La famille Barbapapa    Je suis de la génération TV bien sûr, j'ai commencé avec Aglaë et Sidonie, Chapi-chapo, les Barbapapas et, bien évidemment, Casimir et l'île aux enfants... et le grand Tocata dans 1, rue Sésame...

Puis il y a eu La petite maison dans la prairie.

Et le Sitio du Picapau Amarelo, attends j'ai jamais dit qu'elles étaient toutes diffusées en France !

Ma Sorcière bien-aimée, Les drôles de Dames, La croisière s'amuse, Happy Days, Papa Shultz ou les Têtes brûlées (mais ils ne diffusaient que des trucs des années 70 dans les années 80 ou quoi ??)

Santa Barbara ou Côte Ouest (ah ben oui, aussi !)
EC-CLEC-TI-QUE.

Et beaucoup d'autres, bien trop pour les nommer toutes, Madame est servie, le Cosby show, Beverly Hills, j'en oublie, et... Twin Peaks. Peut-être la toute première que j'ai suivie vraiment assidûment, jeune étudiante ne disposant que d'une vieille tv noir et blanc je demandais à mon petit frère encore lycéen de me les enregistrer au magnétosocope pour que je puisse les regarder en couleur lors de mon retour au domicile familial le we (lessive oblige !)

Friends bien évidemment, le Drew Carey show (que je n'arrive pas à retrouver sur le net :S ), Code Quantum, Parker Lewis, Demain à la une, Sliders, Urgences, Les années Collège (Degrassi), Hartley Coeurs à vif, Clair de lune, 21 Jump street, ...

Et puis Loïs & Clark (oh lala que celle-ci a mal vieilli !), Sauvé par le gong, Ally mc Beal (que j'enregistrais parce que c'était diffusé pile le soir des conseils de maîtres !), Charmed, Agence Acapulco (rhaaaa...) format 25 minutes ou 50 qu'importe, pourvu que ce soit drôle, bien ficelé et un peu émouvant aussi... tous genres confondus.

Certes, peu de productions françaises là dedans. Il devait y en avoir, mais elles ne me reviennent pas spontanément. Ah si, Goal par exemple, (juste pour Frédéric Diefenthal à ses débuts...), ou Extrême Limite, pour les débuts de Gregori Baquet cette fois...

Bref, je ne peux pas tout lister et je ne chercherai même pas une image pour illustrer chacune.

Et puis il y eut... l'avènement du net.

Lorsqu'un soir de vacances, tard, je suis tombée sur cette série dont j'avais lu des critiques élogieuses, et dont le thème était quand même surprenant : le héros est un tueur en série de... tueurs en série, spécialiste scientifique pour la police qui plus est. Dexter m'avait accroché. Il fallait que je voie la suite. Mais pas à 23h30, je ne peux pas sacrifier le temps de sommeil, moi !

Je ne sais plus qui (mon frangin sans doute) m'avait alors expliqué comment dénicher les épisodes sur internet sans téléchargement aucun... et CRAC.
Voilà comment le piège se referme.

J'étais cuite. J'ai dévoré Dexter, enchaîné les saisons jusqu'à rattraper la diffusion américaine, rongé mon frein pendant les "buffering"..., hurlé pour les "you watched 72 minutes. Wait for 1 hour and try again" surtout quand tu en es juste à 10 minutes de la fin... ou pire, que tu viens de commencer depuis à peine 12 minutes, nan mais ho je rêve ou quoi ?!
Puis j'ai cherché à voir d'autres séries alors diffusées sur des chaînes que je n'avais pas.
J'ai plongé dans des histoires géniales, d'autres moins, tremblé, ri, pleuré (oh lala oui), découvert enfin les séries anglaises...

Je vous propose de vous présenter mes préférées récentes.
Bon, dans une prochaine note, d'accord ? Paske là ça commence à faire un peu long.

Et vous, quelles séries "anciennes" vous ont marquées ?
C'est là que l'on va voir les différentes générations... ^^

...

Edit : Et si vous vous sentez l'âme d'un/une sériphile, voire sérivore !, et que vous avez 5 minutes devant vous, n'hésitez pas à aller remplir ce petit questionnaire, là-bas.