Alors quand le réveil a sonné j'ai ouvert les yeux, Zéphyr était allongé tout près de ma tête, je me suis avancée pour lui faire un bisou et ce petit c***, au lieu de me léchouiller la joue comme d'hab', m'a mordu la narine. Ça fait super mal. La goutte de sang qui a perlé de suite m'a fait loucher.

Je me suis installée pour le p'tit déj, en tailleur sur la canap', mes tartines, ma banane et mon café, et, va savoir pourquoi, j'ai échappé la tasse de café. Sur le canapé. En tissu. (Rien sur l'ordi, ouf)

En me brossant les dents, je me suis juste carrément étouffée, bien comme il faut. J'ai maintenant de la mousse de dentifrice dans les poumons, j'en suis certaine (note à moi-même : éviter de s'étouffer avec du dentifrice, ça pique)

À ce moment-là je me suis dit que j'allais être biiiiieeeen prudente sur la route, c'était une drôle de journée qui s'annonçait, et qu'il fallait impérativement que je n'oublie pas mon sac de piscine, 1ère séance avec les 3 classes d'un coup ce matin.
Maillot, serviette, tongs, bonnets de bain de secours pour les étourdis, mouchoirs pour les enrhumés, élastiques de secours pour les cheveux longs, tout bon, ouf.

Je suis arrivée à l'école sans encombre, j'ai raconté mes mésaventures à NouvelleCollègue qui a compati, puis j'ai allumé l'ordi pour vérifier quels vestiaires nous étaient attribués. En survolant les mails du conseiller péda de sport qui rappelait que les tenues "de ville" étaient interdites au bord du bassin, j'ai brutalement réalisé que... j'avais bien mon maillot de bain, certes, mais le pantacourt et le tee-shirt "de sport" sortis de l'armoire exprès hier soir étaient bel et bien restés sur la table à repasser.

AAAaaargggh.
Il était 8h30, on ouvre le portail à 8h35, la cloche sonne à 8h45.

Passer la séance à balader mon imposant postérieur juste en maillot de bain au milieu des 5 maîtres-nageurs, 3 parents-accompagnateurs, et 2 stagiaires de Collègue-Dirlo, euuuuh... no way.
M'enrouler la taille dans ma serviette, not possibeul, je n'ai pris qu'une petite serviette, bien évidemment.
Est-ce que j'ai un paréo, une grande serviette, qui traîne quelque part dans un placard de l'école ? Eeeeuuuh, nan, je ne crois pas.
Je reste juste en maillot mais avec le sous-pull au dessus ? Noooon ! (et en dessous je suis en jean's, donc c'est non également)

>_<

Je cours jusque dans la classe de NouvelleCollègue, je lui dis juste : "J'ai pas mes habits pour la piscine !", elle explose de rire et me répond : "Fooonce !"
(Chance, j'habite à 5 km)
Je chope mes clés de voiture et mes papiers (on ne sait jamais !), les stagiaires se marrent, je quitte l'école au pas de course, je traverse la place au pas de course, je croise les gars de la commune qui s'interrogent, les parents qui commencent d'arriver, les enfants qui sortent des voitures "T'as vu maîtresse, j'ai pas oublié mes affaires de piscine !"
"Moi si !", les parents rigolent, j'arrive au parking totalement à bout de souffle (graaande sportive !!)

Trajet jusqu'à chez moi, derrière une mémé qui roule à 30 bien évidemment, escaliers au pas de course, prendre les habits sur la table à repasser, chat qui comprend pas ce que je fous là (ouais ben tout ça c'est un peu de faute, mon chat noir j't f'rais dire !), escaliers au pas de course, retour, traversée de la place en apnée totale, passage du portail à 8h52, collègues pliés de rire, dirlo qui sonne la cloche dès qu'elle me voit (et m'arrête au passage pour regarder ma morsure au nez) (et me demander si ça va aller)(oui, ça va aller)(mais là t'façons je suis bien trop essoufflée pour parler !)

Pfiouuu.

Mes élèves en rang, ceux que j'ai croisés plus tôt racontent aux autres pourquoi j'arrive en courant.

Une fois en classe, on me questionne, je reprends mon souffle, et je raconte la chronologie depuis le réveil, ça rigole, moi j'ai chaud et les jambes en coton.
Tan lève la main.

- Ben maîtresse, vu tout ce qui t'arrive depuis ce matin, à tous les coups à la piscine tu vas tomber dans l'eau !
(là tu rigoles, et tu as une pensée pour Mistinguette ^^)


Et biiiieeeennnn...
NON je ne suis pas tombée dans le bassin, hahaha ! Et la séance s'est bien passée, autant que faire se peut quand tu as 3 classes en même temps dans les vestiaires.

La journée s'est à nouveau terminée au pas de course, forcément quand tu finis la classe à 16h30 et que tu es convoquée à une réunion à 17h mais à 40 bornes de là (et c'est toujours le jour où plusieurs parents demandent à te voir au portail, of course)

Nous sommes arrivées vers 17h15, nous avons trouvé le parking plutôt vide (alors qu'on était censés être une centaine à cette réunion "spéciale nouveau livret scolaire unique") (hahaha) (HAHAHAHA) (HA HA HA HA)

La dame à l'entrée était toute peinée de nous voir là, alors qu'"on" l'avait informée il y a une bonne semaine déjà que la-dite réunion avait été reportée à la semaine prochaine.

Pourquoi sommes-nous la seule école à n'avoir pas été prévenues...??????
(on était -un tout petit peu- vénères sur le trajet du retour...)

J'ai présenté mes excuses à mes collègues, c'était forcément à cause de moi, j'avais bien dit dès le départ que c'était pas ma journée...