jeudi 13 février 2014

Phosphorescence

CE1, grammaire.

Ils doivent trouver le masculin de quelques noms communs, genre :
une danseuse --> un ...
une chatte -> un ...
une infirmière --> un ...
une lionne --> un ...

Syssy bloque visiblement sur l'exercice qui est pourtant extrèmement simple. Elle vient me voir.

- Maîtreeeeesse, là j'arrive pas... à lionne.

Surprenant, mais bon, on ne sait jamais vraiment où ça coince.

- Syssy, tu sais ce que c'est, une lionne ?
- Ben euh... oui !
(tu bluffes ?)
- Et donc, qu'est-ce que c'est  ?
- C'est un animal.
(ouuuf, c'est déjà ça...)
- Oui. Et quel genre d'animal ? 
(long temps de réflexion...)
- Un animal... qui fait de la lumière ?

Ah.

(Hein ??????)

Posté par Mimi Je Reve à 22:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

dimanche 9 février 2014

N'inventez pas les paroles

Nous faisons chorale commune à l'école, toutes classes confondues, cette année nous incluons même les grandes sections de maternelle. Nous découvrons environ 8 chansons par an, en essayant de bien varier le genre, et la difficulté (du simple pour les plus jeunes, du plus compliqué pour les CM). Nous alternons donc chansons traditionnelles (À la claire fontaine, Cadet Rousselle, etc), choses plus modernes (Les ricochets), chansons pour enfants, chansons pour chorale, hits d'il y a quelques années (genre le Téléfon, ou bien La gadoue), etc. Notre mot d'ordre : varier !

Après avoir bossé ces derniers temps sur La grande Sophie, Trenet, Aznavour ("Emmenez-moi", un grand moment !), Sinsemillia, Les frères Jacques, et tout récemment avec Les Ogres de Barback,... nous voici partis pour Marie Myriam. Oui oui oui, L'oiseau et l'enfant, on a dit qu'on était ecclectiques, et puis la mélodie reste bien en tête, ce sera notre quota de "classique" de l'année, culture générale, toussa toussa (sans compter que 3 filles la connaissaient déjà par cœur avant que nous y pensions, donc c'est qu'elle tourne dans les maisons !)(et le public appréciera, assurément)

Sauf que, sauf que...

... quand cette chanson est sortie, moi j'avais 6 ans et j'étais en CP.
Elle passait en continu à la radio (je ne te mets pas de lien pour te la remettre en tête, je pense que c'est bon ?), et donc dans la cour de récréation, avec les copains, nous avions notre propre version, qui disait :

♫ ♪ "Comme un enfant aux yeux de sorcière
      Qui voit passer giscard en vélo           (ah bien oui, forcément hein...)
      Comme son vélo n'a pas de lumière,
      Giscard se paye tous les poteaux
     

      Comme les poteaux sont électriques,
      Giscard devient électricien
      Comme sa culotte n'a pas d'élastique,
      Elle retombe sur ses mocassins... "   ♪  ♫

(quoi, tu ne chantais pas ça, toi ??)

Et ya pas, ce sont ces paroles-là qui sont dans ma tête.
Depuis + ou - 36 ans.

C'est su-per-dur pour moi de diriger la chorale en ce moment.
Ça me demande une concentration maximale pour chanter les paroles officielles, et non pas celles qui me viennent en tête spontanément... J'ai failli me tromper plusieurs fois, me suis rattrapée de justesse, occasionnant une très forte envie de rire intérieure (je te rassure j'ai résisté, peut-être qu'ils se sont demandés pourquoi la maîtresse avait un sourire jusqu'aux oreilles à ce moment-là...?)

C'est pas facile-facile d'être cheffe de chœur...

                 >_<

Posté par Mimi Je Reve à 22:19 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
samedi 1 février 2014

Explication

CP. Pour les besoins d'un exercice, ils devaient dessiner une girafe et un phoque (on travaille sur le son [f] oui, comment as-tu deviné ?)

Ils ont parfaitement le droit de s'aider de livres ou affiches comme modèles, bien sûr.

Rara s'applique plus ou moins, tire la langue, mais contrairement à ses camarades il ne prend pas la peine de regarder dans un imagier, et a terminé bien avant tout le monde. Il m'apporte son œuvre.

- T'as vu maîtresse, j'ai bien réussi le phoque !
- Ah oui, il est très beau dis donc. Et à côté, c'est... ta girafe ?
- Bé euuuh... oui ?
(je ne reconnais pas trop...)
- Elle a une drôle d'allure, non ?
- C'est parce que je lui ai pas fait le long cou, j'ai oublié.
(ah ben oui, forcément c'est pour ça qu'elle ressemble davantage à un chien...)
- Et sinon les girafes c'est tout jaune comme ça ?
(il écarquille les yeux)
- Oups ! Non, ça a des taches marrons, c'est vrai !
- Je crois que tu es allé un peu trop vite...

Je lui redonne son cahier et il file à sa place.

À peine 30 secondes plus tard, il est de retour vers moi, l'œil ultra pétillant.
- En fait ma girafe, tu sais, c'est parce qu'elle s'est lavé, elle a frotté trop fort alors ses taches elles ont disparu !

Aaaaaah d'accord, tout s'explique...
(Et j'imagine que l'eau devait être trop chaude, donc son cou a rétréci.)
(J'espère que son poil n'a pas feutré, en plus, la pauvre !)
(C'est pas facile tous les jours d'être une girafe...)

Posté par Mimi Je Reve à 16:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]