Le reste, comme d'hab quoi, normal.
jeudi 24 août 2017

Back home

Alors tu reviens chez toi, avec un seau entier de tomates et de patates du jardin de papa, et même des côtes de bette déjà cuites par maman (eh ben oui ^^)

Tu te dis que les bettes en gratin, ça va être trop bien.
Tu préchauffes le four,
tu prépares une béchamel,
tu sors le plat à gratin du placard et les bettes du frigo, et soudain tu réalises que...

... Ben t'es partie depuis presqu'un mois, et que donc ton frigo est quasi vide,  et surtout qu'il n'y a pas de fromage.
Du tout.  J'ai beau checker de haut en bas, et ça va vite, niet, nada, que dalle.

                    

                          effroi

                                   KEUWAAAA, un "gratin" sans fromage ????

                                                       NO WAY.

(aparté : papa ne supportant pas l'odeur du fromage fondu, nous n'avions à la maison des gratins, pizzas ou pire, raclette, que lorsqu'il était en déplacement. C'était la fête du fromage fondu ! Forcément maintenant que je suis grande je mets du gru-gru assez facilement partout...) (chuis sûre que ma sœur, et mon frère surtout, aussi.)

Bon...

Bah alors tu éteins le four,
tu remets les bettes au froid,
tu réserves la béchamel,
et pis tu te fais cuire des nouilles.

Que tu manges sans fromage, forcément (mais avec du pesto-maison).

Et juste après, tu allumes l'ordi et tu fais un drive à aller récupérer en fin d'aprèm. Et tu n'oublies pas le fromage.
(par contre tu oublieras le vinaigre blanc) (spa grave, tu iras le chercher directement en rayon)

Et le lendemain midi... (l'empereur, sa femme et le p'tit prince ♫)
... Tu préchauffes le four, 
tu réchauffes la béchamel, 
tu sors le plat à gratin du placard et les bettes du frigo, 
tu ajoutes ton fromage râpé dans le tout...

YIIIHAAAAA !

Gratin de bettes, à nous deux !!!

Posté par Mimi Je Reve à 22:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

jeudi 25 mai 2017

Repos

Hin hin hin, oui, ça me fait rire (trouvé sur le net mais je ne sais plus trop où).

                  pole cat

Posté par Mimi Je Reve à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
samedi 14 janvier 2017

Meilleurs vœux !

Chères lectrices, chers lecteurs,  

je me joins à Gu, qui dépose discrètement des petits messages sur mon bureau, et à Lu, qui pense à moi pendant les vacances et me fait des dessins, pour vous souhaiter une

                                    Bonne année 2017

                                                       Lu


       à toutes et tous !

À chacun d'entre nous d'en faire ce dont nous rêvons...

Posté par Mimi Je Reve à 13:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 29 novembre 2016

Black cat day

Alors quand le réveil a sonné j'ai ouvert les yeux, Zéphyr était allongé tout près de ma tête, je me suis avancée pour lui faire un bisou et ce petit c***, au lieu de me léchouiller la joue comme d'hab', m'a mordu la narine. Ça fait super mal. La goutte de sang qui a perlé de suite m'a fait loucher.

Je me suis installée pour le p'tit déj, en tailleur sur la canap', mes tartines, ma banane et mon café, et, va savoir pourquoi, j'ai échappé la tasse de café. Sur le canapé. En tissu. (Rien sur l'ordi, ouf)

En me brossant les dents, je me suis juste carrément étouffée, bien comme il faut. J'ai maintenant de la mousse de dentifrice dans les poumons, j'en suis certaine (note à moi-même : éviter de s'étouffer avec du dentifrice, ça pique)

À ce moment-là je me suis dit que j'allais être biiiiieeeen prudente sur la route, c'était une drôle de journée qui s'annonçait, et qu'il fallait impérativement que je n'oublie pas mon sac de piscine, 1ère séance avec les 3 classes d'un coup ce matin.
Maillot, serviette, tongs, bonnets de bain de secours pour les étourdis, mouchoirs pour les enrhumés, élastiques de secours pour les cheveux longs, tout bon, ouf.

Je suis arrivée à l'école sans encombre, j'ai raconté mes mésaventures à NouvelleCollègue qui a compati, puis j'ai allumé l'ordi pour vérifier quels vestiaires nous étaient attribués. En survolant les mails du conseiller péda de sport qui rappelait que les tenues "de ville" étaient interdites au bord du bassin, j'ai brutalement réalisé que... j'avais bien mon maillot de bain, certes, mais le pantacourt et le tee-shirt "de sport" sortis de l'armoire exprès hier soir étaient bel et bien restés sur la table à repasser.

AAAaaargggh.
Il était 8h30, on ouvre le portail à 8h35, la cloche sonne à 8h45.

Passer la séance à balader mon imposant postérieur juste en maillot de bain au milieu des 5 maîtres-nageurs, 3 parents-accompagnateurs, et 2 stagiaires de Collègue-Dirlo, euuuuh... no way.
M'enrouler la taille dans ma serviette, not possibeul, je n'ai pris qu'une petite serviette, bien évidemment.
Est-ce que j'ai un paréo, une grande serviette, qui traîne quelque part dans un placard de l'école ? Eeeeuuuh, nan, je ne crois pas.
Je reste juste en maillot mais avec le sous-pull au dessus ? Noooon ! (et en dessous je suis en jean's, donc c'est non également)

>_<

Je cours jusque dans la classe de NouvelleCollègue, je lui dis juste : "J'ai pas mes habits pour la piscine !", elle explose de rire et me répond : "Fooonce !"
(Chance, j'habite à 5 km)
Je chope mes clés de voiture et mes papiers (on ne sait jamais !), les stagiaires se marrent, je quitte l'école au pas de course, je traverse la place au pas de course, je croise les gars de la commune qui s'interrogent, les parents qui commencent d'arriver, les enfants qui sortent des voitures "T'as vu maîtresse, j'ai pas oublié mes affaires de piscine !"
"Moi si !", les parents rigolent, j'arrive au parking totalement à bout de souffle (graaande sportive !!)

Trajet jusqu'à chez moi, derrière une mémé qui roule à 30 bien évidemment, escaliers au pas de course, prendre les habits sur la table à repasser, chat qui comprend pas ce que je fous là (ouais ben tout ça c'est un peu de faute, mon chat noir j't f'rais dire !), escaliers au pas de course, retour, traversée de la place en apnée totale, passage du portail à 8h52, collègues pliés de rire, dirlo qui sonne la cloche dès qu'elle me voit (et m'arrête au passage pour regarder ma morsure au nez) (et me demander si ça va aller)(oui, ça va aller)(mais là t'façons je suis bien trop essoufflée pour parler !)

Pfiouuu.

Mes élèves en rang, ceux que j'ai croisés plus tôt racontent aux autres pourquoi j'arrive en courant.

Une fois en classe, on me questionne, je reprends mon souffle, et je raconte la chronologie depuis le réveil, ça rigole, moi j'ai chaud et les jambes en coton.
Tan lève la main.

- Ben maîtresse, vu tout ce qui t'arrive depuis ce matin, à tous les coups à la piscine tu vas tomber dans l'eau !
(là tu rigoles, et tu as une pensée pour Mistinguette ^^)


Et biiiieeeennnn...
NON je ne suis pas tombée dans le bassin, hahaha ! Et la séance s'est bien passée, autant que faire se peut quand tu as 3 classes en même temps dans les vestiaires.

La journée s'est à nouveau terminée au pas de course, forcément quand tu finis la classe à 16h30 et que tu es convoquée à une réunion à 17h mais à 40 bornes de là (et c'est toujours le jour où plusieurs parents demandent à te voir au portail, of course)

Nous sommes arrivées vers 17h15, nous avons trouvé le parking plutôt vide (alors qu'on était censés être une centaine à cette réunion "spéciale nouveau livret scolaire unique") (hahaha) (HAHAHAHA) (HA HA HA HA)

La dame à l'entrée était toute peinée de nous voir là, alors qu'"on" l'avait informée il y a une bonne semaine déjà que la-dite réunion avait été reportée à la semaine prochaine.

Pourquoi sommes-nous la seule école à n'avoir pas été prévenues...??????
(on était -un tout petit peu- vénères sur le trajet du retour...)

J'ai présenté mes excuses à mes collègues, c'était forcément à cause de moi, j'avais bien dit dès le départ que c'était pas ma journée...

Posté par Mimi Je Reve à 22:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
samedi 5 novembre 2016

Héééééééééééééééé !

Hééé mais hééééééééééééééé dis, t'sais quoi ? 
J'allais, pépère mémère, vous rédiger une nouvelle  'tite notede blog, à propos d'un bon mot d'élève ou d'une mésaventure (j'avais pas encore tranché, j'ai les 2 en réserve), quand soudainement ça m'a FRAPPÉ le neurone telle une évidence : j'ai failli zapper l'anniversaire de mon blogounet.  Et, il a fallu que je vérifie pour être bien sûre, mais en plus c'est quand même spécial cette année :

 

                                       10th

 

10 ans.
10 ans !!! Tu t'rends compte ?!

Je ne savais pas quand je l'ai ouvert si ça durerait si longtemps.
Le paysage bloguesque a bien changé (diminué !) en 10 ans (l'arrivée de FB et twitter, entre autres, y sont pour beaucoup, les habitudes liées aux nouvelles technologies ont tellement évolué), et pourtant...

... quelques irréductibles sont toujours là. Irréductibles blogueuses-eurs, irréductibles lectrices-teurs... silencieux la plupart du temps :-( bouhouh, mais de passage quand même (canalblog vous cafte, il me signale vos visites ^^)

L'envie d'écrire est toujours là aussi mais je reconnais que j'ai moins le temps. Et là, c'est clairement les séries et le streaming qui sont en cause ! (en ce moment, Elliot Alderson)
Et moins d'inspiration, moins de matière aussi. Y a t-il moins d'anecdotes d'école ? Est-ce que je ne les ressens plus de la même façon ? J'étais aux débuts de ce blog une "moyen-jeune" maîtresse avec 10 ans "d'expérience", me voici maintenant avec 20 ans "d'ancienneté", les stagiaires me demandent des conseils (et franchement ça fait bizarre),...
Le cuir est-il plus épais ? 

Peut-être.
Pas sûr. Rien que vendredi dernier je me suis dit à 2 reprises dans la journée de classe que telle réflexion, telle formulation était jolie et que je pourrais la partager avec vous. Sauf que comme je ne les ai pas notées immédiatement... ben impossible de m'en souvenir clairement le soir ! (donc là ce qui est en cause c'est plutôt ma mémoire défaillante... hem hem hem)

Bref.
Je n'ai pas l'intention de m'arrêter, pas tout de suite. Je me précipite toujours autant le soir pour voir si j'ai eu des commentaires dans la journée, j'aime vous suivre vous, chez vous, vous qui en avez un aussi, j'aime cet esprit bienveillant des blogueurs entre eux...

Merci à vous, lecteurs, de continuer à me faire un petit coucou de temps en temps !

               ♫  ♪  ♫  ♪  ♫  Bon anniversaire, petit blog de moi   ♫  ♪  ♫  ♪  ♫

(petit bout de moi)

Et spéciale dédicace à Yaya, Nono, Juju, Vévé, Ric, Bri... et tous les autres !

(psssit, lecteurs de l'ombre : pouvez montrer le bout du nez, mon (modeste) blog et moi ne mordons pas, promis !)

Posté par Mimi Je Reve à 21:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]

lundi 26 septembre 2016

Bip bip

En rentrant des courses, multi-chargée, le trousseau de clés au bout des doigts, j'ai tenté d'ouvrir ma porte d'entrée avec le bip de la voiture.

J'ai appuyé plusieurs fois, en m'étonnant que rien ne se déclenche.

J'avoue qu'il m'a fallu quelques secondes avant de réaliser pourquoi...

Voilàvoilàvoilà.

 

                              gif-choquée-lemercier-les-visiteurs

Posté par Mimi Je Reve à 22:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
dimanche 18 septembre 2016

Loading

Hé ben t'sais quoi ?

Quand tu as laissé ta brosse à dent électrique charger toute la nuit, et qu'au matin elle ne fonctionne toujours pas... 

... c'est p't-être paske tu avais omis de brancher le chargeur.

Peut-être.

Posté par Mimi Je Reve à 22:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
dimanche 17 juillet 2016

Bêêêêêêê !

Alors je me suis attaquée aux quelques cartons stockés depuis 5 ans dans un coin de ma chambre. (Mieux vaut tard...)( Et y'en a plein d'autres dans une autre chambre...) Certes depuis le temps il est certain que je peux vivre sans leur contenu. Mais je ne pouvais pas tout virer sans en détailler l'intérieur, des fois que. Et comme j'adoooooooooore ranger, ben j'avais un peu tendance à repousser...
Bref, je m'y suis mise.

D'un côté le sac poubelle, de l'autre le sac recyclage.

J'ai donc retrouvé...

... des revues (les professionnels de l'enfance, la classe, virgule, wakou, ... même un magazine de recettes, hahaha), un paquet de feuilles pour classeur, des dessins d'élèves, des brouillons de projet d'école (de 2008 !!!), des listes de classes (dont la promo qui va entrer en terminale)(outch), une photo de classe (de la promo qui part au collège cette année ^^), des prises de notes de réunions diverses, des tas et des tas et des tas de papiers inutiles maintenant, la pochette avec mes diplômes (aaaah, elle était donc là !), 2 manuels de maths CP, un de géométrie CE1, quelques ébauches d'exercices de vocabulaire, de lecture, une boîte à chaussures pleines de courriers à garder (relevés divers, compte-rendu l'inspection, etc), plein de pochettes toutes neuves (et moi qui voulais en acheter pour l'école !), des timbres de trains avec le double tarif francs-euros...

... une bouteille de shampoing, des tubes de crème dépilatoire entamés (et secs !), des grosses barrettes à cheveux (dommage, je n'ai plus assez de longueur à attacher maintenant), des boucles d'oreilles solitaires (ah oui !!! je les avais oubliées celles-ci !), des crayons de maquillage, un coupe-ongle, des lunettes de soleil bon marché, un savon exfoliant, des crèmes pour les pieds, des échantillons de gel douche fruités, du talc qui venait de la maison de mes grands-parents...

... et des habits.
Ouh laaaa, des habits.
Dont certains jamais portés, encore avec l'étiquette, ceux pour lesquels j'étais emballée dans la cabine et puis une fois chez moi... bof, nan, je n'oserai pas les mettre... (j'essaye de combattre ce phénomène trèèèès fort)
Notamment un caleçon tout neuf avec son étiquette-prix en... francs. Juste en francs. 19,50 F très exactement. Pas sûre qu'un caleçon serait vendu à 3 € aujourd'hui, sauf grosse remise. Bref, un caleçon très très récent, donc. ^^

- il y a ceux que j'ai jetés sans remords, déformés, décolorés, usés, (une collection de cyclistes... impressionnante)(comme mes cuisses se touchent, j'étais obligée d'en porter quand je mettais des jupes sous peine de grosses brûlures d'irritation)(et avec le frottement, le tissu s'usait très vite, donc je renouvellais souvent le stock... mais sans jeter les troués !)(c'est tout moi, ça)(je ne mets plus de jupe)(ni de cycliste)

- ceux en bon état dont j'ai fait un tas pour porter à un point de collecte, de quoi faire tourner 2 grosses lessives afin d'effacer cette odeur de renfermé (5 ans de cartons, forcément), la première est en train de sécher

- ceux dont j'ai du mal à me séparer, je les aimais bien, en bon état, contente de les retrouver, mais... bah je rentre plus dedans... :(

- ceux qui... tadaaaaaa, me vont encore !!!!!!!!!!!!!!! (ah ça j'en ai fait des essayages, de fringues autant que de maquillage ^^)(après-midi clownesque) et qui donc intègrent l'armoire officielle,
des hauts que je peux mettre dès demain,
et surtout, surtout, un pantalon !
Chouette surprise, d'autant que cette coupe ne se fait plus. Pourtant d'une taille en dessous de ce que je porte maintenant, incroyable. Comme quoi leur ancienne coupe était bien plus souple que l'actuelle, je le savais, je l'avais dit à la vendeuse.

Et dans la poche arrière de ce pantalon... tadaaaaaaa... un billet de 10 euros !!!!!! (j'ai eu du bol, ce ne sont pas des francs ^^)

                         883

                                                            YOUHOU !!!!!!!!!!!!

 

 

                         ménage
                        Et bien sûr, sagement planqués derrière ces cartons, de multiiiiiiiiiiiiiples troupeaux de jolis moutons.

Posté par Mimi Je Reve à 22:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
mercredi 6 juillet 2016

Rooon pschiiii

J'ai bien pensé à désactiver la fonction réveil de mon tel hier soir, c'est pas bon signe, ça ?

Dormir, rhaaaaaaaaaaaaaaa...

Posté par Mimi Je Reve à 10:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 12 janvier 2016

... et bonne année à toi aussi !

 

- Maîtresse, Lo elle est pas là, elle est en retard ?

- Non, sa maman a téléphoné, elle a plein de petits boutons, elle est malade.

- Toi aussi t'es malade maîtresse, ta voix elle est toute bizarre et tes yeux sont brillants (début de bronchite, je confirme, et je vous parle pas de la toux...)

- Oui c'est vrai, je suis malade aussi. Mais je n'ai pas de petits boutons, moi ! :-D

Hê intervient depuis le fond de la classe, hilare :

- Si, t'en as des boutons, là ! (pointe son menton)

                                      229

Petit impertinent, merci d'appuyer sur ces quelques soubresauts d'adolescence survenus depuis quelques jours... je vais aller te tousser dessus, tiens !!!

 

Sur ce,
je vous souhaite à tous mes chères-chers lectrices-teurs une belle nouvelle année,
qu'elle vous soit douce et agréable,
qu'elle vous apporte ce qui vous ferait le plus plaisir... et pis surtout, la SANTÉ !!!!
(sans l'acné, hein ! ;-)

(kof kof kof, où qu'est passé mon ibuprofène ?)

 

Posté par Mimi Je Reve à 21:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]