vendredi 3 juillet 2009

Mimi met un tablier (ah si, c'est plus prudent quand même)

Nooooon, ça ne deviendra pas un blog cuisine.
Parce que je ne cuisine pas !!!

Mais, des fois, j'essaye des trucs, en m'appuyant sur des recettes trouvées ici ou là.
Donc, mon truc du moment, c'est, tadadaaaaa...

Flan de chèvre/poivrette/courgeon
Huhuhuhu, je viens de me relire, spa mal tiens !!!!
(Je buggue. J'vous ai dit que j'étais fatiguée ? ^^)

Bon d'accord, je reprends : Flan de chèvre/poivron/courgette

Il faut :
- 200 g de chèvre frais
- 200 ml de lait
- une petite courgette
- un poivron (moi je prends un demi poivron rouge et un demi poivron jaune, pour que ce soit bien coloré)
- 2 feuilles de gélatine alimentaire (alors pour les végétariens, je crois que vous utilisez un truc similaire, nan ?) Un truc qui aide à figer le tout, quoi.
- de l'origan, ou du thym, ou des herbes de provence, ou je ne sais... un truc dans le genre, quoi. Moi, j'aime bien l'origan.
- des pignons de pin

Avec tout ça, vous pouvez, alors :
Couper la courgette en petits morceaux (petits, j'insiste, sinon ensuite c'est difficile à couper pour servir)

Chasser le chat qui essaye de piquer des morceaux de courgette, et se sauve d'ailleurs avec le pédoncule.

La faire blanchir 5 minutes dans l'eau bouillante, attention elle doit rester croquante (la courgette, pas le chat !)

Eplucher les poivrons (important pour leur digestibilité) ('tain je savais même pas que ce mot existait !!!), les couper en petits cubes eux aussi, les faire mariner dans un peu d'huile d'olive avec de l'origan ou des herbes de provence, ou du thym, comme vous voulez, un truc vert, quoi, qui ajoute un goût qui va bien avec.

Ramasser les autres flacons d'herbes aromatiques diverses que le chat vient de ficher par terre, même que c'est trop drôle pour jouer, ça fait du bruit sur le carrelage.

Pendant ce temps faire ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide.

Donner un peu de lait au chat, qui a très bien reconnu la brique que vous venez de sortir du frigo et entreprend de se servir seul dans le plat parce qu'il trouve que vous ne le servez pas assez vite à son goût. Ne pas oublier de ranger la brique juste après, ça lui évitera de basculer par terre, on sait jamais.

Faire réchauffer le lait (faut pas que ça bouille !), puis incorporer la gélatine bien essorée.

Rouvrir le frigo et faire ressortir le chat, les chats n'ont rien à faire dans les frigos. Attention, s'il s'agrippe aux étagères, il faudra ruser.

Ecraser le fromage frais avec une fourchette, puis bien mélanger au lait.

Attention, il se peut que le chat souhaite vous piquer la spatule directement pendant que vous touillez, il y a risque d'éclaboussures donc. (D'où l'utilité du tablier) (sans doute auriez-vous dû étaler un tablier sur le mur aussi, d'ailleurs)

Ajouter la courgette, le poivron, éventuellement les pignons, mélanger, verser le tout dans un moule quatre-quart, ou même des ramequins individuels), et laisser au frais pendant un bon moment... Perso, je le laisse une nuit minimum.

Pis c'est tout ! Ensuite suffit de démouler (c'est plus facile avec les moules mous.)
C'est frais, c'est coloré, c'est tout à fait très bon je trouve.

Vous pouvez même en donner un peu au chat, après tout il vous a été d'une aide précieuse.

Les premières fois je n'avais pas mis les pignons, il y avait juste le croquant des légumes avec la douceur du chèvre, c'était bien.
L'autre jour j'ai donc ajouté une couche de pignons tout au fond, ça mélange une autre texture au croquant des légumes, c'est pas mal aussi. Faut pas en mettre trop à mon avis, ou alors pour la déco ?
A vous de voir !!!

Bon app'...

                            cuisine

(Faire un gros câlin au chat, parce qu'il peut être pénible mais c'est le plus gentil des matous)(quand même) (ah si, ah si)
Merci Zesheep pour l'illu !

Posté par Mimi Je Reve à 23:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

Bon. Bah voilà.

C'est fait.
Une de plus.
Chuis toute molle. Rien envie de faire, et pourtant, y'a de quoi faire...

Hier.
Hier, hier, ils étaient tous là. J'étais de super bonne humeur, crevée toujours certes mais plutôt légère d'avoir passé un mercredi à peu près tranquille. D'avoir réussi à vaincre ce gigantesque nuage de trucs à faire pour l'école qui m'obscurcissait la vue depuis un bon moment. D'envisager une chouette journée avec mes loustics.

Les bouquets sont arrivés très vite, dès l'arrivée des enfants de la garderie, roses du jardin qui embaumaient vraiment, jolis bouquets du marchand, petits mots sympas des parents, ça touche toujours, enfants tous fiers d'apporter quelque chose à la maîtresse.
J'avais prévu des jus de fruits et une boîte de bonbons, sauf que Fifi aussi, et Boubou également (plus des gâteaux, pour son anniversaire d'il y a quelques jours.)
Côté collègues, les bouteilles de jus de fruit et les gâteaux arrivaient en masse aussi... faut croire que cette année tout le monde avait faim !!! Un grand CM2 avait cuisiné des muffins exprès pour nous, trop gentil le p'tit gars.

Donc vu toutes ces provisons, j'ai décidé d'attaquer les réjouissances dès le matin. On a sorti la panière de gobelets et j'ai laissé le tout en self-service dans la classe, tout en surveillant/réfrénant ceux qui faisent de véritables razzias dans les bonbons.

Vivi m'a offert un superbe cadre en mosaïque, fait par elle-même, Roro, un joli petit masque africain peint, Lili un marque-page en bois, décoré par ses soins, décidément j'aime bien quand les cadeaux viennent d'eux.
Beaucoup de beaux dessins aussi.

On n'est pas sortis en récré, il faisait bien meilleur dans les classes que dans la cour, et puis ils jouaient, Docteur Maboule, PetShops, Monopoly avec carte bancaire, ben tiens, Croque-Carottes, Scoubidou, Uno, le truc des singes qui dégringolent, là, Tic-tac Boum, 7 familles, Quizz des incollables, etc.
Même pas besoin d'intervenir, ils passaient d'une table à l'autre gentiment, sans dispute, sans micmac, tranquilles. Une classe agréable jusqu'au bout, WAOUUUUUH.
Plusieurs m'ont proposé de venir jouer avec eux, mais j'étais occupée à rassembler les cahiers de Mama qui était absente mardi (insolation...) et à voir 2-3 trucs avec elle. Puis à ranger (en très gros !) mon bureau, pis d'autres bricoles aussi,...

A la cantine à midi, inquiétude avec les collègues : le temps se couvrait méchamment, on voyait l'orage arriver au loin... Aïe aïe aïe pour le barbec entre nous prévu le soir-même !
En cuisine, le dernier jour dégénérait en bataille d'eau assez corsée, on a fui avant le café de peur de se retrouver dedans. Non pas que je sois contre les batailles d'eau, ouuuuh laaaa non, hin hin hin, mais... pas à l'école, en tant que maîtresse, devant les enfants. Qui nous avaient demandé la veille s'ils pourraient apporter des pistolets à eau, et à qui on avait dit non. Et pourtant, qu'est-ce que ça devait faire du bien, ces douches improvisées !

A 13h30, re-vague de bouquets et de plantes, dont une très jolie compo, de belle taille. Waouuuuh (c'est trop, ça en devient gênant pour une timide comme moi !), j'en suis restée scotchée quelques minutes. Les fleurs du jardin m'auraient fait tout autant plaisir, madame !!!

Après-midi tranquille, idem à la matinée, sauf que les enfants circulaient davantage entre les différentes classes, notamment quelques apprentis-magiciens qui faisaient carrément une magic-tournée de salle en salle. Quelques uns ont demandé à regarder le DVD du spectacle de la Kermesse, alors on a laissé tourné en boucle. Venait qui voulait, repartait quand voulait. Tran-quil-les.

Pendant ce temps, collègue1 préparait tous les documents de direction, pour la rentrée -soupiiiiiir-, collègue2 préparait ses listes tout en ne lâchant pas trop ses loustics à lui, un peu plus remuants (mes anciens miens, déjà remuants à l'époque...) Toto a soit-disant confondu la main de Kiki avec une taupe et a tapé de toutes ses forces avec la masse... Mais bien sûr ! Kiki lui a retourné immédiatement un bonne calotte (normal), ils se sont fait punir tous les 2. Comment je ne les regrette pas, ceux-là...
Et moi pendant ce temps, je recouvrais de plastique une vingtaine de livres neufs qui attendaient depuis le milieu de l'année d'être mis en service dans la bibliothèque, parce qu'apparemment je suis la seule de l'école à savoir faire ça ??? HAHEM. Oh, c'est pas la peine de me faire de la lèche pour me remercier ensuite, collègue2 !!!

Le ciel se couvrait de plus en plus... noir noir noir. Foncé. Au point qu'on a dû allumer les lampes.

A 16h20, je leur ai fait un dernier petit speech, sur tout ce qu'ils ont fait cette année, sur tout ce qu'ils seront capables de faire l'an prochain, sur le plaisir que j'ai eu à travailler avec eux pendant ces 10 mois.
J'ai rendu le contenu de mon tiroir d'objets confisqués en cours d'année, un mp3, des bricoles, froufrous, rouge-à-lèvre, figurines, tout ce que je n'aurais jamais dû apercevoir en classe pendant le travail.
J'ai donné à Vivi un certificat de radiation pour sa prochaine école si loin. J'ai rendu à Lolo sa réserve de goûters-spéciale-pour-lui, ainsi que les médicaments de secours, piqûre toussa, en cas de. Pas eu à s'en servir cette année, pfiouuuuu.
J'ai jeté un coup d'oeil aux parents qui attendaient, dehors.
Toute dernière minute de l'année...
J'ai eu une pensée pour Jyaire, et pour tous les autres.

Et là, soudain... c'est le drame.
Des trombes d'eau se sont abattues sur l'école.
La lumière s'est éteinte.
Les parents ont couru se mettre qui sous un arbre (orage, quand même !!!), qui sous l'abri-bus, qui sous le parapluie du voisin.

Nous on attendu un peu, que ça se calme... sauf que ça ne se calmait pas, ça empirait même. Coups de tonnerre très très forts, brrrrrr.
Sacrée fin de journée !!!
Alors on avait assez attendu, les parents sous la flotte, je les ai envoyés sous le déluge, en tongs ou sandalettes, en courant... Le temps de faire l'aller-retour jusqu'au portail, et j'étais gaugée jusqu'à la petite culotte. Des parents en avaient profité pour entrer se mettre à l'abri dans la classe et m'attendaient. Euhhh, c'est très impressionnant ces gens dans la pénombre de la classe, tout dégoulinants eux aussi, pis un p'tit peu émouvus aussi on dirait... et moi donc !
Ils m'ont offert une carte avec un petit mot par une dizaine d'élèves, "mes filles", celles que je peine tant à laisser tellement ces gamines sont supers, et... une superbe lampe. Genre africain, tiens si j'avais le courage d'aller chercher l'appareil photo... Très jolie, vraiment. Nan, j'ai pas pleuré ! J'ai fait une grosse bise à tout le monde et on a bien discuté en attendant que ça se calme. La pluie torrentielle s'est calmée, une minute à peine... et a repris de plus belle.

On s'est rendus compte alors que la fenêtre de la salle info, juste devant la bibliothèque, était grande ouverte, rapport à la météo étouffante de la journée... Le bac à livres était donc juste simplement inondé. Super !!!

Une maman est venue avec un gros sac. Nénette m'en avait parlé toute la journée, espérant fort que maman n'oublierait pas les "cadeaux" ce soir. Que des trucs spécial-moi ! Un cadre barbapapa fait main, un mug avec un chat noir comme mon Zéphyr, des jolies tongs "pour la piscine" a-t-elle bien précisé, un joli carnet d'adresse, une boîte "pour mettre des bonbons" dixit Nénette, ... Et un mot super gentil sur une feuille reprenant les dessins de Jack sur Danger Ecole. Aïe. C'est mon angoisse, ça, qu'un parent me retrouve via les commentaires que je laisse là-bas... si ça se trouve c'est déjà fait.
C'est que j'aurais eu les 3 marmots de cette dame. Tous différents, comme elle dit, (ah ça, pour sûr !) mais des gentils gamins. C'est bien simple, depuis 6 ans que je suis dans cette école, je l'ai toujours eue comme parent d'élève, je crois. Ou quasiment. Sa petite dernière grandit, une page se tourne pour elle aussi... Non, elle n'envisage pas d'en faire un 4ème, m'a-t-elle certifié d'un ton assuré.
En tout cas j'ai beaucoup apprécié. Ces chouettes cadeaux personnalisés, tout comme ces parents qui se sont mis en commun. Sympa.

J'ai hésité avant d'écrire cette note. Je ne voudrais pas que ça fasse "celle qui étale les présents qu'elle a reçu". Certaines années on en a, d'autres moins, et ça ne me choque pas, je ne les "attends" pas. Les enfants qui me font des dessins, ou un petit bricolage, c'est ce que je préfère, je trouve ça génial, parce que ça vient d'eux, vraiment. Les parents qui viennent serrer la main, pareil.
Alors oui, bien sûr, j'aime les fleurs. Et comme je ne pars pas en vacances tout de suite, ça va me permettre d'en profiter. Mais ce n'est pas une obligation d'offrir quelque chose. Il faut avoir envie de le faire, pour que ça compte, sinon si c'est juste parce que "il faut le faire", alors c'est nul.
Il y a des parents que je n'ai pas vu de l'année, et pas plus le dernier jour.
Non, tout le monde ne participe pas. Pour des raisons multiples. Chacun est libre, et heureusement. Et ça n'a aucune incidence sur la relation que j'ai avec l'enfant, d'autant plus que pour la plupart, je ne les ai plus l'année suivante !
Et puis ce que j'apprécie, c'est que ne soit surtout pas solennel. Juste entre nous, comme ça.
Cette année en tout cas j'ai vraiment été pourrie-gâtée. Enfants supers, parents itou ?!
Décidément je suis vraiment chanceuse, d'avoir ce poste-là, dans cette équipe, avec ces enfants, et leurs familles.
Les collègues ont été recouverts de chocolats, eux. (Remarque moi c'était l'an passé, la vache ce que je m'étais goinfrée !
)

Puis je suis retournée dans ma classe, si vide.
J'ai déplacé les tables, les ai arrangées comme je le souhaitais en fonction de l'effectif prévu l'an prochain. C'est cool, s'il n'y a pas d'autre inscription d'ici la rentrée, je pourrais mettre chaque CP à une table individuelle. Et ça, c'est du luxe, clairement.

J'ai quitté l'école assez tard, plusieurs allers-retours à la voiture pour charger toutes ces fleurs, papotant à droite-à gauche avec les parents venant récupérer leurs marmots à la garderie, et, alors que j'étais enfin sur le trajet du retour j'ai reçu un appel de la dame qui s'occupe du ménage : elle venait de trouver mon trousseau de clé sur la porte...
Acte manqué, ok...
Admettons, mais dans quel sens ?
- vraiment pas envie de finir cette année/de laisser ce groupe-classe ?
- ou bien être sûre de ne pas pouvoir revenir ranger/préparer les jours prochains puisque pas moyen d'entrer dans l'école ?
:-D

Bref, demi-tour, et à 19h j'arrivais enfin chez moi, il ne pleuvait pas.
J'ouvre la portière de la voiture... Vlan, rideau de trombes d'eau.
Youpi !
Re-chplorf, schplorf, mes sandales toutes neuves de mardi seulement... (
Ah bah ouais, hein, quand plus de corrections, hop hop, nouvelle sandales, même pas en soldes bien sûr attends !)

Inutile de vous préciser que le barbec'  avec les collègues s'est finalement déroulé en intérieur...

...

Non, je ne suis pas allée à l'école aujourd'hui vendredi. J'ai résisté. Assez facilement, d'ailleurs finalement.
Par contre je suis allée au marché, et j'ai dépensé des sous !

Posté par Mimi Je Reve à 21:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 2 juillet 2009

Note juste pour moi,

pour me rappeler plus tard... que Fifi est décidément étonnante. Et qu'elle m'a scotchée, hier après-midi.

Fifi est en difficulté.
Difficultés diverses, scolaires un peu, relationnelles plutôt, hyper-timidité et aucune confiance en elle, refus divers, pas envie -peur ?- de grandir, difficultés mnésiques, difficultés dyslexiques en prime, ça n'arrange rien.
Fifi arrivait d'une autre école, dossier quasi vide, aucune appréciation de ses résultats, à peine quelques croix dans un tableau très général. Aucune indication d'une quelconque difficulté scolaire, d'un éventuel bilan, ou signalement au réseau d'aide. Fichiers de maths et de lecture -fournis par la famille pour que je me rende compte- emplis des mêmes aberrations qu'elle me faisait en début d'année, mais non corrigés, sans trace de stylo rouge nulle part. Impossible d'avoir d'autres renseignements de cette école, il a fallu que la maman menace la directrice d'appeler l'inspection pour obtenir le maigre papier servant de livret scolaire.
Panique pour moi à la rentrée, elle ne semblait pas vraiment avoir le niveau CE1, mais difficile d'en être certaine, Fifi refusait absolument de travailler seule. Si j'étais à côté, elle acceptait de s'y mettre, dès que je la lâchais elle reposait le crayon. Dur.

Chaque semaine, il y a 2 enfants de service, l'un remplit le calendrier du jour et l'autre amène le cahier d'appel de la cantine dans la classe de mon collègue. La première fois que Fifi a été de service, elle a refusé net de porter le cahier de cantine. Une statue au milieu de la classe. La 2ème fois, je l'avais briefée la veille, qu'elle se prépare psychologiquement !, je lui ai promis que je viendrais avec elle mais je tenais vraiment à ce qu'elle le fasse,et  il a fallu que je la tire par la main, de force. Elle était en larmes et a refusé de frapper à la porte, mais c'est bien elle qui a tendu le cahier à mon collègue. La 3ème fois (il y 10 semaines entre chaque fois, hein !!!), c'est elle qui m'a demandé de venir avec elle. Je l'ai accompagnée, mais c'est elle qui a frappé et a tendu le cahier. La 4ème fois, je n'ai rien dit, rien anticipé, je voulais voir ce qu'elle allait faire, elle a pris le cahier et est sortie, seule. Il y avait un tel silence dans la classe -tout le monde était abasourdi- qu'on a tous clairement entendu Fifi frapper à côté, et même dire d'une toute petite voix "Tenez !" à mon collègue. Frissons pour la maîtresse, et regards impressionnés de quelques loustics, parfaitement conscients de l'effort énorme que cela avait dû coûter à Fifi. Wouaouh.

Une grooooooosse provision de patience aussi pour tenter de remettre cette petite fille dans son rôle d'élève. Suivi orthophonique, pédopsy qui a confirmé ce que j'avais vu très vite : peur de grandir et de ne plus être la petite fille de sa maman, maman qui admet qu'elle a un travail à faire elle aussi... Réseau d'aide spécialisée pour retravailler les sons, aide personnalisée pour reprendre les bases de la numération, arrachage de cheveux pour moi, impossible de différencier 14 et 40, impossible de se dépétrer des 60-70-80-90. Travail différencié du reste des CE1, allégé, ciblé sur ses difficultés, mais elle n'aimait pas ne pas faire la même chose que les autres. Alors elle attendait, en jouant avec ses fanfreluches, que je vienne lui marquer d'une croix quels exercices elle pouvait faire "sans risques" -de se planter-. Sauf qu'elle n'était pas la seule ayant besoin de moi chez les CE1. Et qu'il y avait des CP à côté, aussi. Casse-tête pour moi et frustration.

Mais progrès tout doux, mine de rien, d'abord accepter de se lancer dans le travail, admettre que se tromper n'est pas dramatique, essayer de faire seule... lâcher la jupe -le jean's- de la maîtresse. Lire les consignes seule. Lire à voix haute 2 phrases devant les autres, même après beaucoup d'hésitations.
Mais pas lever la main, oh ça non, jamais.
Résultats bizarres, parfois corrects, parfois totalement décalés, mais Fifi s'était mise au travail.
Bien sûr, dire une poésie devant toute le classe, niet.
Hyper-timidité, blocage net, transformation en bloc de pierre. Par 2 fois au cours de l'année, afin d'avoir sa gommette verte aussi, elle a dit sa demi-poésie (adaptation, toujours) seule devant moi, à voix à peine murmurée. Les autres fois j'ai baissé les bras...

Résultats catastrophiques aux éval nationales CE1, encore pire que ce que j'attendais d'elle. Maxi-panique devant l'officialité de la chose, au point d'écrire "cahier de liaison" sur la ligne "Nom de l'élève  :" quand j'ai dit qu'ils pouvaient se servir de la première page du-dit cahier pour recopier leurs noms de famille sans erreur.

Fin avril, décision approuvée par la famille de proposer un redoublement, elle n'est pas encore prête, elle n'a pas le niveau pour attaquer un CE2, et pourtant il me semble que les capacités, bien cachées tout tout tout derrière, là, elle les a. De plus, les CE2 seront dans un CE2/CM1 à 29 élèves, pas fastoche pour que le maître dégage du temps spécialement pour Fifi, dans une classe d'enfants autonomes qui avancera assez vite, emmenée par les CM1.

Une fois que la décision a été prise, j'ai proposé à Fifi de suivre les leçons de lecture avec les CP, histoire de réviser les sons complexes. Mademoiselle a d'abord eu 2 tables dans la classe, et changeait de bureau selon l'activité, puis rapidement elle a elle-même demandé à rester totalement avec les CP.
Et là, éclosion d'une nouvelle Fifi. Qui lève la main, qui propose, même si ça n'est pas toujours juste encore (et elle est en-dessous du niveau de mes autres cp, aïe), mais au moins elle bûche. Volontiers. Qui écoute, qui s'intéresse, qui ne joue plus avec les plumes à paillettes de ses stylos. Elle lit les consignes seules, parfois elle se plante mais elle y va. Elle accepte de se repencher sur l'exo quand je lui fais remarquer que ses phrases ne veulent rien dire. Parfois même elle m'amène sa feuille en précisant : Je me suis relue, ça veut dire quelque chose ! Et c'est juste, de plus en plus souvent.

OUF.

Alors je regrette, beaucoup, de ne pas l'avoir rétrogradée plus tôt. Mais elle est tellement suivie de tous côtés déjà, et puis il s'agissait de lui redonner confiance en elle, alors redescendre avec les CP n'était à priori pas la bonne solution pour ça... bah si. Comme quoi, chaque cas est vraiment différent. Et Fifi, elle est vraiment étonnante. Faut dire que je lui avais proposé, plusieurs fois dans l'année, d'aller faire tel travail avec les CP. Moue, refus. C'est que ça la mettait en avant alors qu'elle n'avait qu'une envie : que je l'oublie et qu'elle puisse se fondre contre les murs de la classe...

Lors du voyage scolaire à Vulcania, elle a fait une seule "attraction" -un très joli film sur écran géant- et encore, parce que je ne lui ai pas laissé le choix, je l'ai attrapée par le poignet et elle a bien été obligé de me suivre, non sans avoir freiné des 2 pieds ! -bououh, vilaine maîtresse- Elle sursautait à chaque bruitage un peu fort et agrippait mon bras. Les autres attractions, films en 3D avec serpents qui filent sous les jambes, éruptions volcaniques avec scories qui vous foncent dessus, voyage très secouant au coeur d'une chambre magmatique, films avec fauteuils dynamiques et vilains dragons... je ne lui ai même pas proposé !!! En gros j'ai passé la journée dans les couloirs avec Fifi, et Didi aussi, même topo pour elle ce jour-là, pendant que le reste de ma classe, avec les parents accompagnateurs, hurlait dans les attractions et ressortait pliés de rire. ('tain tu l'accordes avec quoi, plié ? reste, classe, loustics ???)  (moi j'ai choisi, c'est avec zozos pis c'est tout) (ah mais) (bon, ma correctrice a tranché, elle dit que "reste" est le chef du groupe nominal donc c'est lui qui commande. J'enlève le "s", d'accord, mais ça me choque, hein, quand même !)
Heureusement que j'étais allée à Vulcania avec mère et soeur pendant les vacances de printemps, parce que ce jour-là je n'en ai vu que les couloirs !!!

Bref, Fifi est une petite fille tout à fait mignonne et très gentille, mais manquant de courage et ayant peur de beaucoup de choses, un peu empêtrée en elle-même... qui a besoin de grandir, de prendre confiance en elle.

...

Et voilà qu'hier, Fifi s'est portée volontaire, spontanément, pour La cigale et la fourmi.
Et elle l'a fort bien dite d'ailleurs...
Oh, elle ne l'a pas clamée haut et fort, c'était même tout doux tout doux, à peine audible pour le 1er rang.
Méga silence dans la classe. Tous tendaient l’oreille.
Dressage de poils sur les bras de la maîtresse.
Pfiouuuuu.
Fifi, quels progrès, quelle avancée, quel pas de géant même !
Toute à ma joie, j'ai mis un mot dans le cahier de liaison pour relater l’événement à la maman.

Allez courage Fifi, l'année prochaine ne sera pas simple, mais...
Mais.

                fourmi_carte

Posté par Mimi Je Reve à 15:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mercredi 1 juillet 2009

Bonne soirée à vous !

Je suis fa-ti-guée.

Crevée.

Moulue.

Naze.

Cuite.

Kaput.

Ereintée.

Ce ne sont plus des cernes que j'ai, mais des paquebots. A plusieurs étages.

Je dégouline, de chaleur et de fatigue, autant extérieurement qu'intérieurement.

Donc, LOGIQUE, je vais au ciné ce soir.
Une veille d'école, oui oui oui.
Là normalement, ceux qui me connaissent en vrai se disent "Ouuuuuh lalala, effectivement, y'a un truc..."
Ha ha, comment chuis trop une rebelle moi en fait !

Mouahahahahahahahahhahahahaaaaaa !

Nan mais j'ai fait une sieste cet aprèm, hein, pis c'est la séance de 20h3O donc 22h30 max chuis chez moi.
Pis je fais keske je veux, d'abord !
Demain j'amène bonbons et jus de fruits à l'école, héhéhé.

Bon, en fait je viens juste de réaliser que c'est la dernière séance pour ce film que je voulais voir depuis plusieurs semaines donc c'est maintenant où jamais. En fait y'a demain soir aussi, mais demain soir c'est bouffe avec les collègues, ayé ma terrine de chèvre est prête, elle fige (Titane, je t'envoie la recette très bientôt, promis !!!)
Je file, @ + !

...

edit de 22h34 : bon, bé j'ai bien fait, le film "Tellement proches" est super. J'ai bien ri, j'ai versé ma petite larme à la fin ( ça devient dramatique cette manie de couler des yeux pour tout et n'importe quoi !!!)  C'est exagéré (quoique... ?!) et bien drôle, mention spéciale aux acteurs, tout particulièrement Vincent Elbaz.
Et comme le dit Dorémi, il faisait super bon dans la salle, pas trop froid paske des fois avec la clim, c'est trop, mais pas là. Et dehors à c't'heure, il fait très agréablement doux, enfin.

Bon, cette fois je vais au lit, oui, d'accord ! (ah non attends j'ai pas encore fait ma partie quotidienne de Questions pour un Champion, hé)

Posté par Mimi Je Reve à 20:16 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mardi 30 juin 2009

Finito

Yiiiihaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!

Ayé, j'ai bouclé mes corrections aujourd'hui en milieu d'aprèm.
On regardait le dvd du spectacle de la fête des écoles -parce qu'après tout, tout le monde l'a vu ce spectacle, sauf ceux qui étaient sur scène et dans les coulisses !- que moi j'avais encore le stylo rouge à la main pour parapher les derniers cahiers.
Hier soir à minuit et demi, je corrigeais.
Ce matin à 7h30, idem.
Avant-hier soir, idem.
Dimanche tout l'après-midi, samedi pareil.
3 semaines que je ne fais quasi que ça, au milieu d'autres soucis/imprévus bouffeurs de temps que dès que j'ai le temps de vous résumer tout ça je vous explique l'imbroglio.
Toutes les fins d'années c'est la panique, mais franchement juin 2009 gagne le pompon haut la main. Je n'ai jamais accumulé autant de retard dans mes corrections, je crois, nan, jamais. Jamais à ce point-là.
Des nuits de 5 heures depuis une quinzaine de jours, ça ne me convient pas du tout. Je suis crevée. Et pas dodo demain matin, non non, le peintre débarque à 8h. Et encore, j'ai monnayé, il voulait venir à 7h30. Un mercredi matin. Nan mais je rêêêêve !

              M'EN FOUS, J'AI TOUT CORRIGE, ayéééééé !!!!

...

...

...

Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaa...
(immense soupir de soulagement...)

Derniers parents reçus à 17h.
Les cases sont vides, les porte-manteaux aussi, tout est rentré dans les cartables, des enfants à la garderie m'ont aidée à décrocher les affichages (perchée tout tout tout en haut de l'escabeau brrrrr), paske quand même, "faut pas que les cp de l'an prochain voient les tableaux de sons avant de les avoir appris, quand même hein maîtresse."
Jeudi, méga quizz par équipes, jeux divers et bonbons.

Mais tsékoi ?

J'ai fini mes corrections, pfiouuuut, a pu le stylo rouge, hop hop hop, disparu !!!

Posté par Mimi Je Reve à 21:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

mercredi 24 juin 2009

Mais euuuuh !

Dernière séance de l'année sur les saisons, en ce moment l'été, forcément.
La météo l'été, la nature pendant l'été, les activités des hommes pendant l'été, et enfin, les fêtes. Nous avons parlé de la fête de la musique, et maintenant, la fête nationale . Je fais un rapide topo sur la révolution française, juste les grandes lignes pour qu'ils sachent pourquoi le 14 juillet, que ça s'est passé il y a bien longtemps, en 1789. Ils sont captivés, vivement qu'ils fassent vraiment de l'histoire, l'an prochain.

Lulu1 lève le doigt :
- Mais maîtresse, t'étais déjà née ?

o_O

( c'est la nouvelle unité de mesure de la classe, ça, est-ce j'étais née, est-ce que leurs parents/grands-parents étaient nés... ?)

- Mais enfin Lulu1, j'ai dit en 1789, il y a plus de 200 ans, tu te rends compte ?
- Ben euh, t'étais toute petite alors ?

Aaaarrggghhhhh.
Merci bien, hein !

Posté par Mimi Je Reve à 12:49 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

SuuuperKiiiids !

J'aime bien apprendre une fable de La Fontaine chaque année, à mes zozos. Parce que ça fait vraiment partie du patrimoine commun, ça me semble important. On explique le contexte, le texte, les expressions de vieux français, on joue avec l'intonation pour chaque personnage, le rythme, etc. L'an dernier on a bossé sur Le corbeau et le renard, avec un chouette travail sur les diverses illustrations (il y en a toujours 6-7 qui ont un livre de fables de la Fontaine à la maison, et jamais chez le même éditeur donc avec des images très différentes), et pis voilà.

Sauf que cette année a filé, et nous voilà mi-juin sans avoir eu le temps de s'y mettre, entre kermesse-concert/philha-évals nationales-évals de classe-bulletins-jours fériés-cadeaux de fêtes des pères/mères-dernières leçons-etc-etc, bref, pas eu le temps quoi.
Je calculais, l'autre jour : il restait 8 journées effectives d'école. Apprendre un nouveau texte, c'est, euuuuh... comment dire ? Chaud-chaud-chaud...?

Ouaip', mais c'est faisable. Si, si, La cigale et la fourmi, elle n'est pas longue, et l'apprenant tous ensemble, en classe, ce doit être ble-ssi-po... (mode espoir +++ on)

Je dois donc leur annoncer la chose.

- Bon, on va tenter un truc, ça va être quasi mission impossible, mais vous êtes bons, on va...

- Sauver le monde, maîtresse ?

...

^^
Euuuuh, bien sûr, Didi. Je le mets sur la liste des choses à faire juste après la fable, ok c'est noté !

...

Et c'était mission quasi-impossible mais pourtant accomplie à J-4, on en a fait un jeu, ils la connaissent tous, on la récite à plusieurs en jouant les personnages, ils font ça avec grand plaisir visiblement, ça rend super bien, je suis bluffée de la rapidité avec laquelle cigale et fourmi sont entrées dans leurs têtes...

Posté par Mimi Je Reve à 12:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 22 juin 2009

requête

Canalbloug permet de savoir quelles requêtes tapées dans un moteur de recherche ont mené en ces lieux. Parfois loufoques, parfois osées, parfois décousues, parfois franchement zarb', parfois désespérées, parfois énigmatiques, parfois en lien direct avec un post, ou alors pas du tout, parfois...

Celle-ci me fait franchement marrer, a-t-elle été l'objet d'un pari, d'un chantage, d'un fou-rire ???

"cadeau trop bien pour ma petite soeur qui est trop bien parcequ' elle est trop mignonne(mais je tiens a insister sur sa mignonneté car c' est la plus mignonne des mignonne des mignonne des mignonne des mignon"

Comme quoi on peut en écrire long, dans la ligne de glouglou !

(telle quelle, avec otrhographe, ponctuation et tout et tout, hein)

...

Comment ça, post hyper court ?
Ouais ben pas le temps, pas l'temps pas l'temps pas l'temps !
Je vais même être obligée sans doute de squizzer un ou deux trucs, paske là, je crois que ça va pas être possible...
(pas ê-treuh  pos-si-bleuh    )

Posté par Mimi Je Reve à 20:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 16 juin 2009

Du point de vue de l'enfant...

CP : Exercice sur les graphies du son "s", compléter les panneaux routiers en choisissant 2 mots parmi les 4 proposés.

DSC02925
(Clic-clic pour voir mieux au cas z'où)

Joli, nan ?

Comme quoi la patience à l'école, c'est pas que pour les maîtres-z'et-maîtresses !
Ou alors, c'est la patience des automobilistes qui doivent attendre que les loustics aient fini de traverser...?

PS : Ceci est la production de... Zézé...
:-)

Posté par Mimi Je Reve à 21:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
dimanche 14 juin 2009

Planning

Repas entre voisins, FAIT.
Valait mieux être présent d'ailleurs, soirée cancans, les oreilles de certains ont du siffler correctement.

Repas de fin d'année de la piscine, FAIT.
Méga courbatures et découverte de l'existence insoupçonnée de certains muscles au niveau des cuisses. Gros défoulage sur la piste de danse jusqu'à tard dans la nuit, bien plus crevant qu'une séance d'aquagym, mais tout aussi drôle. Et habillés, avec les cheveux secs (quoique, sur la fin... y'avait des pistolets à eau, quand même.)

Concert de la chorale de l'école accompagnée par un orchestre philharmonique : FAIT.
Mais déçue, déçue, déçue... Nous n'avions droit qu'à une seule répétition en commun, on avait programmé 1h30, les musiciens ont pris leurs temps et on a eu droit à une petite 1/2h pour les enfants qui, quand même dû attendre en silence le reste du temps qu'ils soient prêts. Bah 1/2h de répétition, pour se caler avec un orchestre, quand on est une chorale d'enfant, et amateur, perso je ne trouve pas ça assez.
Et le concert en lui-même, béééé... Pareil, les musiciens ont pris leurs aises, ont joué beaucoup trop fort -on entendait à peine les enfants derrière-, jamais le chef d'orchestre n'a donné la note de départ aux gamins -  (débrouillez-vous !), et dans la dernière chanson il ne nous regardait même plus, donc on démarrait quand on pouvait... cacophonie garantie, gros flou...
Déçue, déçue, déçue.
Alors bien sûr les parents sont venus nous féliciter à la fin, et j'étais d'autant plus mal à l'aise que je savais que ça n'avait pas été terrible, mais sans avoir eu le temps d'analyser pourquoi, j'en étais encore à la sensation, au ressenti à chaud. Et puis quand dans la semaine j'ai commencé à dire ce qui m'avait gênée, alors les langues se sont déliées. Oui, ils ont trouvé que la philha avait fait SON show alors que c'était un projet POUR l'école, oui ils jouaient beaucoup trop fort et on n'entendait pas les enfants, oui le travail des enfants n'a pas du tout été mis en valeur, oui il y a 2 ans c'était vraiment mieux.
Il y a 2 ans, c'était avec un autre orchestre philharmonique (et ça doit se trouver quelque part dans les archives un peu plus bas... il ya 2 ans, quoi ! plutôt fin juin je crois) Le chef s'était vach'ment bien occupé de l'école. Rien à voir. Breeeef. 10 mois de travail pour ça... Déçue, déçue, déçue. Parce que les loustics ils ont fait du mieux possible, eux. Sauf qu'ils devaient crier au lieu de chanter, et qu'ils ont attendu, assis sur la scène et sous le soleil plombant des projecteurs, 3/4h que les musiciens aient fini leur représentation à eux. (Il y a eu 3 parties : nous tout seuls -20 minutes à peine-, la philha toute seule, -50 minutes...!!!, et les enfants assis derrière sans bouger-, puis tous ensemble, 3 chansons... bâclées.)
Pffffffffffffff. Zut, quoi.
On m'a déjà demandé si l'an prochain on remettait ça, alors l'an prochain c'est sûr que non parce que c'est un projet assez lourd à porter donc pas tous les ans merci, mais pour les années d'après, beeeen... euuuuh... on verra, hein.
Déçue.

Kermesse de l'école, FAIT.
Et super bien fait ! Super météo, super journée, le spectacle a été apprécié, les mômes ont été géniaux sur scène comme dans les coulisses, enthousiastes, dynamiques, gentils, impeccable. En fin d'après-midi on a fait une partie chorale et on repris ce que nous avions déjà chanté avec la philharmonie, mais sans instruments cette fois, et c'était... super ! Ils ont assurés, et on les entendait, ououououf.
Puis apéro en plein air avec les parents d'élèves, rythmé par un groupe local, chouette.
-Sommmmmmmmeil, ce matin...-

Eval' de 3ème trimestre : A TERMINER.
En bonne voie, sauf que le papa de Baba m'a annoncé hier qu'il serait absent jusqu'à jeudi, mot du docteur à l'appui, il a un vilain virus très contagieux même qu'il aurait pas dû venir à la kermesse.
Euuuuh, qu'est-ce qu'il fait là, alors ?????????????????????????

Bulletins : A SUIVRE, dès que les évals seront corrigées. Ne m'inquiète pas trop. (Je devrais, peut-être...?)

Cadeau de fête des pères : COMMENCé, un puzzle à décorer. Je me demande si l'an prochain je ne vais pas faire un seul cadeau pour la "fête des parents", point. Parce que ça prend beaucoup de temps, quand même. Et des idées...

Maxi méga-pile de corrections z'en tout genre : euuuh, en cours, mais pfffffffff quoi.

Réunion avec les parents de CE1 pour parler des évaluations nationales. A VENIR cette semaine.
J'avais commencé un billet dessus, mais finalement non, je m'énerverais, ça ne servirait à rien, et puis non, non, non, vraiment, pas envie de publier mon avis à ce propos ici.
Juste un mot : une seule phrase à mettre au passé composé ne m'aide absolument pas à savoir s'ils savent faire ou pas, et mettre dans la dictée les mots "jungle", nonchalant" -en CE1 !!!- et "marsouin", mouhahahaha. Remarque ça nous a permis d'aller chercher dans le dico ce qu'était un marsouin. Mais il faut quand même savoir que les consignes de correction nous demandaient de compter juste toute orthographe phonétiquement correcte, comme gingle, nonchâlen ou marçoint. A quoi ça sert alors, nan mais qu'on m'explique, à quoi ça sert de donner des mots trop difficiles et de les compter juste même s'ils sont mal écrit ? Quel intérêt ???? Fin de la parenthèse...

Soirée resto-boîte avec les filles de la cantine et les atsem de l'école maternelle : semaine prochaine. Je suis la seule instit invitée, c'est bizarre un peu, nan ...? Je sens que ça va bien rigoler...

Fête de la musique : emplacement habituel réservé, choristes -presque- prêts et motivés.
Il y a plein de chansons que j'aime beaucoup dans notre répertoire de l'année, comme La chasse aux papillons de Brassens, ou La tendresse, celle de Bourvil, que je ne connaissais d'ailleurs pas avant, la chanson, pas Bourvil ! (Qui n'est pas du tout la même que celle de Guichard, donc.)

Repas de ma chorale à moi : A VENIR, faut que je trouve quoi amener, j'ai dit que j'amènerai une entrée, mais laquelle...?

Mon appart : aaaarf, beyrouth ou cataclysme, j'hésite... pas le temps, et pas envie !!! Franchement la poussière, m'en fiche, et le bazar maouss, bah... chuis habituée !

Repas de fin d'année avec les parents de l'Amicale Laïque : Dans quinze jours. Va encore falloir résister à la valse des apéros, :-D.

Commande fournitures pour l'année prochaine : Hiiiiiiiiiii faut que je m'y mette rapidos si je veux que ce soit livré avant les vacances, et donc avant il faut que j'inspecte les placards de la classe pour voir ce qu'il reste en quantité de cahiers etc.... A FAIRE RAPIDEMENT, donc.

Bouffe de fin d'année avec les collègues : 2 juillet.
J'espère juste que la migraine ne m'attaquera pas en traître ce soir-là comme l'an passé... On va dire que non, il n'y a pas de raison !

Re-repas entre voisins (ils aiment ça !):  4 juillet
Avec les absents cette fois, pour fêter toutes les plantations et le fleurissement du parking effectué en ce moment par quelques-uns -nan pas moi, j'ai pas le temps, et le jardinage... ben j'ai jamais testé. Je n'ai pas le temps, surtout !!!-, et avec les sous... du proprio, oui, nous avons un seul propriétaire pour les 16 apparts de l'impasse, et lors du premier repas il était passé rapidement nous donner cinquante euros pour ce fleurissement que voulaient absolument réaliser certains. Après tout, pourquoi pas...
(En plus il y a eu des emménagements récemment, ça permettra de faire connaissance avec le p'tit nouveau là-bas à l'entrée... ;-)

Point positif dans tout ça : pas besoin de faire les courses pendant un bout de temps, sauf pour les plats que je dois apporter ! Pis tiens, faut que je cherche des macarons à amener à l'école pour qu'on ne m'accuse pas de vouloir faire passer mon anniv' en douce comme d'hab ;-D

Année scolaire 2008-2009 : quasiment pliée, et... ça m'fiche le bourdon, un peu.
Je VEUX garder ma claaaaasseuh !!!

Posté par Mimi Je Reve à 17:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]