lundi 20 décembre 2010

Slip toi-même !

Après ces mésaventures de vendredi soir, je suis retournée à l'école samedi en fin de matinée. (Oui, j'ai osé) (courageuse, hein ?) (folle, oui, aussi) J'ai pu monter dans ma voiture sans que la portière ne résiste, j'ai pu ouvrir le portail principal sans problème, j'ai donc reposé la clé du portail-tout-au-fond-de-la-cour-dont on-se-sert-jamais-à-part-quand-le-ballon-de-foot-se-fait-la-malle-de-l'autre-côté-sur-la-route-ou-alors-exceptionnellement-si-le-portillon-principal-est-méga-gelé-mais-alors-vraiment-en-cas-ultime-parce-que-tu-ne-veux-vraiment-pas-dormir-à-l'école... à son clou. Dans le silence de l'école, j'ai bien avancé une bonne partie de ce que j'avais à faire.

Dimanche, c'est côté cadeaux que j'ai bien avancé.

Et aujourd'hui lundi, je suis retournée à l'école en tout début d'aprèm pour attaquer le méga foutoir sur et autour de mon bureau. Peu après, sont arrivés collègue2 accompagné de son fils (15 ans, absolument ra-vi d'être là, mais papa était venu le récupérer en ville donc pas trop le choix...!) (Mais du coup comme il est plutôt grand il m'a aidé à accrocher les productions d'arts plastiques que j'avais enfin fini d'encadrer samedi, merci fils de collègue2.)
Puis j'avais rv à 17h avec ma nouvelle banquière qui m'a encore fait signer 2-3 trucs, puis j'ai foncé dans une papeterie solder mon budget de classe pour l'année 2010, feuilles de classeur et nouvelle agrafeuse (youhou ! plus de problème d'agrafe qui reste coincée, rhaaa, le bonheur total en perspective). Et donc à 18h30, retour à l'école juste le temps de déposer mes emplettes et de boucler la feuille de comptes. Et qui arrive sur le parking en même temps que moi ? Collègue1 ! Alors ouaip', certes je suis souvent fourrée à l'école, mais.. je ne suis pas la seule, ah mais !
Surtout que collègue1 m'a dit avoir failli venir cet aprèm alors qu'il était dans la zone commerciale pas loin, mais qu'en fait il s'est rendu compte qu'il n'avait pas ses clés. S'il avait su qu'on était déjà 3 sur place et qu'il n'en avait donc pas besoin... :-D

M'enfin. Normalement là je n'y retourne pas avant le 3 janvier. J'amène un max de trucs à préparer et mon nordi, mais je ne retourne pas en classe, et toc.

***

Je passe du coq à l'âne, sans le z, côté requête gougolles. Depuis un bail maintenant elles concernent la plupart du temps des histoires de compteurs de gaz, ou bien l'amende concernant le déplombage illégal. Bizarre, naaaaaan...?
Parfois des trucs de rêve, parfois des histoires de maîtresse ou de bavardage. Et quelques requêtes cherhal/nataf, je ne sais plus quoi exactement mais je me souviens que j'étais très fière d'arriver en 4ème position à ce moment là !

Par contre ce soir, un truc qui me laisse perplexe :
"pendu a un telesiege le slipe en bas"

Eeuuuh...
Bon, déjà je ne comprends pas bien : pendu par le slip, ou bien pendu avec le slip baissé ?
Est-ce un fantasme, est-ce un souvenir, est-ce une vengeance ?
Toujours est-il que, soit l'élastique de ton slip tient le coup et tu vas rester pendu un moment, et tu vas te les cailler sauf si ton slip a une doublure gore-tex/polaire, soit l'élastique lâche et tu vas manger le sol de plein fouet, et franchement c'est tout le mal que je te souhaite ! Enfin, ça dépend de la hauteur du télésiège... Si celui-ci est en marche, ça peut faire une jolie déco un gugusse pendu par le slip tout le long de la montée... et du retour, ça égaye, un peu...
Quoi qu'il en soit, je ne vois pas comment tu atterris chez moi avec une requête pareille, parce que NON, ça ne m'est jamais arrivé !

M'enfin...!

Et tu me copieras 10 fois "slip" sans e, s'il te plaît.

Posté par Mimi Je Reve à 21:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

vendredi 17 décembre 2010

Coinced !

Il a plu toute la nuit. Tout tout fondu ce matin. Bien que le département fasse partie de la liste de ceux en alerte neige, mouais bof. A partir de 13h30, méga chutes de grésil, super joli -et impressionnant- à regarder. Qui se transforment peu à peu en énormes flocons. Puis grand soleil pour la récré, et bataille de boules de neige autorisées. À 16h30, patouille fondante partout...

Quand j'ai voulu partir ce soir, après avoir préparé 2-3 trucs pour la rentrée, (d'abord un rv avec une maman, puis peaufiné les fichiers de lecture, le calendrier de 2011 avec les anniv, les PPRE, etc), peu après 19h (ouh la que ça passe vite), école vide bien sûr ^^, portail bien enclenché (alors quand on veut le fermer il ne s'enclenche jamais, mais là, oui, évidemment, il l'était bel et bien)... j'ai eu du mal à entrer la clé dans la serrure.
Après avoir vérifié 4 fois à la lumière des lampadaires que c'était bien la bonne clé, elle a fini par entrer en forçant un peu, mais... impossible de la tourner. Portail bel et bien gelé !!!

                              Coinced at school !!!

Rhooo, comment c'est trop bête de pas pouvoir sortir...

BON. Ben comment je fais ???
Aller chercher du dégivrant, of course. Qui se trouve dans la voiture, hin hin hin, donc en fait nan, spa possib'.
Escalader le portail ? Plus haut que moi, et givré. Nan bah nan, on va éviter.
Appeler Collègue1 à l'aide ? Mais quand même, c'est embêtant de le faire revenir exprès... D'ailleurs je pourrais tout aussi bien appeler Collègue2. Mais lui habite en pleine campagne à 20 bornes de là, ce n'est pas utile qu'il fasse de la route, surtout qu'il est parti il y a à peine 1/2 h !
OK. Donc...?
La mairie ? Je la vois, là, de l'autre côté la place, fenêtres éteintes... Appeler madame le maire directement chez elle ? Mouais mais non.
Aaaah mais au fait, il y a une seconde sortie dans cette école ! Le portail-tout-au-fond-de-la-cour-dont on-se-sert-jamais-à-part-quand-le-ballon-de-foot-se-fait-la-malle-de-l'autre-côté-sur-la-route, tadadaaaa...
Bonne idée !

Alors je suis retournée en salle info (où se trouve la boîte à clés) chercher celle du portail-tout-au-fond-de-la-cour-dont on-se-sert-jamais-à-part-quand-le-ballon-de-foot-se-fait-la-malle-de-l'autre-côté-sur-la-route (vive le copier-coller !), j'ai failli me casser la binette 3 fois en traversant la cour verglacée dans le noir, j'ai eu du mal à ouvrir le portail récalcitrant (et un peu gelé aussi) (mais quand même il me restait encore la solution de passer par la salle des fêtes/de sport/chorale si besoin, dont une sortie donne dans la cour et l'autre dans la rue, enfin, si la serrure avait été d'accord...), j'ai peiné à refermer le portail dont la serrure est à 30 cm du sol, avec les doigts gelés à travers les gants et l'écharpe qui me retombe devant le nez quand tu te penches, et si c'est pas l'écharpe ce sont tes cheveux... Mais j'y suis arrivée.
Et me suis alors rendue compte que la lumière extérieure était allumée dans la cour.
Aaarrggghhh.
Réouverture du portail à tâton (paske la lumière elle est aux abords des bâtiments, elle n'atteint absolument pas le fond de la cour), retraversée périlleuse de la-dite cour, clic sur le gros interrupteur extérieur, puis reretraversée de la cour sur des oeufs dans le noir total cette fois... et refermeture du gros portail idem, pas fastoche du côté extérieur d'ailleurs.
Ouf.

Ce matin, j'avais anticipé la météo en me garant en bas de la côte plutôt qu'à côté de la mairie comme d'hab, peur que la descente en voiture soit un poil chaotique en fin d'après-midi.
Après mes divers démêlés avec les divers portails, il fallait donc que je redescende la côte jusqu'au parking du bas... Naaaaan, le bitume n'était point gelé, allons ! Ou si peu. ^^
Bon, en fait en marchant sur le bord ça pouvait aller. Les escaliers par contre, aïe aïe aïe.
NON, je ne suis pas tombée !!!

Quand je suis arrivée à la voiture... SURPRISE !!!
Impossible d'ouvrir ma portière, su-per.
Méga couche de givre partout, bien sûr.
Grattt grattt grattt grattt... (normal, ok)

Puis, super fastoche de passer par la place passager avec le manteau et les grosses écharpes (et le méga encombrement de ce siège)(oui bon, quoi ?), et les doigts doublement gelés par le dégivrage des parebrises... :-)

La portière s'est débloquée toute seule 3 km plus loin, dans un rond-point.
Mais sans vouloir se réenclencher, youhou !!!!
Certes j'ai fini par arriver chez moi, un peu mal au bras d'avoir retenu la portière dans les 6 ronds-points restants. Sur le parking j'ai bien fait rire le voisin en lui racontant mes péripéties, et ouf, la portière a accepté de s'enclencher correctement (mais j'ai remis de l'antigivre dans la serrure avant.)


Voilà.
Bah moi j'dis, 
les vacances... ça s'mérite, dites donc !!!

Nan mais quand même, coincée à l'école la veille des vacances c'est ballot hein.
Et quinze jours, ça doit être loooong dans ces conditions... :-D

Ok, j'aurais eu le temps de ranger mon bureau, et les chocolats offerts par Nono ce matin pour subsister, oué ben tout de même...

Posté par Mimi Je Reve à 21:42 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
dimanche 12 décembre 2010

Zzzzzarbi

Séance d'aide personnalisée, 3 minots de CP en lecture.
Nous faisons une dictée de mots simples sur ardoise.
J'ai dicté : un âne. En marquant bien la distinction entre les 2 mots.

On corrige sur ma grande ardoise à moi, ils remarquent qu'on dit un nâne parce qu'on fait la liaison avec le N de un. On matérialise la liaison en faisant une petite vague entre les 2 mots.

- Blablablabla, donc vous avez compris, c'est un - âne, même si on dit un nâne quand on parle ?

- Oui oui, me dit Toto, je vois, il manque le Z pour faire "un âne".

Euuuuuuuuuuh... ?????????????????

Posté par Mimi Je Reve à 21:50 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
mercredi 8 décembre 2010

Lapsus... (edit inside)

J'ai passé mon mardi soir à vérifier, ordonner et re-checker une par une les pièces nécessaires à la constitution d'un dossier pour une demande de prêt. Je savais qu'il me manquait encore ce p*%$§£ de relevé de compte de septembre, que je suis certaine d'avoir mis de côté la semaine dernière quand j'ai commencé de rattrouper tous les documents nécessaires. Certaine. Sauf qu'entre temps il y a eu d'autres rv, j'ai manipulé nombre de corrections et paperasseries en tout genre. Et surtout, surtout, je l'ai mis de côté. En prévision de. Là est mon drame.
Il me manque également les relevés de août, juillet et juin, qui doivent se cacher au même endroit, et pour les mêmes raisons. Mais dont je n'ai heureusement pas besoin.

Après avoir retourné toute la salle, vidé mon cartable 2 fois, compulsé les diverses piles de haut en bas et de bas en haut, refeuilleté tous les dossiers 8 fois, déplacé le canapé,... sorti les poubelles,... à 1h du mat je suis retournée sur le trottoir tout au bout de l'impasse pour ramener le sac poubelle-papiers, certaine que je le regretterais si je ne vérifiais pas, je l'ai fouillé à fond 2 fois, puis ressorti le sac-poubelle tout au bout de l'impasse, en pyjama, et finalement décidé d'aller me coucher vers 2h du mat... A 3h j'avais encore les yeux grand ouverts... J'avais mis le réveil à 7 h pour me donner un temps de recherche supplémentaire ce matin. J'ai vaguement dormi en rêvant relevés de compte en vrac, ou alors que je le retrouvais par hasard en des lieux improbables, et me disant que bien sûr c'était évident que c'était là et qu'il faudrait bien que je m'en souvienne au réveil... A 5h je me suis relevée pour mettre un gilet. Je vous laisse imaginer mon état au lever... et la profondeur et la couleur de mes cernes ! (avec en bonus fièvre, mal de gorge et de tête, bah sinon c'est pas drôle.)

Non, je ne l'ai pas retrouvé, même derrière le meuble cuisine comme je l'ai rêvé. T'vas voir quand je vais mettre la main dessus !

Bref.

Et parmi la multitude de pages que j'ai paraphées ou signées ce matin, il y en a une une sur laquelle j'ai commencé d'écrire...

                                    " Lu et éprouvé".

Du coup, la banquière m'a demandé si c'était si éprouvant...

  ? ? ?

Boarf, si peu, si peu...

(Et ma future banque a bien insisté sur le fait que ce relevé était indispensable pour la constitution du dossier. Mais ma future ex-banque a accepté de me délivrer un duplicata de ce fichu papier... sans frais en plus, juste sur ma bonne tête qu'il a dit le monsieur. Mouhahaha !)
Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit, moi je suis totally spies out of order.

...

*Edit de jeudi, 21h30 :

P*µ%£§$ !!!!!
je viens de les retrouver !!!!
Oui, "les", le relevé de septembre 2010 mais aussi août, juillet, et juin, je savais bien qu'ils étaient ensemble !!!
Sous une pile, fouillée 3 fois mardi, et rereresoulevée ce soir parce que je voulais vérifier le titre d'une BD (Pico Bogue, vous connaissez ?) Et c'est en extirpant la BD de la pile pour bien voir le titre que... j'ai vu dépasser cette liasse... arggghhhh. Mais soulagée quand même, parce que je suis sûre de n'être pas folle, ah mais.

Sacrés lutins farceurs. Ne me font pas toujours rire !!!

Posté par Mimi Je Reve à 21:30 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
dimanche 5 décembre 2010

Il ne faut pas (14)

Aujourd'hui, un "Il ne faut pas..." qui ne m'est pas arrivé à moi, pour une fois.
Mais comme ça aurait vraiment pu... je partage !

Voici en gros le sms reçu de MaSoeur (et qui m'autorise à le bloguer, merci MaSoeur) :

"Il ne faut pas, ooooh non il ne faut pas...

... actionner ses essuie-glace pour déneiger son parebrise si la portière est encore ouverte !"

Ha boOoOoOoOn ? Mais pourkeeeua donc ???

:-D

...

Sinon :
pour contrebalancer celle de Sel  ;-p
voici la vue (limitée) depuis ma fenêtre de cuisine hier matin,

DSC03755
ça commence de fondre...

DSC03758

...

Et enfin,
the famous bonshommes de neige,
mais ils n'ont pas pu faire ce qu'ils voulaient : le jeudi il y avait quantité de neige mais elle était trop friable pour tenir en boule, et le vendredi elle tenait mieux mais était bien bien gelée... du coup ils ont disposé des paquets de glace tout autour, "en jardin" non ce ne sont pas des pavés que vous voyez.
Ils ont construits des volcans aussi, mais la photo ne rend rien, alors tant pis.
Et puis lors de la récré du temps de cantine, Tutu a piqué un nez-carotte et a taggué avec, en bien orange donc, le béton du mur de la classe de collègue1... Su-per
(et merci aux personnes qui "surveillaient" d'avoir laissé faire !!! :-S)
Bien sûr il a frotté avec de la neige ensuite, mais ça n'est pas près de partir totalement... Bref.

bonshommes

DSC03735

Photos0507

Les filles de CM2 ont fait dans l'artistique, avec cheveux en feuilles coupe en brosse. ^^

***

Et pour finir, la cour vide à 17h...

DSC03740

Posté par Mimi Je Reve à 09:25 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
mercredi 1 décembre 2010

Floconnement

J'ai moyen aimé la cohue dans les magasins de chaussures samedi dernier, surtout qu'il n'y en avait qu'un qui proposait des bottines spéciales neiges. Paske mes bottines "normales", de ville, elles ne sont pas étanches au froid sur le dessus du pied, je le sais j'ai bien testé l'an passé, il y a eu 2 jours de neige et la surveillance des récrés a été un calvaire dès qu'un peu de neige se posait sur mon pied. Dessous/autour pas de problème, mais alors dessus... brrrrrrrrrrrrr ! Mais cette fois je me suis trouvée des bottines, pas super élégantes, mais tout ce que je leur demande c'est d'aller dans la neige sans me frigorifier les pieds !

J'ai bien aimé les flocons qui commençaient à virevolter à la fin de la séance de sport...

J'ai moyen aimé l'état de surexcitation de la classe... pas moyen de terminer le programme prévu, j'ai improvisé... je n'ai pas fermé les rideaux comme Mistinguette, pas le courage... :-D

J'ai bien aimé les 3 p'tits gars de CM2 qui, à la nuit tombée, en combis de ski, sont venus m'aider à déneiger la voiture. Il a commencé de neiger vers 14h30, à 17h30 je pouvais mettre la main debout dans l'épaisseur blanche sur le toit de ma voiture...

J'ai à la fois moyen et bien aimé le trajet école -> maison, soit 7 bornes, qui a duré... 1 heure 3/4.
Moyen aimé, parce que c'était loOoOoOoOong, quand même... surtout les 3/4 d'h carrément arrêtée, avec un poids lourd en travers de la route 100 m plus loin, et pas moyen de faire demi-tour. Vive le chauffage et le chargeur CD !
Bien aimé, parce que les sms ont marché à fond et je me suis franchement bien marrée, notamment avec l'Avs, sur le thème Maville-Express, j'ai eu le drapeau noir, je me suis vue chercher à dormir chez l'autochtone, mais je n'avais pas le papier qui traduisait le jeu en Bourbonnais ! Par contre, point de Stéphane Rottenberg à l'arrivée, il devait se planquer dans un igloo. (Parce que oui, j'ai quand même fini par arriver chez moi !)

J'ai bien aimé marcher tôt à travers la ville ce matin, très peu de passants et juste le bruit des pelles à neige des commerçants raclant le bout de trottoir devant leur boutique... Ambiance particulière, comme étouffée.
Et ce n'était pas facile, d'avancer dans la neige !
J'ai bien aimé constater que oui, mes nouvelles bottines-neige sont réellement étanches, même sur le dessus, haha !

Je n'ai pas du tout aimé ma trombine sur la toute nouvelle carte d'identité récupérée à la mairie.

J'ai moyen aimé constater qu'une fois de plus, comme tous les hivers, la serrure de ma portière gèle et ne s'enclenche plus, va falloir anticiper demain pour attendre qu'elle dégèle si je ne veux pas conduire en la retenant... ça, ça fait mal au bras !
J'ai bien aimé le coup de fil du collègue annonçant l'annulation du conseil des maître (prévisible !) ce matin, et celui de la chorale, annulée idem.
J'ai aimé aller bosser seule, du coup, dans l'école blanche et silencieuse...

J'ai bien aimé les regards des quelques gens bravant comme moi les frimas en ville cet aprèm. Des visages ouverts, souriants, genre "On est tous dans la même galère, quel temps, hein ?!!"
Sympathique, vraiment.

Je n'ai pas vraiment aimé le quasi grand-écart sur cette bande de passage protégé (pas protégé des glissades en tout cas), ni le cling-clang-clung dedans mon genou...

J'ai moyen aimé l'attente d'une 1/2h à la poste, clients d'avant trop bavards ?
J'ai bien aimé le rendez-vous avec la conseillère, bonne joueuse malgré que je lui annonce que je ne prendrai finalement pas de crédit chez elle, pourtant elle aura cherché à concurrencer jusqu'au bout l'offre de l'autre banque, mais nan, pas moyen ^^.
J'ai bien aimé la discussion qui s'est prolongé sur sa fille, les maths de seconde, mes études de psycho, le père noël et les possibilités de mutation de son poste...

J'ai bien aimé la pharmacienne (dommage, ce n'était pas le p'tit pharmacien so cute, il était occupé plus loin ^^) qui m'a parlé de ses baskets dont la tige lui cisaille l'arrière de la cheville, exactement comme mes nouvelles bottines de neige (nan mais elles sont étanches et chaudes, c'est l'essentiel nan ?) et qui m'a conseillé sur les pansements qui protégeront, on verra l'efficacité demain... j'ai peut-être bien intérêt à emmener une paire de pantoufles en classe, en fait !

J'ai prévu des carottes pour les nez des bonshommes de neige. Mais je ne sais pas comment nous ferons les yeux. Faut que je regarde si je n'ai pas des boutons qui traînent quelque part. Il faut que je prévoie plusieurs paires de gants, aussi.
Je sens que je ne vais pas aimer devoir me confronter à 6-7 fermetures-éclair récalcitrantes à chaque récré demain...

Je n'ai pas touché à l'énorme tas de corrections.
Et comme là je tape une note... bah, ce ne sera encore pas pour ce soir !

Posté par Mimi Je Reve à 20:30 - - Commentaires [19] - Permalien [#]