Aujourd'hui, j'ai donc passé mon petit coup de fil hebdomadaire à gdf.
Tadadaaaaaa...!

Pour faire court, non mon compte n'est pas réouvert, la faute aux services techniques apparemment, ils vont ré-envoyer quelqu'un pour re-vérifier les numéros de compteur.
(respiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire)

Comme c'est une autre société qui gère la partie technique, grdf si j'ai bien compris, eux (gdf) ne peuvent rien faire d'autre que transmettre la demande. Non, je ne peux pas contacter grdf moi-même. Oui, c'est une bonne idée que j'envisage de rappeler tous les 2 jours, surtout si je demande à mon interlocuteur de contacter grdf à chaque fois, pendant que j'appelle, pour savoir où ça en est. Et est-ce que j'ai du gaz, en ce moment ? (woaw,  voilà une qui s'inquiète !) Oui j'ai bien fait de le rétablir moi-même, et je suis bien excusable ('tain si mon compteur avait réellement été plombé en juin, j'en serais où là aujourd'hui...???) Oui, cette histoire traîne depuis trop longtemps, non il ne faut pas lâcher l'affaire, oui elle imagine les problèmes de voisinage (que je n'ai pas -encore-), et puis elle me remercie de ma patience et de mon calme parce qu'à ma place au bout de tout ce temps elle elle ne sait pas si elle serait restée courtoise, ah oui mais je bouillonne à l'intérieur madame, croyez-moi bien.
Bref, je rappelle vendredi ou samedi... ou demain, après le classe ? Tiens, c'est une idée !

Environ 5 minutes d'attente avec la "mélodie" gdf (je la hais !!!) pour avoir une interlocutrice, 4'38" d'attente pour qu'elle se mette au courant de mon dossier, 11' 47" pendant qu'elle appelle grdf directement et pour qu'elle fasse une copie de la demande pour mettre dans mon dossier. Le chrono de mon mobile n'a jamais autant servi...
Non, je n'ai pas en plus chronométré le temps de nos échanges !

Le petit plus ? En me résumant la situation, elle m'a donc parlé de ma-voisine-mme-R.-qui-habite-donc-au-n°-80, qui pour les services technique n'est pas enregistrée à la même adresse pour edf. Sauf que madame R. n'habite pas du tout au n° 80 mais au n° 84...  je l'ai dit à la dame de chez gdf, en réexpliquant l'impasse avec les différentes portes. Je sens que mme R. n'a pas terminé ses démêlés... avec edf, cette fois !
(non, je n'ai pas eu le courage de filer jusqu'à sa boutique pour lui expliquer et lui dire de se méfier, il faisait trop froid et pis je devais aller à l'école préparer pour demain. J'irai, c'est sûr... plus tard.)

Pfffffffffffffffffffffffffffffffffff...

...

Quant au film du presque même nom, même si ça n'est pas du tout une histoire de gaz mais d'armateurs,

                                       fracasse

C'est du pur Jeunet, galerie de personnages hors normes, décors aux petits oignons, gros plans distordus et détails à foison...
J'aime bien !