dimanche 25 novembre 2012

Manucure

La semaine passée, mes ongles étaient (et sont toujours, d'ailleurs) turquoise brillant, tous de la même nuance, pas de dégradé cette fois. La semaine précédente violet, celle d'encore avant orange, oui je m'éclate avec les vernis depuis quelques mois j'avoue.

Séance d'écriture.
Je m'approche de Vévé et pointe sur son cahier quelques lettres bâclées tracées à la va-vite.

- Il faut que tu gommes, là, et que tu les refasse en t'appliquant, d'accord ?

Vévé écarquille les yeux en regardant ma main :

- Waouuuh maîtresse, il est trop beau ton vernis !

- Ah bon ? Il te plaît ?

- Oh oui !

Et pendant que je m'éloigne, il ajoute en soupirant : 

- Rhaaa, si j'étais pas un garçon, je pourrais en mettre du beau vernis bleu comme ça, hein ?!!

 

Je n'ai pas voulu rebondir, parce que la classe était bien concentrée, et que ce n'était vraiment pas le moment.

Mais, venant de Vévé, qui est d'ordinaire plutôt macho (oui oui, on peut être tendance macho à 6 ans même pas encore révolus, on sent bien le discours de papa à la maison dans les réactions de l'enfant), cette réflexion qui venait du fond du coeur était plutôt inattendue.

Surtout pas de couleur rose sur ses dessins, c'est pour les filles, les cheveux longs c'est pour les filles, surtout pas pleurer comme une fille quand il se fait mal, et même c'est pas grave si son blouson est par terre parce qu'il y a bien une fille qui le ramassera, et ce n'est pas aux petits garçons de nettoyer les gobelets... oO ! Voilà ce que je peux entendre cette année, et qui m'amène à provoquer moults débats et réflexions sur le sujet.

Qu'il trouve mon vernis joli c'est une chose. Qu'il ait envie, lui, Vévé, d'en porter, ça j'avoue que je m'y attendais pas. Pas lui.
Le fantaisiste Toto l'an dernier oui, ça ne m'aurait pas du tout surpris. Mais alors Vévé...?!

Entendons nous bien : je suis amusée, pas choquée, bien au contraire.
Je suis tout à fait pour que chaque personne puisse porter ce dont il/elle a envie (dans la limite du décent, on est d'accord.) Qu'on puisse avoir envie d'avoir les cheveux violets à pois, porter une casquette avec des oreilles tombantes de cocker, ou de se faire des trous dans le crâne pour y visser des trucs, que chacun soit libre, homme, femme, fille, garçon, jeune ou moins jeune (là je pense à ma môman, qui voudrait bien essayer du vernis bariolé mais quand même non, elle ne peut pas, elle n'a plus l'âge, ça ne fait pas ! Mais qu'est-ce qu'on s'en fiche, que "ça se fasse" ou pas ? si ça lui fait plaisir ?!!), ou même plus jeune du tout.
De la fantaisie ! De la liberté ! Même si ça ne plaît pas au voisin. Libre de décider soi-même, pour soi-même. 

Alors que Vévé replongeait dans sa page d'écriture, je me suis demandée si j'avais déjà vu des hommes avec les ongles peinturlurés... Les boucles d'oreilles, les bijoux en général, les bandeaux dans les cheveux, les jupettes, de nos jours ça se voit sur ces messieurs. 

Mais le vernis coloré ? Jamais vu. En tout cas dans les rues de ma petite ville (merci Yann pour le lien !)

Pourquoi pas, si ça fait plaisir à Vévé ! Au contraire, il a ses propres goûts, ses propres envie, ouééé !
\o/

(mais à mon avis ça ne va pas trop plaire à son papa...)

Posté par Mimi Je Reve à 22:15 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

mercredi 21 novembre 2012

Péril en la maîtresse

Comme je m'y attendais un peu en vous posant la question, les matières qui vous apparaissent "périlleuses" pour le maître ou la maîtresse sont :

- Le sport (certes, en 4ème, mon prof d'EPS a échappé de peu à un javelot envoyé par mes soins) (oui, j'ai toujours su viser !) (Rhoo, mais non j'avais pas fait exprès !) (peut-être qu'il y avait beaucoup de vent, allez savoir !)
La piscine, ça glisse pour de vrai,
les ballons en pleine poire dans les jeux collectifs, j'ai aussi un collègue qui s'était empêtré dans les sauts de haies... roulé-boulé !
Me suis également déboîté le genou à l'iufm, pendant ma formation, lors d'une séance de lutte... Mais en classe, la maîtresse ne participe pas aux combats !

- Je n'aurais pas pensé aux maths. Effectivement, la manipulation du compas géant au tableau n'est pas forcément aisée... celui de ma classe est à ventouse, pas à pointe. Ouf, j'ai envie de dire ! 

- Les sciences avec les expés en électricité, mouais.. bon j'avoue, je zappe l'électricité dans ma classe. Bouououh spa bien !

- Les arts plastiques avec les pinceaux sauteurs, les renversages de pots, les crayons bien taillés... (Agdel, planté dans le doigt jusqu'à l'os ? Arrrgh ! x_x)

Il y a aussi les risques de se faire piéger par une question, quelle que soit la matière, mais je ne rentrerais pas ça dans "périlleux". Facile de dire qu'on ne sait pas, mais que l'on va se renseigner.

Mais je parlais bien du péril physique... 

Bien sûr, tout peut être dangereux en fait, surtout avec moi (on est bien d'accord) : les escaliers, mon coccyx s'en souvient, les affichages effectivement (moi un samedi après-midi où j'étais seule dans l'école j'ai mis une chaise sur une table sur l'estrade... je n'étais pas très fière !!!)
les toilettes quand ils en sortent en coup de vent et que tu passais juste derrière la porte, 
les cutters, une collègue s'est entaillée la cuisse assez profondément en coupant du carton, les simples bords de feuilles coupants aussi d'ailleurs, et je ne parle même pas du massicot, 
les repas aussi souvenez-vous ^^, 
le matériel mal rangé,
les récrés évidemment,
bref, le quotidien,
normal.

 

Mais chez moi THE cours casse-g..., c'est...

                                                        ...la chorale (yep vas-y, rigole)

Et, non, il n'y est pas question de cordes vocales, ce serait trop simple allons !

Quand tu as une élève en béquille, tu vas lui chercher une chaise. Avec tes chaussures neuves tu glisses sur le parquet, tu te tords violemment la cheville, et tu t'étales comme une grosse patate devant tous les enfants de l'école... Certains se marrent (donc tu rajoutes une couche de grimace de douleur histoire de, mais quand même tu as bien mal pour de vrai), quelques uns viennent demander inquiets si tout va bien... Tu te relèves en constatant que finalement la cheville n'a rien, ouf. Et tu mets de la crème sur le poignet qui a amorti la chute. Pis tu diriges la chorale.

Mais plus la journée avance, plus tu peines à appuyer sur ton pied gauche.
A midi, tu ne supportes d'être perchée sur les talons de tes chaussures neuves. Heureusement, NouvelleCollègue garde une paire de baskets dans sa classe, et elle fait la même pointure que toi dis donc, c'te chance !
En fin de journée tu ne peux plus du tout appuyer sur le pied, et hop, voilà comment tu te retrouves chez le toubib le soir même, en espèrant très fort qu'il ne t'envoie pas aux urgences. (et comme il est gentil, il ne t'y envoie pas.) 

Bilan, probable déchirure ligamentaire au niveau du tarse. Entorse du pied, quoi.

TADAAAAA !

Bon, la "vraie" menace c'était que si la douleur ne passait pas, il faudrait vérifier s'il n'y avait pas eu arrachement d'un fragment d'os en même temps. Auquel cas plâtre pour immobiliser complètement, et/ou opération...
Je sors de la radiologie cet aprèm, ouf non, on reste sur l'entorse, à priori pas de petit bout d'os qui se balade.
Remarque je n'entendais pas cling-clong quand je secouais le pied. 

Obligation de marcher à plat (pas pu remettre mes chaussures neuves encore !), interdiction de me hisser sur la pointe des pieds, limiter au maximum les déplacements, éviter les escaliers, pas de sport (hahahahaha !)...
Depuis 10 jours, j'ai l'impression d'être Kerry Weaver avec ma béquille (docteur-chef de la série Urgences, qui se déplaçait elle aussi avec une béquille) (je précise parce qu'après tout, tout le monde ne connaît peut-être pas)
Mais en classe, même en limitant les déplacements, tu piétines beaucoup quand même, bien obligé.

J'en ai marre d'être en baskets... mais bien soulagée de n'être pas plâtrée, ceci dit !

La chorale à l'école, c'est SUPER dangereux.
Et ben si !

(Pas pu m'empêcher de l'écrire tel quel sur mon courrier à l'inspecteur pour signaler l'accident de travail ^^)

Posté par Mimi Je Reve à 21:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
mercredi 14 novembre 2012

Sondage

Aujourd'hui chères/chers lectrices/lecteurs, je vous mets à contribution.

Peu importe que vous soyez familier du milieu scolaire ou non, de près ou de loin, prof ou autre ou non, parent d'élève, ex ou futur ou non, ou rien à voir du tout, toutes vos idées m'intéressent.
Voilà ma question :

Quelle est, selon vous, la matière la plus "périlleuse" dans l'emploi du temps de l'école primaire ? (côté enseignant j'entends) (parce que la/le maître-sse prend les risques pour ses élèves, c'est bien connu ^^)

Et surtout, pourquoi ? 
Donnez-moi une petite justification en quelques mots...

Je rends l'antenne, à vous les studios !

(et merci à mes soeur/frère/belle-soeur/cousine de ne pas vendre la mèche, mais libres à eux d'imaginer d'autres choses, avec la justification adéquate !!!) (là je vous fais particulièrement confiance... pouvez jouer ça avec 9 dés... ^^)

Posté par Mimi Je Reve à 13:16 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
dimanche 11 novembre 2012

Comment avoir l'air cruche en 10 étapes

1 - Laisser ta voiture chez Spido pour la traditionnelle vidange, quand même le voyant d'huile s'allume dans les virages depuis au moins 2 mois...

2 - En profiter pour aller flâner dans la grande surface voisine, dépenser des sous pour un pull et un gilet, se rappeler qu'on est le 31 octobre dis donc, et que "au cas où" des petits fantômes viennent sonner à la nuit tombée, ce serait bien d'avoir des réserves sucrées. Opter pour des petits sachets tout prêts.

3 - Retourner chez Spido, se faire enguirlander (gentiment) parce que le monsieur il a trouvé à peine un pauvre petit litre d'huile restant (oups), qu'il était plus que temps de venir quand même, et qu'en + il y aurait un soufflet de cardan à changer rapidement, ah ben oui dis donc, y a carrément un trou dedans ! "Si vous avez un peu de temps devant vous, on peut vous le faire maintenant si vous voulez".
OK, mais je ne retourne pas dépenser d'autres sous à côté, je reste ici... dans la salle d'attente.

4 - S'installer, hum des magazines, auto-moto youpi ouais nan bof bof, aaaaah, mais j'ai MON bouquin dans mon sac, Appolo 23, Doctor Who à nous 2 !! Nickel.

5 - Quand même, la lecture de DW serait encore plus parfaite en grignotant quelque chose... mais mais mais, ne viens-je pas d'acheter des bonbecks ? ça alors !

6 - Sortir un sachet de Car-en-sac. Youhouuuu ! Comment ça va être trop trop trop bon...!

7 - Le livre ouvert à l'envers en équilibre sur les genoux pour ne pas perdre la page, ouvrir le mini-sachet. Enfin, tenter de l'ouvrir, parce qu'il résiste le bougre. Forcer... C'est quand même pas un petit sachet de bonbons qui va me résister, nan ? 
(oui, je sais que tu sens venir le gag, là... :-) Hé ben t'as tout juste.)

8 - Regarder comme hypnotisée la sautillante multi-invasion de bonbons colorés dans toute la pièce... prendre conscience que ce serait bien de retenir au moins la fin du sachet... limiter un minimum les dégâts... plier le bas du tee-shirt en 2 pour faire une pseudo-poche, lâcher le reste du paquet dedans. Jeter un coup d'œil à la baie vitrée, les mécanos sont absorbés par ma voiture... Se marrer devant devant l'incongruité de la situation qui ne peut arriver qu'à moi...

9 - Se mettre à 4 pattes et entreprendre le ramassage d'un maximum de petits réglisses colorés, partout partout partout dans la pièce, les stocker dans le bas du tee-shirt plié en 2, (et... se sentir très très cruche, et espérer très fort que le mécano ne revienne pas te dire tout de suite que la voiture est prête)

10 - Ding dong !
Lever les yeux vers le client qui vient d'entrer. 

Et rire, rire rire... en dedans, parce que l'avait pas l'air commode le type, pas souriant du tout. Et ben tant pis pour toi, je ne partagerai pas mes carensac.

Discrètement reverser le contenu du tee-shirt en vrac dans le sac à main. Ramasser le bouquin qui traîne par terre... Doctor Who, help !!! :-D                             

                                         carensac  

Une pensée pour la personne qui passe le balai chez Spido et qui a dû se poser des questions... parce que j'en ai forcément oublié quelques uns !!!

Posté par Mimi Je Reve à 17:07 - - Commentaires [16] - Permalien [#]