dimanche 31 juillet 2011

Petite scène "ordinaire"

Un samedi, milieu d'après-midi.
Je suis dans la file d'attente de lideur praïce. Les 2 uniques caisses ouvertes sont côte à côte, un tas de cartons empiète sur le côté et empêche que 2 files d'attente distinctes se forment. Et moi, je suis juste au croisement, à la convergence des 2 files. Devant moi, côté droite caisse 1 un couple approchant la cinquantaine et un chariot rempli ras la goule, et côté gauche caisse 2 une dame dans les mêmes âges avec un chariot tout aussi débordant.
Moi, j'ai juste à la main une bouteille de liquide de rinçage pour mon lave-vaisselle. C'est tout. Et je ne manifeste aucune impatience, je suis souriante, chacun son tour. Contrairement au type crade derrière moi (qui exhale un fumet tout à fait... "méphitique ?" ;-), qui a juste une canette de bière à payer, et gigote, et soupire tout ce qu'il peut.

Le couple à la caisse 1 entame le vidage du contenu du chariot sur le tapis. La femme s'approche de son mari, me désigne discrètement du menton, et lui chuchote :
- Elle a juste un article, on lui propose de passer avant nous ?
Le mari me jauge, de haut en bas, se renfrogne en saisissant 2 packs de lait :
- Ouais ben non, elle attend, comme tout le monde, chacun son tour.

:-D

Côté caisse gauche, l'autre femme qui elle aussi a commencé à transvaser ses achats sur le tapis roulant, a comme moi suivi toute la scène et la conversation. Elle regarde ma bouteille de liquide lave-vaisselle, puis le contenu de son chariot, puis ma bouteille à nouveau, puis son chariot... pour finalement me tourner ostensiblement le dos et finir de vider ses courses.

Mon sourire s'est élargi encore plus de l'énormité de la scène.

Je suis absolument certaine que dans le cas inverse, j'aurais proposé à la personne n'ayant qu'un seul article-quand-toi-t'en-as-pour-des-plombes-avec-les-courses-de-la-semaine-voire-du-mois de passer avant, comme la dame-à-la-caisse 1-qui-écoute-son-mari-ronchon. Même au type puant et titubant derrière moi. Parce que c'est comme ça qu'on fait tout le temps, dans les magasins que je fréquente habituellement. Naturellement. (Pas à lideur praïïïce, apparemment !)
En +, si monsieur-caisse 1 avait écouté sa femme et m'avait proposé de passer, ma première réaction aurait été de refuser et de patienter, parce que chacun son tour, justement. C'est ce que je fais toujours au premier abord. Après, si les gens insistent, oui, j'accepte, bien sûr. (Faut pas rembarrer la gentillesse !)

Je remarque juste que ces gens faisaient visiblement la tête, pas un sourire, je sais bien que les courses ne sont pas forcément une partie de plaisir mais bon... ce côté "chacun sa mouise", bouhouhou, que c'est triste !
Mais ils n'ont pas entamé ma bonne humeur à moi d'un samedi après-midi de vacances, ensoleillé, reposé. Tranquille.

Maintenant faut que j'aille étudier mon lave-vaisselle pour savoir où je dois lui mettre du liquide de rinçage pour ne plus avoir de traces au séchage... (ouiiiiiii, j'ai un lave-vaisselle dans mon nouveau chez-moi, c'est fou comme l'évier se remplit moins vite :-)

Posté par Mimi Je Reve à 19:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

mardi 12 juillet 2011

Le syndrôme M

J'avais décidé d'aller me coucher, il devait être 23h30 à peu près. L'émission que je suivais m'intéressait, mais j'avais vraiment sommeil, pis surtout je devais me lever pas trop tard le lendemain pour faire un peu de ménage, visite prévue, passage balai + serpillière ultra nécessaire...
Ma décision était prise donc, et ô miracle mon corps avait suivi, car il ne suffit pas de le décider en haut lieu pour que la mise au lit soit effective et efficace... pourtant j'ai souvent essayé de faire ça de façon magique, de bouger le bout de mon nez, de me concentrer très fort en visualisant mon lit, nan, ya pas, si tu lèves pas du canapé, concrètement, tu ne vas pas "te coucher", et tu larves, encore et encore, sur ton canap', de plus en plus fatiguée...

Donc, j'étais passée à la station verticale. 
Étape ô combien difficile quand on est creuuuuuuuuvé.
En avant, marche.
D'abord un passage dans la chambre, pas de pyjama posé en vrac sur le lit (enfin, de marcel-déformé-trop-grand-débagueulant-importable-en-plein-jour turquoise qui me sert de pyj' ces temps-ci).
Ah. Mince, qu'est-ce que j'en ai fait ce matin ?
Salle de bain, jeté sur le radiateur ? Nope. Accroché à la patère, (derrière la porte, hautement improbable, trop normal) ? Noooope, bien sûr. Il a glissé derrière le porte-serviette, peut-être ? Naaaaaaaaaaaaaaaan.
Me suis peut-être déshabillée à la cuisine (oui oui, ça peut farpaitement arriver), il est resté sur un dossier de chaise ? Non.
A la salle, chaise ou canap' ? Non plus.
Pfff, j'suis naze, j'ai pas envie de chercher, y'en a marre des allers-retours bredouille dans l'appart' à une heure aussi tardive, Mimi t'es chiante des fois à te faire des blagues toute seule !
Ah mais je l'ai peut-être jeté en vrac sur une pile, dans la chambre-aux-cartons-pas-défaits, si j'étais pressée ce matin ?

Nan.

Ah oui je sais ! C'est Zéphyr qui me l'a piqué !!! Il fait ça des fois, en rentrant de l'école je retrouve mon pyjama planqué dans son carton de jeu, ou derrière la porte d'entrée, ou sur le clic, il doit s'en servir de doudou quand je suis partie...
Coup d'oeil dans la boîte du chat : nan.

Bon, il est tard, y'en a marre, j'avance au radar, tant pis je sortirai ce soir un autre pyjama de l'armoire (ouh la la la je fais des rimes !).
Je me maudis d'être bordélique au point de ne même plus retrouver mon pyj', mais TANT PIS.

Passons à la suite des opérations, démaquillage et compagnie.
Direction salle de bain, j'attrape la brosse à dent, applique le dentifrice, commence à frotter en restant plantée, comme nombre d'entre vous j'en suis sûre, devant le lavabo, donc devant le miroir.
C'est là que ça a fait TILT.

Mon reflet... portait ce fichu marcel turquoise.

SANS DÉC*NNER !

J'étais tellement naze que j'ai dû baisser les yeux pour vérifier que moi aussi je le portais, en vrai, et pas seulement mon double... hahem. C'est là que je me suis souvenue que j'avais quitté mes fringues de la journée pour compléter une machine en début de soirée, et que c'est à ce moment que j'avais enfilé mon pyj'...

Voilà ce que j'appelle le syndrôme M...istinguette.
^^ 
C'est contagieux, vous croyez ?

(Mais c'est un tout petit peu moins grave qu'elle, heiiiiiin, dis, hein...? :-D )

Posté par Mimi Je Reve à 22:29 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
mardi 5 juillet 2011

Question-tag

Promis, je vais prendre le temps de rédiger les circonstances et la réponse à la devinette précédente, très bientôt. Ce sera l'objet de la prochaine note !

Mais c'est encore un peu chaud au niveau emploi du temps, voyez-vous, c'est qu'en fait il s'est passé beaucoup beaucoup de choses cette année, j'assume la co-direction de l'école depuis 2 mois, et je viens d'accepter (plus ou moins contrainte, mais tout bien pesé c'est certainement mieux) d'en prendre la charge l'année prochaine. S'agit donc de tout préparer administrativement pour la rentrée, que je puisse déconnecter totalement ensuite !

En attendant, je me suis souvenue avoir été tagguée il y a quelques temps par Mistinguette, la coquine.

Il faudrait que je dévoile 7 choses inédites sur moi.

Sauf que je n'ai pas trop d'idées... Depuis le temps que j'écris, vous devez me connaître plutôt bien !
J'avais déjà répondu à ce genre de tag il y a quelques temps, c'était là, ouh la lal la, (mars 2008 quand même dis donc !) les 6 autres "révélations" sont à la suite de ce premier, impossible de tout mettre dans un seul post tellement je NE SAIS PAS faire concis... :-)

Et puis il y a eu le tag sur mes manies de maîtresse, aussi.

Alors trouver encore 7 nouvelles choses à raconter sur moi... je ne sais pas trop dans quelle direction aller, en fait.

Donc, voilà ce que je vous propose :
Quel genre de "révélation" (!!!) souhaiteriez-vous lire ? Que voudriez-vous savoir sur moi que vous ne sachiez pas encore ?

Allez-y, posez vos questions dans les comms !
Je ne garantis pas que je répondrai à tout, hé, ça reste mon blog, et puis il y a peut-être des choses que je voudrai garder pour moi, allez savoir ;-)

Vous avez carte blanche... à quelles questions devrais-je répondre dans ce nouveau tag ?

Posté par Mimi Je Reve à 12:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
lundi 20 juin 2011

Bon, alors donc, oui,

..., c'était mon anniversaire vendredi. Et celui de mon Bousier de frère aussi d'ailleurs, bon anniversaire mon Bousier de frère !

En fait tout à commencé le 1er juin, quand on a affiché le nouveau calendrier, de juin (ah tiens donc ?!!), comme chaque 1er de mois. On a fait le point sur les événements à venir, les jours de piscine, le passage du bibliobus, les jours de répétitions pour la kermesse, le jour de BCD, etc. Et puis ils ont remarqué qu'il n'y avait aucun anniversaire dans la classe durant ce mois de juin. Alors j'ai juste glissé que si, il y aurait le mien, mais que je n'allais quand même pas le marquer sur le calendrier comme je le fais pour les leurs ! Ils m'ont demandé quand exactement, j'ai répondu la veille de la kermesse, et pis c'est tout ça s'est arrêté là.

Et puis est arrivé vendredi matin.
9h moins 10, ouverture du portail, mes minettes de CE1 me foncent dessus et entonnent avec des sourires extra-larges un  "    Joyeeeuuuuux anniiiiveeeeeeeeeersaiiiiire  ".
Merci les filles ! Quelle mémoire !
3 minutes plus tard arrivent les grandes de CM, et rebelote...
Re-merci les grandes ! Ce ne serait pas les CE1 qui auraient cafté par hasard...???

9h, nous entrons en classe. Nounou sort de son cartable une rose du jardin de maman (qui aquagymne avec moi). La classe entière cette fois, en choeur ré-entonne "   Joyeeeuuuuux anniiiiveeeeeeeeeersaiiiiire  " Que c'est plaisant ! Mais on est pressé, on a les clés de la salle des fêtes pour pouvoir répéter sur la scène mais de 9 à 10h seulement, il ne faut pas traîner, vite vite enchaîner avec l'appel de la cantine et...
... je sursaute, "   Joyeeeuuuuux anniiiiveeeeeeeeeersaiiiiire  " résonnne dans mon dos : toute la classe de collègue2 est arrivée sur la pointe des pieds et chante avec de larges sourires qui font plaisir à voir :-D

Midi.
Pour une fois, je mange à la cantine, pas eu le temps de préparer mon frichti. J'arrive dans le réfectoire et m'installe à la table des adultes, les cantinières se mettent à chanter... Merci, merci encore !
Fin de repas, les grands vont sortir bientôt. Un "   Joyeeeuuuuux anniiiiveeeeeeeeeersaiiiiire  " démarre au fond de la salle, les CM2 cette fois, mais ils sont tous fous aujourd'hui ou quoi ?!!

Après-midi, je reçois moults dessins de mes loustics. Qu'ils sont donc gentils !
Récré, mes filles complotent dans un coin de la cour, je les devine, ça glousse et ça me regarde en coin... avant de venir se planter devant moi :
- Maîtresse tu peux venir ? On t'a fait une surprise !
Et les voilà en train de me faire une petite chorégraphie tout en chantant... 
   Joyeeeuuuuux anniiiiveeeeeeeeeersaiiiiire  "

Nan mais quelle journée, waouh !

16h30, portail.
Je sors pour remercier la maman de Nounou pour la rose de ce matin... elle est en train de discuter avec tout un groupe de parents, qui tous en choeur se mettent alors à entonner.. devinez quoi...!
(Alors là, s'il reste quelqu'un aux alentours de l'école qui n'est pas au courant que c'est mon anniv', c'est qu'il le fait vraiment exprès) Et les papas qui me chambrent avec des histoire de bouteilles de champagne en relation avec l'âge, gna gna gna... :-D

Le soir, repas de fin d'année au casino avec les gens de l'aquagym. Chouette soirée, bonne ambiance, bien dansé. J'ai même cru pouvoir y échapper... jusqu'à ce qu'on me dénonce au micro du DJ.
Et VLAN, 120 personnes qui reprennent "   Joyeeeuuuuux anniiiiveeeeeeeeeersaiiiiire  "
Et des tas de gens que je connais à peine qui viennent ensuite me le souhaiter et chercher une bise, et le câlin des maîtres-nageurs, ça ça ne se refuse pas du tout ! ;-)

Lendemain samedi, kermesse.
Gros morceau.
Petite nuit, (retour tardif du casino...), gros gros trac surtout. Bah oui moi, diriger la chorale et les mises en scène de 70 enfants, ça me stresse. Enfin, ce n'est pas diriger les enfants qui me stresse, c'est plutôt tous ces yeux du public dans mon dos...

Ils ont assurés bien sûr, évidemment, c'était bien, c'était très bien. Enfin, un spectacle de kermesse d'école, quoi ! Spectacle terminé, stress envolé, suite des opérations, démonstration de la gym, remise de dictionnaires par la municipalité aux CM2, et pour clôturer, tirage au sort de la tombola.
Un grave dilemme se pose alors à moi à ce moment : la bière avalée après le spectacle est bien là (bah oui après tout ce stress, la maîtresse ne se contente pas d'un coca, hein !), limite je ne peux plus bouger tellement j'ai envie de faire pipi, MAIS si j'y vais et que mon nom est tiré au sort pendant ce temps, hein ???
Je connais de mieux en mieux le papa qui tient le micro, il est tout à fait capable de me ficher la honte en expliquant à tout le monde que je suis aux toilettes. Autant éviter ça.
MAIS quand même je ne tiens plus, et puis je n'ai jamais rien gagné à ce genre de truc, il y a peu de chance que cette fois ça marche !
Oui mais quand même, ce serait super bête que ça arrive...
OK, je préfère ne pas bouger de ma chaise.

J'écoute à peine l'annonce des numéros gagnants, je me concentre sur ma vessie.
Arrive le 1er lot, un nintendo ds 3D. (Ha ben j's'rais bien embêtée avec ça, moi !)
Le petit frère de Boulou plonge la main dans le gros sac noir, en tire un ticket, le donne à la maman sur scène, laquelle écarquille les yeux et tend le papier à la présidente de l'Amicale puis au papa-micro, qui explosent successivement de rire. Intriguant. Tous 3 cherchent du regard quelqu'un dans la salle... Je me demande bien qui peut être le gagnant, pour justifier une telle réaction !

- Et donc, c'est la maîtresse qui gagne le gros lot de la tombola !

OUTCH.
Quoi ???
Nan mais ça va pas bien vos têtes ? La télé en 2nd lot je veux bien, mais une ds, franchement (fusse-t-elle 3D...) ?!
Et je suis au bord de la rupture de vessie, pourtant je suis bien obligée de monter sur scène, de faire des bises, quand soudain le papa au micro se rappelle :
- Mais en fait ça tombe super bien, parce que hier, devinez, c'était justement l'anniversaire de la maîtresse !
Et pof, cette fois c'est une salle entière de parents/papy/mamies/tatas/cousins/voisins qui entonnent un super "   Joyeeeuuuuux anniiiiveeeeeeeeeersaiiiiire  ♫".
C'est très impressionnant, en fait.

Alors que je redescends de la scène, ma ds sous le bras, narguant les élèves jaloux niark niark niark, je me fais alpaguer de tous les côtés par des parents me souhaitant mon anniversaire et réclamant une bise, me remerciant pour cette année, toussa... Emouvant, aussi, assez.

Il y a les années super discrètes où les anniv' passent quasi inaperçus, (et ces fois-là ce n'est certainement pas moi qui vais le rappeler), et puis il y a cette année particulièrement... particulière !
Et c'est à la fois tellement simple, spontané, souriant, léger. 
Plutôt agréable, je le reconnais.

Ce post n'a aucun intérêt, à part pour moi-même. Pour en garder le souvenir. Les francs sourires, dessins et gentilles attentions de mes loulous, et des gens en général.

Et puis,
parallèlement à ces moments un peu irréels et hors du quotidien,

dimanche matin,
sms annonçant le décès du papa de Lulu2.
Pour une saleté décelée il y a quelques mois à peine.
On y aura tous cru jusqu'au bout, lui le premier, qui s'est vraiment battu contre "ça".

39 ans.

Comme moi.

 

Posté par Mimi Je Reve à 20:50 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
jeudi 28 avril 2011

Pratique

Mon Zouzouille, quand il fait une bêtise, (voui voui voui, ça lui arrive à lui aussi, hahem), parfois il fait les choses bien...

C'est le fort bruit de lappement (oh dis donc, ça existe aussi avec un seul "p" dans le dictionnaire !) provenant de la cuisine qui m'a alerté, genre "Ah tiens, il boit, ah mais quand même il boit super longtemps là, et super fort aussi allons jeter un coup d'œil..."

Ah ça a duré un moment, tu m'étonnes !

                       DSC03818

Mais au moins il a pris la peine de renverser la brique de lait (mal revissée certes) (comment ça, QUI, qui, mais qui donc ne l'avait pas rangée dans le frigo, hein hein hein ?), DEDANS le plateau, ce qui a nettement facilité le nettoyage à défaut de récupérer le lait. ^^
Merci mon Zouille !   
(nan là on n'a pas partagé, j'aime beaucoup le lait mais pas froid)                 

                          laplap

Posté par Mimi Je Reve à 11:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

dimanche 24 avril 2011

Coup de chaud

Cette année encore mes CP ont gagné la coupe lors de la rencontre inter-écoles de course longue. Chuis super fière d'eux ! Les CE1 ne l'ont pas eue, même si je suis aussi très fière d'eux, vu l'acharnement et le courage dont ils ont fait preuve. Et Nono nous a tous bluffés en se classant 3ème tout de même, lui qui ne pouvait faire un seul entraînement sans s'arrêter pour marcher à plusieurs reprises... là il a fait les 11 minutes d'une seule traite !
D'ailleurs je m'interroge, mes CP gagnent la coupe tous les ans depuis 5 ans, et mes CE1 non... alors que ce sont les mêmes, techniquement, juste l'année d'après. Je ne sais pas ce qui se passe d'une année sur l'autre. Un réveil des classes de CE1 des autres écoles, peut-être ?!!

Enfin bref, une journée sympa, des loulous enthousiastes, une super partie de balle assise avec les volontaires de tous âges en attendant le bus du retour (tandis que les collègues organisaient un foot géant avec les autres et 2 papas, et que collègue1 s'explosait l'orteil contre un poteau de but), et un MAXI coup de soleil décolleté/épaules/nez/joues/front pour la maîtresse... qui était pourtant crémée, indice 30 même, si si si. Mais juste à partir de midi. Depuis quand on crâme dès le matin, nan mais hé ???
Temps splendide et brise légère qui rend l'atmosphère trèèès agréable, me suis pas méfiée assez tôt.

Les rougeurs sont apparues en fin d'aprèm, au retour à l'école. Un constat : 70 enfants et une 10zaine d'adultes, seule Mama, une maman et moi avons chopé des coups de soleil. Alors qu'on est tous restés dehors le même temps !
Ce qui a fait dire à collègue2 que, bien que je ne sois absolument pas blonde inside (!!! vraiment ???), j'avais vraiment une peau de blonde quand même... Comme on s'est disputé très fort il y a 2 semaines (je raconterai, un jour) (ou pas, d'ailleurs), j'ai pris cela comme une tentative de rabibochement de plus... il les multiplie depuis une semaine. Je ne sais pas si je suis rancunière, mais j'ai de la mémoire (enfin, pour certaines choses), et môssieur va ramer quelques temps encore.

Brèfle.
Le nez pèle, ayé, j'attends la suite sur le décolleté... J'hésite à vous mettre la photo aussi, d'ailleurs, les cops ont cru que j'envoyais une photo hot... Remarque, techniquement, c'était le cas. Very very hot au toucher, même !

                           Photos-0549

J'ai terminé chaque récré des 2 jours d'école restant avec de l'indice 50, en tartinant Mama également.

... mais maintenant, je suis en VACANCES !!! et ça, j'en avais un tout petit peu besoin.
Paraît qu'il faudrait que je défasse quelques cartons à l'occasion... :-D

Posté par Mimi Je Reve à 19:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 17 mars 2011

Pause forcée

Non, je ne suis pas perdue dans mes cartons (quoique...), non je ne me suis pas fait attaquer par mon tournevis électrique (mais ça n'est pas terminé...), non je ne me suis pas noyée dans un pot de peinture (pas encore...)

C'est juste que je n'ai plus de connexion internet !

J'étais bien certaine qu'il y aurait des soucis de ce genre, ça n'a pas loupé. Ce n'est pas le même genre de micmac que pour le gaz, mais... ça y ressemble fortement quand même :-)

Retour dès que je pourrai me connecter depuis chez moi.
A bientôt (j'espère !)

Posté par Mimi Je Reve à 12:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 16 février 2011

Tadaaaaa !

Ce matin,
34'17'' de communication avec edf pour ouvrir la nouvelle ligne.
35'28'' avec mon opérateur internet pour, au départ, juste transférer ma ligne internet, et au final créer un nouveau numéro de téléphone, parce que ce qu'on se garde bien de nous dire quand on délègue à un autre opérateur c'est que eux n'ont pas les moyens techniques de transférer une ligne en cas de déménagement. Donc il y aura forcément changement de numéro de tel fixe, même en restant dans la même ville. Super... du coup, il y aura carrément résiliation je crois, quitte à changer de numéro !

Ça semble simple quand il s'agit de créer un nouveau dossier, au bout du fil les interlocuteurs étaient détendus et semblaient compétents. Par contre la suite... bah on verra ! C'est pas comme si j'avais été échaudée l'an passé avec un certain gdf, non plus !!! ^^
C'est pas comme si, non plus, y'avait déjà eu pas mal de stress, d'attente et de multi-report pour la signature chez le notaire ce dernier mois...

Bientôt je vous raconte tout, promis.

Pour le moment, le déménagement étant fixé au 26 février, j'ai le nez dans la poussière, les sacs, le tri et les cartons (et le plâtre, le papier-peint, la projection de la peinture du plafond qui atterrit sur les chambranles des fenêtres, etc...)
Bref, à la bourre-bourre-bourre... sans parler de l'école à côté. Plus du tout le temps de rédiger les idées de notes au fond des tiroirs, alors...

Alors, ... be back soon.
SI les coups de fil de ce matin sont assez fructueux pour pouvoir brancher l'ordi et me connecter !

Posté par Mimi Je Reve à 14:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 5 janvier 2011

Yihaaaaaaaaa !

Merci pour vos voeux ! Je vais tâcher d'en faire le meilleur usage possible...

Aujourd'hui, animation péda à l'iufm toute la journée, 9h-17h, alors que j'ai un max de choses à faire, et sur un thème et surtout avec un animateur soit disant d'informatique pas-sion-nant -arrrggghhh-, depuis quelques jours je m'en réjouissais au plus haut point vous pensez bien. Nan parce que quand ce sont des journées dont vous avez choisi le thème, ça va, mais quand on vous impose "réflexion autour de la classe mobile", bah franchement... boarf. Youpi. Brèfle, cessons de nous plaindre !
Tout en me demandant à quel moment j'allais trouver le temps de faire tout ce que je ne peux pas faire les autres jours et que je dois absolument faire cette semaine.

Alors quand le téléphone a sonné hier aprèm, que collègue2 a pris la communication et est ensuite venu toquer à ma porte pour me dire que l'animation péda du mercredi 5 était annulée, bah... j'ai sauté de joie, carrément !
Bien sûr elle sera reportée, là n'est pas le problème, espérons juste que ce sera à une date moins enquiquinante qu'une semaine de rentrée débordante !

Y a pas à dire, je constate que vos voeux démarrent de façon fort efficace, donc...
MERCI !!!

Sur ce, je file à la poste/à la banque/remplir mon frigo/boucler de vieilles corrections-qui-auraient-dû-être-faites-pendant-les-vacances/prendre rv chez ma coiffeuse si elle est guérite/rendre visite à une voisine/écrire un mail incendiaire à la fnac/prendre rv avec l'assurance/partir à la recherche de cartons/trier/jeter/ranger/classer/préparer ma classe pour la fin de semaine/chercher un cadeau pour une petite nouvelle née/...

Bonne journée à vous !

Posté par Mimi Je Reve à 09:55 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
samedi 1 janvier 2011

Et c'est parti...

Nann_e

Posté par Mimi Je Reve à 22:11 - - Commentaires [14] - Permalien [#]