Par contre canoë et catamaran, ça va, j'ai pas peur.

* le parc des Loups du Gévaudan, la réserve des Bisons d'Europe (visite en calèche pour que l'odeur des chevaux couvre celle des visiteurs, condition indispensable pour que les bisons se laissent approcher sans charger), valent le déplacement. Très intéressant.

* frais non prévus : ces put%£&§# de rottweilers qui se jetaient sur toutes les voitures juste dans un virage à l'entrée d'un village, comme je ne voulais pas les écraser j'ai ralenti, et l'un des deux s'en pris à mon pneu avant. Bilan, une entaille grosse comme mon pouce, une roue de secours et une visite chez le garagiste du coin le lendemain. Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr...

* Une balade mémorable, qui aurait juste dû être une petite sortie de fin de journée, la preuve 2 d'entre nous étaient partis en tongs. Juste aller voir les vaches et les chevaux avec mamzelleE.
Sauf que le chemin nous ramenait doucement vers le lac, et que nous ne voulions pas aller si loin, alors on a décidé de couper à travers prés dans la direction qui semblait la bonne... En route pour l'aventure !
... Sauf qu'on n'avait pas prévu que, côté caché de la colline, le pré se transformait en forêt plutôt dense, et buissons multiples pas du tout rangés, ni coopératifs... pas fastoche.
Ah ça, quelle aventure !!! On en rigolait, on enjambait, on écartait les branchages, mais c'était laborieux. MamzelleE. était dans les bras, parce que la végétation au sol était plus haute qu'elle, et il n'y avait aucun tracé de chemin. En pleine brousse... Douloureux pour les jambes nues.
Et la mésaventure s'éternisait, on sentait le soleil décliner, les enfants qui parlent sanglier, puis qui commencent à dire qu'on aurait dû prendre les lampes torches, et la bousssole, etc..., et on n'arrivait pas à reprendre la direction du campement, la forêt vraiment trop dense de ce côté-là. On a finalement opté pour ce qu'on voulait éviter au départ, la descente en vue du lac à travers le tapis de genêts, de ronces et de jeunes pins, une fois là-bas au moins on connaissait la route (et sa pente surtout, que nous avions déjà gravie le matin...) pour retrouver le campement.
Bilan : des mollets ravagés pour tout le monde... mais un chouette moment.

* plusieurs colos pas loin de nous, dont une d'ados sourds. Qui un jour avaient un jeu de piste à résoudre, avec pour épreuves des choses à demander aux autres campeurs. Certains se faisaient comprendre avec quelques mots, d'autres ne parlaient pas du tout. Mais avec leur enthousiasme et le langage des gestes... rigolo et très intéressant à observer. En fin de semaine, leurs anim' et ceux d'une autre colo tout à fait entendante celle-là, commençaient à programmer des activités communes. Génial !
Au fait, un groupe de sourds qui fait la vaisselle... c'est trèèèès silencieux, surtout une fois que les mains sont dans les bassines :-) Non ce n'est pas de moquerie, c'est un constat auquel je n'avais pas pensé auparavant, c'est tout.

* un groupe de musique, PH7, pour un concert-rock de foliiiiiie, humour et énergie, ils ont quand même fini la dernière chanson sur le toit d'un chalet, après avoir couru dans le camping guitares à la main, très très drôle, mimiques et chorégraphies au poil.
J'ai trouvé une vidéo d'eux, pas forcément représentative de leur répertoire, mais tout à fait de leur énergie, par contre. A voir en live, de toutes façons...

ça déménage, hein ? Ils étaient tout fous. Et très très drôles, très communicatifs.

...

*   Allez, une p'tite brève de camping pour finir ?

Fin de journée, un petit garçon parcourait le camping en hurlant :
- Mamie ? Mamiiiiiiiiiie ! Mamiiiie, t'es oùùùùùùù ?
Au bout de quelques minutes on entend répondre, bien plus bas :
- Je suis là, Tom, ça va !  (là = aux toilettes)
Et le petit reprend toujours aussi fort :
- Mamiiiie ! Aaaah, t'es aux cabinets ?! Mais tu fais caca ?

Rires dans les tentes alentours, j'aurais voulu voir la tête de la dame qui a dû tenter de quitter les wawa incognito... :-D

...

BON, DIS, C'EST QUAND LES PROCHAINES VACANCES ?
;-)

Posté par Mimi Je Reve à 21:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 3 septembre 2009

Done

Voilà voilà, c'est fait, que dire...?

Que heureusement que j'ai un chat, tiens, par exemple !
J'avais réglé le réveil sur 6H40, j'ai mis du temps à m'endormir mais finalement j'ai bien dormi, j'ai fait un rêve super très bizarre mais qui n'avait absolument rien à voir avec l'école, et puis Zéphyr s'est mis à sauter partout sur le lit -et donc sur moi aussi- , quand il joue avec son élastique il est tout fou. J'ai pris conscience qu'il faisait jour, et que donc je n'avais plus qu'à attendre tranquilou que le réveil sonne... sauf que j'avais beau attendre, il ne sonnait pas. J'ai fini par regarder l'heure... 7H30 !!!
WOUFFFF.
Debout tout le monde, merci mon zouzouille !!!

J'ai repassé ma robe -bah non, je ne l'avais finalement pas fait hier soir tu penses bien- avant de me rendre compte qu'il était juste impossible de ne pas mettre de manches aujourd'hui, et pis la rentrée sous la pluie c'est nul !!!!!
Je n'étais pas à la bourre de toutes façons, j'avais prévu large.
Mais quand même, une panne de réveil le matin de la rentrée... hem hem hem. En fait j'avais bien changé l'heure de sonnerie, j'avais juste oublié de valider mon changement...

La rentrée, donc.
Pluie. Qui s'est un peu arrêtée quand on a ouvert les portes à 8h50, remplacée par de grosses rafales de vent... super !
Du coup on ne s'est pas éternisés dans la cour, coucou/au revoir aux parents et hop, tout le monde en classe.

Je compte mes têtes... bah dis donc, il en manque une !
Re-bah dis donc, c'est mon Zézé qui n'est pas là !!!??? ça commence bien... Il arrivait souvent 5-10 minutes à la bourre l'an passé, j'avais dû lui faire des remarques, lui demander de dire à maman qu'il faudrait absolument décoller 10 minutes plus tôt le matin...

9h30, toujours pas de Zézé. Quand même, ce n'est pas normal. A-t-il déménagé ? Est-il malade ? Il faudra que je téléphone à la récré.

9h40, on toque discrètement à la porte... j'ouvre à la maman de Zézé, au bord des larmes.
- Chuis désolée, vraiment désolée, je vous prie de m'excuser, oh la la, vraiment, le réveil n'a pas sonné (ah tiens donc ça alors ???), je me suis réveillée en sursaut à 9h10, on a fait le plus vite possible, on n'a pas déjeûné, vraiment je vous prie de m'excuser, je suis tellement désolée, ..., je ne pensais pas que ça pouvait arriver, le jour de la rentrée en plus, oh lalala je sais pas quoi dire, excusez-moi, excusez-moi...

Vraiment dans tous ses états cette maman. J'ai tenté de la rassurer, dire que ça n'était pas grave, mais je ne crois pas y être parvenue, et Zézé est parti s'installer à la seule place qui restait libre.
Le pire c'est que je n'avais même pas un gâteau pour ce pauvre Zézé à peine sorti du lit.

Ma classe ?
Bonne première impression, souriants, motivés, des nouveaux pas trop coincés ou qui en tout cas ne l'ont pas montré, qui ont bien participé, sympa. (Mais pas d'enfant-fantôme.)

J'avais par contre complètement oublié qu'à la rentrée, les nouveaux CP tracent des lettres de 2 cm de haut, en vague, absolument pas sur les lignes du cahier... Tous les ans je me fais avoir, tous les ans je suis surprise !

Une petite brève de classe, pour terminer ?
Comme il restait 10 minutes avant la sortie, je leur propose un jeu de vocabulaire. Tout le monde se met debout derrière sa chaise, et tour à tour chacun doit énoncer un nom d'animal. Celui qui ne trouve rien, ou qui répète un nom qui a déjà été donné, a perdu et doit s'asseoir. Le vainqueur est bien sûr celui qui reste debout le dernier.
Il ne restait plus que 4 enfants debouts, et qui bien sûr peinaient à trouver de nouveaux animaux, quelle pression !
L'une propose "un requin blanc". Ok.
Le suivant enchaîne : "un requin-scie ?" Ok.
La 3ème se gratte la tête, et soudain une illumination : "requin-marteau !" Ok !
Alors Titi, mon petit nouveau, tente : "Le requin-clou" ?
Euuuh... perdu ?
:-D

En recherchant sur la toile si vraiment ce requin n'existe vraiment pas, (on ne sait jamais !!!), je viens de tomber sur une liste impressionnante de noms de requins , avec des noms très... très, quoi !

J'aime beaucoup le "requin-carpette à moustache". ça c'est un nom !!! 

Posté par Mimi Je Reve à 20:40 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
mercredi 2 septembre 2009

Allez hop !

Voilà, j'ai fait mes 6 heures de pré-rentrée toute seule dans l'école,
j'ai pondu mes éval de rentrée de CE1, les pauvres, ils vont me haïr, elles ne sont pas difficiles mais assez longues. Mais vraiment pas difficiles, quand même. Mais longues ! (mais vraiment, vraiment pas difficiles) (mais longues)
J'ai tout mis dans l'ordre qui m'agréait, j'ai photocopié en x exemplaires,
j'ai pensé -et je m'en félicite !!!- un éclair de génie, comme ça soudainement, pfuiiit !, à refaire deux exemplaires des évals de CP pour les petits nouveaux,
j'ai préparé le calendrier de septembre, celui sur lequel ils collent les pages de l'éphéméride, c'est FEMIMIN éphéméride, t'savais ça, toi ???!!!,
j'ai redescendu 2 tables du grenier, 2 chaises aussi d'ailleurs,
j'ai lavé les tableaux, que nous avions gribouillés en juillet en schématisant les évolutions d'effectifs (et c'est pas bon pour moi l'an prochain...),
j'ai taillé les crayons de couleurs, rangé les feutres,
j'ai préparé des liasses individuelles avec tout ce qu'il y a à distribuer demain :
- fiche de renseignement - fiche de renseignements médicaux en cas de traitement d'urgence - règlement intérieur - assurance - autorisation pour prendre en photo - charte d'utilisation du matériel informatique -calendrier des vacances scolaires (important, hé !!) - inscription à la cantine - inscription à l'accueil périscolaire - ET prospectus du ministère avec les explications concernant la pandémie - et, tout spécialement pour les CP, un guide des programmes scolaires + un guide très bien fait sur comment accompagner son enfant dans l'apprentissage de la lecture, même si c'est proposé par un magazine *puuub !* tant pis, ce petit guide pour les parents est vraiment intéressant, à mon sens, et plein de bons conseils.

PAUV' PARENTS... ils vont avoir de la lecture ce we.
J'aime bien dire aux enfants que le premier soir, eux n'ont pas de devoirs, mais leurs parents si, et beaucoup ! Généralement ça les fait rire... Enfin, les élèves. :-)

J'avais déjà fait ça l'an dernier, tout préparer par liasse personnelle maintenue par trombonne et glissée directement dans le cahier de liaison. Ce qui évite le loooooooong temps des multi-distributions, les feuilles qui volent pliées n'imp', et la fiche de renseignement vierge qui gît seule au milieu de l'allée et qui bien sûr n'appartient à personne et m'oblige à vérifier cahier par cahier.
Ouaip', je préfère que ça me prenne du temps avant, toute seule, plutôt qu'en classe !!!

Collègue2 est passé en coup de vent et m'a viré de la photocop', en plus il l'a coincée,
J'ai répondu au téléphone -pas pu m'en empêcher ! Mais bon, il n'a sonné qu'une fois- Une maman inquiète qui voulait connaître les modalités de la cantine pour le premier jour. En appelant l'école, un mercredi, à 12h45. C'est ce qu'on appelle avoir de l'espoir ???

Voilà.
Chu prête.
Objectif ce soir, repasser ma robe en jean's, ça m'évitera d'être à la bourre demain, et me faire les ongles.

Bonne rentrée à tous ceux qui rentrent, grands et petits, et bise à ceux qui sont rentrés il y déjà quelques jours - mais qui doivent y retourner, donc !

Demain, hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, demain !,
je retrouve Cassou, Chacha, Fifi, Nénette et, et, et... Zézé.
Ouéééé !   \o/
Les autres seront en CE2.
Et ce sera la rencontre avec 15 petits nouveaux...

Allez hop !

Posté par Mimi Je Reve à 21:09 - - Commentaires [12] - Permalien [#]