Nan mais je rêve... !

lundi 26 septembre 2016

Bip bip

En rentrant des courses, multi-chargée, le trousseau de clés au bout des doigts, j'ai tenté d'ouvrir ma porte d'entrée avec le bip de la voiture.

J'ai appuyé plusieurs fois, en m'étonnant que rien ne se déclenche.

J'avoue qu'il m'a fallu quelques secondes avant de réaliser pourquoi...

Voilàvoilàvoilà.

 

                              gif-choquée-lemercier-les-visiteurs

Posté par Mimi Je Reve à 22:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

mercredi 21 septembre 2016

Géographie

Lili, 6 ans :

- Maîtreeeeesse, est-ce que l'Espagne c'est le plus grand pays ?

- Par rapport à quoi ? Qu'est-ce que tu veux dire ?

- Ben dedans la France, est-ce que l'Espagne c'est le plus grand pays de la France ?

- Euuuuuuuuuuuuuuuh....

 

(Ok. Bon... au boulot, alors !)

Posté par Mimi Je Reve à 21:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
dimanche 18 septembre 2016

Loading

Hé ben t'sais quoi ?

Quand tu as laissé ta brosse à dent électrique charger toute la nuit, et qu'au matin elle ne fonctionne toujours pas... 

... c'est p't-être paske tu avais omis de brancher le chargeur.

Peut-être.

Posté par Mimi Je Reve à 22:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
lundi 12 septembre 2016

Flash-Boy

Il est midi passé, il est resté quelques minutes de plus en classe pour terminer son travail avec moi, qu'il savait parfaitement faire seul (et je n'avais aucun doute là-dessus) ("Non mais maîtresse quand t'es pas à côté de moi j'y arrive pas !") (Ah. Ça risque de poser souci ça...), et maintenant il file à travers le couloir vers la cour de récré.
Je l'interpelle au vol :

- Bri, n'oublie pas ta casquette, il fait très chaud dehors !

- Ah oui ! (1/2 tour fulgurant vers son porte-manteau) Ah mais non en fait je l'ai pas amenée aujourd'hui ma casquette !  Mais c'est pas grave tu sais maîtresse, parce que je cours tellement vite que le soleil il peut pas me rattraper de toutes façons !

Ah ?
Ah d'accord.

 

Posté par Mimi Je Reve à 21:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 3 septembre 2016

Et c'est reparti

Il y a souvent (mais pas toujours) 1 ou 2 élèves plus émus que les autres le jour de la rentrée. Les nouveaux et leurs parents, bien sûr, mais parfois aussi ceux qui connaissent déjà. Cette année, c'est un papa qui avait la larme à l'œil (ce qui faisait couler celles de sa fille), et la maman n'était pas au mieux quand elle les a rejoint après avoir laissé le petit frère à la maternelle. C'est toujours délicat de rassurer l'enfant et de "faire la transition" sans donner l'impression qu'on les arrache à leurs parents...
La nouveauté cette année, c'est que j'ai carrément dû aller chercher dans la rue un petit garçon accroché à sa maman, qui n'arrivait pas à passer le portail... au départ j'ai attendu qu'elle se sente prête à entrer d'elle-même, mais j'ai vite remarqué que l'attente augmentait les décibels des pleurs, alors j'ai décidé d'intervenir avant que ce soit contagieux... J'ai réussi à le prendre sous mon aile et nous sommes rentrés en classe tout de suite, les larmes ont séché au fur et à mesure que l'on a déballé les fournitures neuves, le sourire est apparu très vite quand j'ai répondu aux questions... et c'est parti !

Ils sont 19.
Ce n'est ni trop, ni trop peu, c'est bien. On ne peut guère mettre davantage de tables dans ma petite classe de toutes façons.

Des CE1 qui me connaissent déjà et que je retrouve avec plaisir, et des CP tout neufs qui me connaissent un petit peu aussi (nous nous sommes cotoyés à la piscine, à la cantine, et ils étaient même venus participer avec nous à plusieurs séances de chorale en juin dernier). Et 4 vrais petits nouveaux, qui viennent d'une autre école.

Mais qu'ils me semblent petits ces CP ! Tout menus, tout jeunes, tout fiers de me dire qu'ils savent écrire leur prénom en attaché, mais quand même, pas encore avec la majuscule, mais tu nous vas nous l'apprendre hein ? Mais bien sûr ! Ils ont plein de choses à dire, leurs vacances, leur tata, leur petit frère, leur trousse neuve... (oui mais là j'étais en train de vous expliquer quelque chose quand même ? Je peux finir ma phrase ?)

Les ex-CP, mes nouveaux CE 1, les regardent presque de haut (d'ailleurs ils ont drôlement grandis en 2 mois je trouve), ils savent quand il faut écouter, quand on peut chuchoter, quand on peut se lever... Ils étaient à leur place il n'y a pas si longtemps, je me souviens les avoir trouvés tout petits eux aussi il y a un an, et pourtant ils semblent vraiment plus grands aujourd'hui. Par rapport aux bouts-de-choux qui découvrent "la grande école" et qui ont tant d'attente... Ils me l'ont dit clairement : ils veulent savoir lire. OK, j'accepte la mission ! Mais j'ai bien prévenu : moi je fais mon travail de maîtresse, eux doivent faire leur travail d'élève. Écouter, participer, faire des efforts... tout cela sera long, mais nous y arriverons, ensemble !

...

Deuxième journée, ils sont cuits. Autant par la chaleur que par la reprise, le changement de rythme, et les efforts fournis. Heureusement il est 16h30 et je viens de les envoyer se ranger dans le couloir. Ric est toujours assis à sa place.

- Et alors Ric, tu restes dormir ici ce soir ?

- (grand sourire) Oui, moi j'aime bien l'école, je veux rester !

- Ah ! Je te garde avec moi, alors. Le problème pour ce soir, c'est que le frigo de la salle des maîtres est vide tu sais...

- Bah ça c'est pas grave maîtresse, je commanderai une pizza !

- Ah d'accord. Tu me prends une 4 fromages s'il te-plait ?

Et nous éclatons de rire tous les 2.

Bien contente de te retrouver, petit Ric.

(si tu pouvais par contre éviter cette année les grosses bêtises du genre de celles que tu as faites l'an passé...)
(pas encore raconté, faudra que je le fasse !)

Posté par Mimi Je Reve à 23:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

mardi 2 août 2016

Il ne faut pas -29-

Oh ben dis donc, le dernier "Il ne faut pas" date d'il y a plus d'un an... pfiouuuu !

Bref.

Quand, alors que s'annoncent 10 jours de bord de mer, tu décides 2 h avant le départ de parfaire l'épilation à tous les étages à la crème dep',

... il ne faut pas, oOoOoOoOoOoh non IL NE FAUT PAS...

... oublier de respecter les temps de pause de la dite-crème.

Bah sinon, tu commences tes vacances avec les aisselles en feu et donc les bras en l'air, c'est moyennement élégant et pis surtout ÇA FAIT MAL. Et picétou.

(et je te laisse imaginer le 1er bain de mer...)

 

 

                            581 (1)

                                Aaaaaaaaaaah ça piiiiiiiiqueeeeuuu !!! 

 

Posté par Mimi Je Reve à 15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 17 juillet 2016

Bêêêêêêê !

Alors je me suis attaquée aux quelques cartons stockés depuis 5 ans dans un coin de ma chambre. (Mieux vaut tard...)( Et y'en a plein d'autres dans une autre chambre...) Certes depuis le temps il est certain que je peux vivre sans leur contenu. Mais je ne pouvais pas tout virer sans en détailler l'intérieur, des fois que. Et comme j'adoooooooooore ranger, ben j'avais un peu tendance à repousser...
Bref, je m'y suis mise.

D'un côté le sac poubelle, de l'autre le sac recyclage.

J'ai donc retrouvé...

... des revues (les professionnels de l'enfance, la classe, virgule, wakou, ... même un magazine de recettes, hahaha), un paquet de feuilles pour classeur, des dessins d'élèves, des brouillons de projet d'école (de 2008 !!!), des listes de classes (dont la promo qui va entrer en terminale)(outch), une photo de classe (de la promo qui part au collège cette année ^^), des prises de notes de réunions diverses, des tas et des tas et des tas de papiers inutiles maintenant, la pochette avec mes diplômes (aaaah, elle était donc là !), 2 manuels de maths CP, un de géométriie CE1, quelques ébauches d'exercices de vocabulaire, de lecture, une boîte à chaussures pleines de courriers à garder (relevés divers, compte-rendu l'inspection, etc), plein de pochettes toutes neuves (et moi qui voulais en acheter pour l'école !), des timbres de trains avec le double tarif francs-euros...

... une bouteille de shampoing, des tubes de crème dépilatoire entamés (et secs !), des grosses barrettes à cheveux (dommage, je n'ai plus assez de longueur à attacher maintenant), des boucles d'oreilles solitaires (ah oui !!! je les avais oubliées celles-ci !), des crayons de maquillage, un coupe-ongle, des lunettes de soleil bon marché, un savon exfoliant, des crèmes pour les pieds, des échantillons de gel douche fruités, du talc qui venait de la maison de mes grands-parents...

... et des habits.
Ouh laaaa, des habits.
Dont certains jamais portés, encore avec l'étiquette, ceux pour lesquels j'étais emballée dans la cabine et puis une fois chez moi... bof, nan, je n'oserai pas les mettre... (j'essaye de combattre ce phénomène trèèèès fort)
Notamment un caleçon tout neuf avec son étiquette-prix en... francs. Juste en francs. 19,50 F très exactement. Pas sûre qu'un caleçon serait vendu à 3 € aujourd'hui, sauf grosse remise. Bref, un caleçon très très récent, donc. ^^

- il y a ceux que j'ai jetés sans remords, déformés, décolorés, usés, (une collection de cyclistes... impressionnante)(comme mes cuisses se touchent, j'étais obligée d'en porter quand je mettais des jupes sous peine de grosses brûlures d'irritation)(et avec le frottement, le tissu s'usait très vite, donc je renouvellais souvent le stock... mais sans jeter les troués !)(c'est tout moi, ça)(je ne mets plus de jupe)(ni de cycliste)

- ceux en bon état dont j'ai fait un tas pour porter à un point de collecte, de quoi faire tourner 2 grosses lessives afin d'effacer cette odeur de renfermé (5 ans de cartons, forcément), la première est en train de sécher

- ceux dont j'ai du mal à me séparer, je les aimais bien, en bon état, contente de les retrouver, mais... bah je rentre plus dedans... :(

- ceux qui... tadaaaaaa, me vont encore !!!!!!!!!!!!!!! (ah ça j'en ai fait des essayages, de fringues autant que de maquillage ^^)(après-midi clownesque) et qui donc intègrent l'armoire officielle,
des hauts que je peux mettre dès demain,
et surtout, surtout, un pantalon !
Chouette surprise, d'autant que cette coupe ne se fait plus. Pourtant d'une taille en dessous de ce que je porte maintenant, incroyable. Comme quoi leur ancienne coupe était bien plus souple que l'actuelle, je le savais, je l'avais dit à la vendeuse.

Et dans la poche arrière de ce pantalon... tadaaaaaaa... un billet de 10 euros !!!!!! (j'ai eu du bol, ce ne sont pas des francs ^^)

                         883

                                                            YOUHOU !!!!!!!!!!!!

 

 

                         ménage
                        Et bien sûr, sagement planqués derrière ces cartons, de multiiiiiiiiiiiiiples troupeaux de jolis moutons.

Posté par Mimi Je Reve à 22:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
mercredi 6 juillet 2016

Rooon pschiiii

J'ai bien pensé à désactiver la fonction réveil de mon tel hier soir, c'est pas bon signe, ça ?

Dormir, rhaaaaaaaaaaaaaaa...

Posté par Mimi Je Reve à 10:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 25 juin 2016

Money money

Dans le couloir qui nous mène à la cour de récré, Asc se rapproche de moi.

- Maîtresse, au temps des rois comme Louis XIV, là ya longtemps, la monnaie c'était déjà l'euro ou c'était encore les francs ?

- Ce n'était même pas encore les francs, ça devait être... hum... l'écu je pense...

(la maîtresse est toujours très sûre d'elle en ce qui concerne l'histoire)(ou la géo ^^)

 

Hid laissait traîner une oreille de notre côté :

- Quoi ? Le PQ ??? Les porte-monnaie devaient être énormes !!!!

 

(Pffffff... va donc te les laver, les oreilles !)

 

Posté par Mimi Je Reve à 13:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 14 juin 2016

Ce jour-là je n'avais pas mis ma cape

Bri a apporté plein de choses pour le "Quoi de neuf ? Je fais partager". Il a hâte de les montrer à tout le monde. Il nous explique que son tonton est allé en vacances en Chine, et qu'il lui a ramené des papiers (prospectus touristiques, menus de restaurant...)

Il les aimante au tableau pour que tout le monde voie bien les petits signes, puis se tourne vers moi :

- Bon, moi je sais pas ce qui est écrit, je peux pas les lire, mais toi maîtresse tu dois pouvoir !

- Euuuh...

Regard surpris, et déçu, de Bri.

- C'est que tu croyais que je sais lire toutes les langues du monde ?

- Ben je sais pas, mais comme t'es maîtresse...

 

                                          oups
                                           Désolée de te décevoir, Bri...

                                                   

Posté par Mimi Je Reve à 19:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]