mercredi 14 mai 2014

Il ne faut pas - 22

Quand juste au moment de partir faire la bringue tu te rends compte soudainement que tu as omis de te peinturlurer les ongles, et comme tu dois te grimer en sorcière les ongles c'est quand même super important, ben tu sais bien que c'est inutile de les faire maintenant là juste avant de partir.
Le temps de nourrir le chat, faire pipi (il n'y a rien de pire pour ruiner une manucure récente que d'aller faire pipi, le renculottage est FORCÉMENT fatidique), puis regrouper les sacs/duvet/matelas/oreiller/chapeau-à-araignées et les descendre à la voiture, les ongles seront abîmés.

 

Oups.

Mais quand même, pas de sorcière digne de ce nom sans jolis loooongs ongles pourpres avec tatouages de chauve-souris.

Donc.

Tu te dis que la meilleure solution, c'est peut-être de les faire une fois que tout le bazar sera descendu... En plus pendant que tu conduiras les ongles ne risqueront plus rien les mains sagement posées sur le volant (et oui, en we la sorcière se déplace en voiture, pas en balai), et pis tu as prévu au moins 1h30 de trajet, donc... ils auront largement le temps de sécher.
Pas mal, l'idée !!!

Voilà donc comment tu te retrouves derrière ton volant à poser tes 2 couches de vernis, les tattoos, et la couche de top-coat (et sache qu'il n'y aucune surface plane pour poser le flacon de vernis, sur le tableau de bord.) (ça complique la tâche)

Au final, tu es très fière de toi et de ton sens pratique.
Tu te prépares à démarrer la voiture.

Et c'est là que tu prends brutalement conscience qu'il ne faut pas, OoOoOoOoOoOoOoOoOoh non il ne faut pas...

                                  ... avoir oublié de boucler ta ceinture de sécurité auparavant.

Sinon, tes ongles tout frais vernis, c'est fichu. Im-pos-si-ble de l'attraper, la dérouler, l'ajuster et la cliquer juste du bout des doigts.

T'es bonne pour recommencer au moins 4 ongles sur 10.

Pffffffffff.

(mais, comme je me suis perdue (^^), mes ongles ont eu une bonne heure supplémentaire pour sécher)

Posté par Mimi Je Reve à 22:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

jeudi 8 mai 2014

Aérien

Pépette-Jolie, 7 ans tout frais, a entendu parler des signes astrologiques. Alors elle demande à sa maman :

- Et moi je suis quoi, comme signe ?

- Toi tu es née début mars, donc tu es poisson.

- Oh noooon... j'aurais tellement voulu être coccinelle ou papillon !

Posté par Mimi Je Reve à 12:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 21 avril 2014

Fruitier

CP, entraînement de lecture sur le son... euh tiens je ne te dis pas, devine !

"Un rayon de soleil fait briller les feuilles mouillées du noyer."

- Waouh maîtresse, elle était pas facile à lire, celle-là !
- C'est vrai. Vous savez ce qu'est un noyer ?
- Quelqu'un qui se noie ? Mais bon ça va pas très bien dans la phrase, là.
- Oui, tu as tout à fait raison. Alors qu'est-ce que ça pourrait être, dans notre phrase ?
- Ben non, il y a des feuilles, ça doit être un arbre plutôt.
- Un arbre qui donne quels fruits ?

Et c'est parti pour le grand déballage, tous les doigts se lèvent, chacun y va de sa proposition...

- Je sais ! des pommes !  
         oO
- Non, ça c'est le pommier...  
- Des poires ? 
- Non c'est le poirier...
- Des oranges ?
- Oranger.
- Des prunes !!!!
- Prunier !
- Des fraises ?
- Les fraises ne poussent pas sur un arbre, et la plante s'appelle le fraisier.
- Des pêches !
- Des abricots ?
- Des bananes !!!!!
- Des citrons ?
- Mais non, des framboises !
- Des kiwis !
- Pffffffffff... Réfléchissez un peu... noyer... noi-ier...
- Je sais ! des noisettes !
- Pas loin ! ^^  (ouf, on y arrive) (peut-être...?)
- Moi ça y est je sais, je sais, je sais !!!!!!!!!!!
- Ahaha, enfin ! Alors ?
- Des œufs !

 

           

                                     767

 

 À Pâques, éventuellement... De circonstance ce we, certes.

Posté par Mimi Je Reve à 11:56 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
mardi 15 avril 2014

Jurassic classe

CP, exercice sur le son [z]. Je vérifie qu'ils ont bien compris la consigne.
- Donc vous vous servez des mots de l'exercice 1 pour trouver les réponses aux devinettes de l'exercice 2. Par exemple, Roro tu nous lis la 1ère ?
- Il s'envo-leu si on s'appro-cheu de lui.
- Bien ! La réponse ? le zèbre ou le dinosaure ?
Rires. (oui, j'aime bien les provoquer, ils le savent bien)
- Mais non maîtresse, c'est l'oiseau !!!

Roro reste rêveur.
- Mais maîtresse, ça pourrait être un dinosaure quand même, si c'est un dinosaure qui volait, tu sais, comme les pero, les pteodac...
- Les ptérodactyles ? mouais, admettons... Bon allez, si vous avez bien compris ce qu'il faut faire, au boulot tout seuls maintenant.

Roro a le regard brillant.
- Moi j'en ai un photographié un, de ptérodactyle.

(euuuh ?)

Lulu hallucine autant que moi : 
- Mais ça existe plus les ptérodactyles ! Si t'en avais vu un, t'aurais au moins 150 ans !
- Ou même pire, 200 ans !

(krrrr krrrrrr pouffe discrètement la maîtresse) 

- Si, c'est vrai, avec mes frères! Mais c'était un squelette, hein.

(ça y est, il a fondu un fusible) (mince, non, pas lui, pas Roro !) (Ou alors peut-être est-il allé dans un musée, un truc dans le genre ?)

- Je l'ai photographié dans l'herbe, dans mon jardin.

Titi intervient avec sa petite vox aigüe :
- Dans l'aiiiir ? Mais Roro, il était gros ? Il volait haut ?


Lulu continue d'halluciner : - Mais il a dit que c'était un squelette !!!
Titi ouvre des yeux grands comme des soucoupes : - Un squelette qui volaiiit ???
Roro : - Mais non, pas dans l'air, dans l'herbeuuu !!!

 

 

     Ouh laaaa au secours, je suis en train de perdre mes CP...!

Posté par Mimi Je Reve à 21:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
dimanche 6 avril 2014

Amazing

Un T-rex de papier qui nous suit des yeux quand on se déplace... ??? !!!
Heureusement qu'il y a l'explication en fin de vidéo !

Carrément bluffant, je trouve, nan ?

Posté par Mimi Je Reve à 21:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

mercredi 2 avril 2014

Adresse

- Mais maîtresse, tu viens à l'école en voiture parce que tu habites loin, toi ?
- Dans Ville-d'à-côté oui. C'est un peu trop loin pour venir à pied quand même.

Détective-Vévé-je-sais-tout, l'air "hmmm, je crois que je tiens une piste" :
- Tu habiterais pas au centre ville par hasard ? parce qu'une fois, je t'ai vu près d'une porte...
(^^) (ça c'est de l'indice)
- Ah non, du tout. En fait j'habite juste derrière l'ancienne école de Dodo.
- Ah bon ? mais c'est où ils ont fait la nouvelle plaine de jeux, c'est ça ?
(très juste, et ils ont fait du super boulot, il y a des aires dédiées aux différentes tranches d'âge des enfants, c'est vaste, il y a de quoi se garer et se promener, super vraiment) (et elle est vraiment très fréquentée, cette plaine de jeux, du coup !)
- Exactement, je n'ai qu'à traverser la route si je veux y aller !
- Aaaah... dans les immeubles qui sont là, je vois où c'est.

Ouf, le chapitre "mais où dort donc la maîtresse la nuit ?" semble clos. Bizarre comme ça leur prend comme ça, soudainement, genre quand tu es en train d'écrire la date au tableau !

Quoique... non, Vévé réattaque :  
- Mais maîtresse, tu habites à quel numéro d'immeuble en fait ?
- Enfin Vévé, je ne vais quand même pas tout te dire ! Tu n'as pas besoin de savoir où j'habite exactement dis donc !
:-D

Oh ce sourire coquin...
- Ben si maîtresse, bien sûr, si jamais tu nous invites à ton anniversaire ?!!

...

Ah ben ça ne m'avait jamais effleuré dis donc... en voilà une idée qu'elle est bonne !!! 

Posté par Mimi Je Reve à 08:08 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
jeudi 6 mars 2014

Ding-ding

J'ai ma p'tite routine quand je rentre du boulot le soir.
D'abord, 1 - je ferme la porte de l'escalier des communs avant d'entrer chez moi.
Parce que dès que j'ouvre ma porte, El Zouz me gratifie d'un miaou et me file entre les jambes pour aller se rouler sur les paillassons des voisins (et les aller-retours entre les étages pour aller le récupérer, merci bien... là au moins il est cantonné à un seul étage, le mien). 
2 - Je laisse donc ma porte d'entrée entrouverte en attendant que l'exploration quotidienne du palier se fasse, quand il a terminé son petit tour il revient de lui-même me saluer plus longuement.
De mon côté et pendant ce temps, 3 - je quitte manteau et chaussures, 4 - je me lave les mains (je me lave systématiquement les mains quand j'arrive de l'extérieur) et 5 - je fonce faire mon pipi (avec la porte d'entrée entrouverte, oui, soyons fous) (quand ça urge, ça urge !)
Et puis 6 - je me change, j'enfile une tenue confortable, hop, en avant la soirée.

Un soir de la semaine passée, j'étais au beau milieu de ma p'tite routine quotidienne quand... j'ai entendu le ding-ding caractéristique annonçant l'arrivée de l'ascenseur. Or je sais par expérience que quand l'ascenseur arrive, mon curieux Zouille monte à bord. 
(une fois je m'étais dit qu'en entendant le ding et le bruit des portes qui s'ouvrent il aurait peur et ferait demi-tour, que nenni, il était carrément entré dedans pour explorer !)

Donc quand j'ai entendu ce ding, ouh laaaaaaaa, je savais qu'il fallait que je fonce récupérer l'animal avant qu'il ne parte à l'aventure tout seul dans l'immeuble.

Sauf que j'en étais entre les étapes 5 et 6. Tout pile au milieu.

Voilà comment on se retrouve à 19h, au pas de course sur le palier, en pull et petite coulotte...
... à saluer son tout nouveau (jeune et mimi) voisin qui sort de l'ascenseur.

Hahem.

Super rapide, le bonsoir, je t'assure.

(merci Zéphyr, hein.)

Posté par Mimi Je Reve à 21:51 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
jeudi 13 février 2014

Phosphorescence

CE1, grammaire.

Ils doivent trouver le masculin de quelques noms communs, genre :
une danseuse --> un ...
une chatte -> un ...
une infirmière --> un ...
une lionne --> un ...

Syssy bloque visiblement sur l'exercice qui est pourtant extrèmement simple. Elle vient me voir.

- Maîtreeeeesse, là j'arrive pas... à lionne.

Surprenant, mais bon, on ne sait jamais vraiment où ça coince.

- Syssy, tu sais ce que c'est, une lionne ?
- Ben euh... oui !
(tu bluffes ?)
- Et donc, qu'est-ce que c'est  ?
- C'est un animal.
(ouuuf, c'est déjà ça...)
- Oui. Et quel genre d'animal ? 
(long temps de réflexion...)
- Un animal... qui fait de la lumière ?

Ah.

(Hein ??????)

Posté par Mimi Je Reve à 22:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
dimanche 9 février 2014

N'inventez pas les paroles

Nous faisons chorale commune à l'école, toutes classes confondues, cette année nous incluons même les grandes sections de maternelle. Nous découvrons environ 8 chansons par an, en essayant de bien varier le genre, et la difficulté (du simple pour les plus jeunes, du plus compliqué pour les CM). Nous alternons donc chansons traditionnelles (À la claire fontaine, Cadet Rousselle, etc), choses plus modernes (Les ricochets), chansons pour enfants, chansons pour chorale, hits d'il y a quelques années (genre le Téléfon, ou bien La gadoue), etc. Notre mot d'ordre : varier !

Après avoir bossé ces derniers temps sur La grande Sophie, Trenet, Aznavour ("Emmenez-moi", un grand moment !), Sinsemillia, Les frères Jacques, et tout récemment avec Les Ogres de Barback,... nous voici partis pour Marie Myriam. Oui oui oui, L'oiseau et l'enfant, on a dit qu'on était ecclectiques, et puis la mélodie reste bien en tête, ce sera notre quota de "classique" de l'année, culture générale, toussa toussa (sans compter que 3 filles la connaissaient déjà par cœur avant que nous y pensions, donc c'est qu'elle tourne dans les maisons !)(et le public appréciera, assurément)

Sauf que, sauf que...

... quand cette chanson est sortie, moi j'avais 6 ans et j'étais en CP.
Elle passait en continu à la radio (je ne te mets pas de lien pour te la remettre en tête, je pense que c'est bon ?), et donc dans la cour de récréation, avec les copains, nous avions notre propre version, qui disait :

♫ ♪ "Comme un enfant aux yeux de sorcière
      Qui voit passer giscard en vélo           (ah bien oui, forcément hein...)
      Comme son vélo n'a pas de lumière,
      Giscard se paye tous les poteaux
     

      Comme les poteaux sont électriques,
      Giscard devient électricien
      Comme sa culotte n'a pas d'élastique,
      Elle retombe sur ses mocassins... "   ♪  ♫

(quoi, tu ne chantais pas ça, toi ??)

Et ya pas, ce sont ces paroles-là qui sont dans ma tête.
Depuis + ou - 36 ans.

C'est su-per-dur pour moi de diriger la chorale en ce moment.
Ça me demande une concentration maximale pour chanter les paroles officielles, et non pas celles qui me viennent en tête spontanément... J'ai failli me tromper plusieurs fois, me suis rattrapée de justesse, occasionnant une très forte envie de rire intérieure (je te rassure j'ai résisté, peut-être qu'ils se sont demandés pourquoi la maîtresse avait un sourire jusqu'aux oreilles à ce moment-là...?)

C'est pas facile-facile d'être cheffe de chœur...

                 >_<

Posté par Mimi Je Reve à 22:19 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
samedi 1 février 2014

Explication

CP. Pour les besoins d'un exercice, ils devaient dessiner une girafe et un phoque (on travaille sur le son [f] oui, comment as-tu deviné ?)

Ils ont parfaitement le droit de s'aider de livres ou affiches comme modèles, bien sûr.

Rara s'applique plus ou moins, tire la langue, mais contrairement à ses camarades il ne prend pas la peine de regarder dans un imagier, et a terminé bien avant tout le monde. Il m'apporte son œuvre.

- T'as vu maîtresse, j'ai bien réussi le phoque !
- Ah oui, il est très beau dis donc. Et à côté, c'est... ta girafe ?
- Bé euuuh... oui ?
(je ne reconnais pas trop...)
- Elle a une drôle d'allure, non ?
- C'est parce que je lui ai pas fait le long cou, j'ai oublié.
(ah ben oui, forcément c'est pour ça qu'elle ressemble davantage à un chien...)
- Et sinon les girafes c'est tout jaune comme ça ?
(il écarquille les yeux)
- Oups ! Non, ça a des taches marrons, c'est vrai !
- Je crois que tu es allé un peu trop vite...

Je lui redonne son cahier et il file à sa place.

À peine 30 secondes plus tard, il est de retour vers moi, l'œil ultra pétillant.
- En fait ma girafe, tu sais, c'est parce qu'elle s'est lavé, elle a frotté trop fort alors ses taches elles ont disparu !

Aaaaaah d'accord, tout s'explique...
(Et j'imagine que l'eau devait être trop chaude, donc son cou a rétréci.)
(J'espère que son poil n'a pas feutré, en plus, la pauvre !)
(C'est pas facile tous les jours d'être une girafe...)

Posté par Mimi Je Reve à 16:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]