Il y a un an, quelques heures avant le 2ème rv avec le notaire pour officiellement signer la vente, coup de fil de l'étude notariale... la vente ne pourra se faire cette fois encore, les vendeurs ont toujours des soucis avec leur banque.
ARGH.

Mais. Le rv est maintenu afin qu'au moins nous nous rencontrions, notaire, vendeurs, acheteuse. Que les proprios ont une proposition à me faire.
Booon...
T'façons, je ne suis pas prête à déménager, et puis plus la vente se fait tard, moins j'aurai de charges à leur rembourser vu que ça se fait au prorata.
Par contre ils m'ont déjà dit la dernière fois qu'ils n'avaient pas le droit de garder mes sous longtemps sur leur compte comme ça, alors j'espère qu'ils n'auront pas à renvoyer le chèque de banque, puis qu'ensuite il faille en redemander un, ah, ça va bien les jonglages au téléphone pendant les récrés hein !!!

La dame de l'agence immobilière m'appelle elle aussi juste après, elle est vraiment désolée que ça se passe comme ça, la vente était censée avoir lieu début janvier initialement et on arrive à la fin du mois. Elle espère que je ne vais pas me retrouver à la rue au 31, que j'ai une solution de rechange ? Et si j'ai prévu une équipe de déménageurs pour la fin du mois de janvier, vais-je pouvoir annuler ? Ne vous inquiètez pas m'dame, j'ai toujours un lit et un toit, je n'ai pas prévu d'équipe, j'ai même obtenu de mon proprio de garder l'appart jusqu'à fin mars. Parce qu'il est trèèèèèèèè très loin encore d'être déménageable, et que même après il y aura quelques travaux à faire si je veux le rendre tout en pouvant me regarder dans le miroir, même si la caution j'ai quasiment fait une croix dessus par avance (merci Zéphyr pour l'entretien des boiseries, style lacéré maintenant).

Bref, re-report de date pour la vente... mais rv maintenu.
L'après-midi donc, accompagnée de mon pôpa (pendant que môman détapisse avec le chat le couloir de l'autre appart), je fais la connaissance des vendeurs. Qui sont trèèèèès embêtés, vraiment, et ne cessent de le répéter (et ça se voit, elle, elle est défaite.)
Ils ont déménagé à 300 bornes de là depuis mi-décembre, elle a commencé son nouveau travail là-bas depuis début janvier. Donc l'appart est bel et bien vide, ils ont hâte de boucler tout ça, mais n'arrivent pas à joindre leur banque. Depuis 2 mois ils sont baladés de plate-forme en plate-forme, de conseiller en conseiller, personne ne connaît jamais leur dossier, (c'est fou comme ça me rappelle quelque chose dis donc...!!!) et les choses n'avancent pas, quelqu'un a fait une bourde et apparemment personne ne peut réparer, et donc l'hypothèque ne peut être levée, et donc la vente ne peut se faire. Ils en sont aux lettres recommandées au siège national, l'agence immo et le notaire se sont joints eux aussi dans les appels et les lettres recommandées pour appuyer les réclamations du jeune couple en panique. Hier on leur a dit que ce serait bon pour aujourd'hui, et puis ce matin dans la voiture (ils viennent de faire 300 bornes, donc...) on leur dit par téléphone qu'en fait il manque un papier officiel, bien qu'ils l'aient déjà fourni à un autre conseiller, bref, ce n'est plus bon.
Comme quoi, les banques en ligne... mieux vaut quand même bien avoir un conseiller en chair et en os devant toi, un interlocuteur fixe à qui parler, et un hall d'agence concret pour faire un scandale si besoin !

Autre point qui les embête fortement, c'est qu'ils se sont rendus compte en déménageant que le haut des papiers de la salle (blancs) était bien sali quand même. Et alors qu'il avait été dit dès le départ qu'ils referaient le bas des mêmes murs, papiers arrachés lorsque le monsieur avait posé le parquet et refait les plynthes, il n'en a pas eu le temps. Alors ils me proposent un dédommagement (à 3 chiffres...) pour que je puisse retapisser la salle en neuf.

Perso ça ne me semble pas nécessaire, le reste de l'appart était nickel, le salissement des murs au-dessus radiateurs et fenêtres c'est plutôt normal... mais je ne vais quand même pas refuser !!!

Dernier point qui les chagrine : me mettre dans l'embarras au niveau logement. (Non non, vraiment pas pourtant vu les largesses de dates que je me suis accordée ! Quitte à payer 2 mois de loyer en plus...)
Alors ils me proposent, même si la signature de la vente n'a pas lieu aujourd'hui, de me laisser... les clés. Pour me faire patienter.

Et voilà donc comment on repart d'un rv avec :
- un chèque signé par... les vendeurs (bêtement moi j'avais cru que c'était l'acheteur qui donnait des sous ??!! Je me trompais ! ^^)
- et les clés d'un appart que je n'ai pas encore acheté...

Mouhahahahahahhaaaaa !

L'après-midi bien sûr nous nous sommes rendus dans mon appart-pas-encore-à-moi-pour-de-vrai, sensation bizarre en investissant ce nouveau chez-moi avec ce nouveau trousseau de clés...
Effectivement à la salle le papier noirci en hauteur se remarque bien maintenant que la pièce est vide. Mais le notaire a insisté : zéro travaux avant que la vente ne soit effective, on ne sait jamais, si les vendeurs n'arrivaient pas à se débarrasser de leurs soucis bancaires...

(arrrggghhh, non, pitié, pas ça !!!)